cache information close 

Long-courrier - 6 octobre 2012

Le monastère Rila, situé à quelque 120 kilomètres au sud de la capitale bulgare, Sofia.
Photo: Agence France-Presse (photo) Valentina Petrova Le monastère Rila, situé à quelque 120 kilomètres au sud de la capitale bulgare, Sofia.

Platine ou argent?

J’aime bien votre chronique dans l’édition du samedi. J’ai une question reliée à la compagnie Global Resorts Network, qui propose des hébergements variant entre 298 $ et 799 $ sur plus de 5000 sites dans quelque 60 pays. Elle offre trois catégories d’adhésion : argent, 1995 $, deux semaines annuelles ; platine, 4995 $, 10 semaines ; platine +, 12 500 $, 20 semaines. Connaissez-vous cette compagnie ? Avez-vous déjà reçu des critiques négatives de vos lecteurs à son sujet ? J’aimerais recevoir vos commentaires et vos conseils concernant ces aubaines attrayantes.

André Hamel

Je ne connais pas personnellement cette entreprise, mais le fait de trouver sur son site Internet le mot « adhésion » avec les compléments « platine », « argent », etc., dénote souvent l’existence de time-sharing déguisé en marchands de rêves. Si le time sharing a évolué depuis ses débuts, il reste que si vous vous abonnez à une compagnie étrangère et que celle-ci disparaît du jour au lendemain, vous pourrez vous dire alors que vos pertes sont « platine » ! Essayez de poursuivre une compagnie en Arizona…


De plus, ces compagnies ne sont pas assujetties à la Loi sur la protection du consommateur et vos recours sont donc encore plus limités. Quant aux aubaines proposées, elles correspondent à des forfaits terrestres à des prix qu’on trouve au Québec. N’apparaissent pas non plus les montants des taxes, qui sont « argent ». Et puis, ensuite, il faut un peu se battre pour obtenir les semaines désirées.

 

Hongrie secrète


Mes voisins, à Montréal, sont presque tous hongrois et celui d’à côté est assez gentil pour m’héberger gratuitement dans son petit appartement à Budapest. Alors, malgré ma petite pension (j’ai 73 ans), je peux voyager dans ce pays que je ne connais pas du tout. Je voudrais savoir si vous pouvez me suggérer des lieux peu connus. Je ne veux pas essayer de tout voir en trois jours et puis aller vite dans un autre pays. J’y vais à la mi-octobre, pour à peu près deux semaines, et je passerai une troisième semaine en Angleterre afin de voir mon fils et des amis (je suis Anglaise et Canadienne, deux passeports).


Alouette Lark, Montréal


Déjà, Buda et Pest, c’est facilement cinq ou six jours. Prenez le train des enfants, qui fait les hauteurs de la capitale, et offrez-vous un resto avec des Tziganes qui demandent aux convives quel morceau musical ils veulent. Ne tapez pas dans les danses hongroises de Brahms, que beaucoup de gens réclament, mais dans les duos à deux violons de Bartok. S’ils les connaissent, c’est qu’ils sont bons.


Pour éviter les hordes, fuyez le lac Balaton, mais les villages déclinés sur la route sont de petites enclaves magyares plutôt tranquilles. De l’autre côté, Eger, Tolaj et les petits villages près de l’Ukraine ne sont pas des routes à autocars climatisés avec arrêts presque obligatoires chez des marchands de bébelles ou de dentelles. Au sud, les environs de Pecs sont aussi à visiter.


Si vous voulez être tranquille, prenez les autocars qu’empruntent les « locaux » et achetez un petit guide Assimil de hongrois pour ne pas être complètement perdu. Avec un peu d’anglais pour les jeunes et un peu d’allemand pour les plus vieux, vous pouvez facilement vous débrouiller.


Monastères en Italie


Je compte aller en Italie avec mon frère à la fin de mars 2013, pour trois semaines. Nous aimerions dormir dans des monastères (budget très limité) et je n’arrive pas à trouver d’information à ce sujet. Serait-il possible de nous aider ?


Stella Pace

 

Pour trouver de nombreuses adresses de monastères en Italie, allez sur le site sixtina.com. Vous pouvez également trouver quelques adresses dans le Guide Saint-Christophe.

 

La Bulgarie en mai


Nous serons en Bulgarie pour trois semaines en mai prochain. Que nous suggérez-vous comme itinéraire ? Nous avons réservé un appartement pour quatre jours à Sofia et nous pensions louer une voiture pour le reste du voyage.


France Garceau

 

De Sofia, allez vers l’est, sous la frontière roumaine, pour rejoindre la côte à Varna. Tout autour, il y a des stations balnéaires un peu dé suètes mais pleines de tendresse de mamies ridées par les embruns maritimes. Descendez jusqu’à Bourgas. Ensuite, empruntez la route qui revient vers le centre, via Stara Zagora, jusqu’à Plovdiv. Au sud, des dizaines de monastères se font coucou à travers les forêts.


Si vous louez une voiture, analysez bien les assurances, la roue de secours et l’état du pare-brise. Certains « locaux » arrondissent leurs fins de mois avec les touristes étrangers qui ne sont pas trop fouilleurs de rayures ou autres détails. Pour avoir des renseignements en français, contactez l’Association Bulgarie-France à Paris. Vous y trouverez des contacts, des trucs, des histoires qui n’existent pas dans les guides, etc. bulgaria-france.net

 

Le Maine à l’automne


Mon conjoint, ma petite fille de huit mois et moi voulons partir pour une dizaine de jours sur la côte Est américaine. Et nous voulons partir dans… deux semaines. Nous n’avons pas vraiment de destination précise, à part le projet de montrer l’océan à notre enfant et de passer du bon temps en famille. Louer un appartement ou un condo serait l’idéal.


Isabelle M., Montréal

 

Sur la côte du Maine, je vous recommande les maisons de particuliers et les condos au bord de la mer et dans les terres de Seaside Rentals, avec Ogunquit, York ou Wells comme points de mire. Il s’agit d’une entreprise familiale qui connaît bien les Québécois.


Bonnes adresses

 

Le cellulaire en France (suite)


Après avoir vécu une mauvaise expérience en 2007 avec mon téléphone cellulaire de Montréal, j’ai acheté, en arrivant à Rome en 2008, un appareil de marque assez “ universelle ” (Motorola) dans une boutique locale au Termini, avec service local TIM. Cela m’a bien sûr coûté 100 euros mais me sert très bien depuis.


De retour au Canada, mon appareil affichait un message suggérant de communiquer avec leur associé local, Rogers. Ce que j’ai fait, en changeant la carte SIM et en prenant un service à la carte. J’utilise ce même téléphone aujourd’hui, autant ici qu’en voyage. En Italie avec TIM, ou en France avec Orange, il me suffit de payer pour une réalimentation du service à la carte, parfois une réactivation (20-25 euros). Prenez garde aux nouveaux téléphones, tels l’iPhone, qui utilisent une carte SIM plus petite.


Nos compagnies canadiennes collaborent très peu à ce chapitre, préférant empocher de juteux frais de communication lorsque nous sommes à l’étranger, du moins en Europe. À tel point que, lorsque je déciderai de me procurer un appareil plus récent, je ferai mon achat de nouveau en Europe. Les employés des boutiques y sont constamment appelés à répondre aux besoins de voyageurs “ multi-nationaux ” et sont mieux renseignés. Je crois important, toutefois, de rester dans les produits et services majeurs pour se faciliter la tâche.


André Mercure, Montréal


Un gîte hors du commun


Nous aimerions vous signaler un gîte gastronomique hors du commun, La Métairie des songes à Gourdon, en France, à mi-chemin entre Cahors et Sarlat-la-Caneda, dans le Lot. Le site Web mentionne des « chambres luxueuses et repas gastronomiques », non sans raison. En fait, c’est l’équivalent des très grands restaurants de Montréal et de Québec. Les hôtes, Claire et Mark Newton, sont tout à fait charmants. Ils ont obtenu la plus haute distinction des gîtes de France en 2012.


Jean Raymond Bonin et Jacinthe Deault, Montréal


À suivre


Les ateliers culinaires de Jevto Dedijer, Suédois de père croate et grand maître de cuisine… thaï. Il les propose chez vous, ou dans ses quartiers. Enfilez votre tablier et devenez chef thaïlandais pour une soirée. Sous l’oeil averti de Jevto Dedijer, vous élaborerez votre propre repas en vous familiarisant avec les ingrédients et les techniques de base de la cuisine thaïlandaise authentique. Des ateliers sont aussi offerts de midi à 13 h. Cela se déroule dans la ville de Québec. 418 563-7063. Prochain atelier : le 19 octobre.


De plus, ce Suédois installé depuis de nombreuses années au Québec est un pourfendeur de saumons et un fin observateur de pubs. Un détail essentiel : il ne passe pas à la télé…


À lire, à voir, à entendre


Un blogue qui a le mérite d’exister et qui donne la liste des vols les moins chers au départ de Montréal. Même si on peut encore fouiller par la suite… yul air.com. Et le blogue du traducteur Michel Lévy, qui vagabonde sur la et les cultures.


Ulysse, l’éditeur de guides touristiques, a pris depuis quelques années le tournant Internet en vendant sur son site des chapitres précis de certains de ses guides. On note aussi de nouveaux produits, comme la collection « Fabuleux… », ou la plus récente, « Comprendre… ». Ici, pas d’adresses mais des essais de compréhension d’un pays.


Le dernier-né est consacré à Israël. Histoire, géographie, médias, etc. Mais on est avare d’informations sur des développements comme le phénomène kibboutz, qui est passé en quelque 20 ans d’une position philosophique à une réalité commerciale. Dans la banlieue d’Eilat, notamment, le kibboutz jouxtant l’aéroport est devenu la plus grande blanchisserie de draps, serviettes et costumes des géants hôteliers du coin. Le bouquin se lit vite et bien mais ne fait rien comprendre vraiment quand on y est. Comprendre, c’est aussi critiquer… Ce qui n’est pas évident ici.


Du même éditeur : Cancún et la Riviera Maya et Panamá. Des guides que devraient donner les agents de voyages à leurs clients « tout-comprisards » pour leur permettre d’échapper aux sempiternelles excursions proposées