Long-courrier - 8 septembre 2012

Une vue de Vienne, en Autriche.
Photo: Agence France-Presse (photo) Alexander Klein Une vue de Vienne, en Autriche.

Les tours du monde


Depuis quelques semaines, je reçois des demandes sur les tours du monde. Question difficile car chaque tour du monde est un voyage particulier. Par l’ouest, par l’est ? Tous les continents ? Portions terrestres ou maritimes ? J’ai donc consulté un spécialiste des tours du monde, Raymond Belle-Isle, de Club Aventure.

Voici trois exemples de la fourchette des possibilités. Ce qui, bien sûr, peut changer en fonction des périodes de départ, des destinations que vous voulez couvrir, des endroits et des arrêts à éviter… À titre d’exemple, sachez qu’en Inde le transport par train est presque donné mais que le trajet peut être serré, serré. Voici les commentaires et suggestions de M. Belle-Isle…


1.Montréal-Casablanca-Tunis-Le Caire-Nairobi. Transport terrestre : Dar es Salam-Johannesburg ; Cape Town-Delhi-Shanghai ; Phnom Penh-Auckland ; Christchurch-Papeete-Santiago (Chili)-Lima ; La Paz-Montréal. Adulte : 8500 $.


2.Québec-Fidji-Auckland. Transport terrestre : Christchurch-Kuala Lumpur-Calcutta-Katmandou-Paris-Marseille-Montréal. Adulte : 3400 $.


3. Montréal-Hong Kong-Bangkok. Transport terrestre : Kuala Lumpur-Madras ; Delhi-Istanbul-Rome ; Paris-Montréal. Adulte : 2400 $.


Si on ne fait que l’hémisphère nord (itinéraire 3), le tarif est moindre que si on touche aux deux hémisphères (itinéraire 2). Les tours du monde les plus chers sont comme l’itinéraire 1 et touchent l’Europe, l’Afrique, le sous-continent indien, l’Asie, l’Australie, la Polynésie et l’Amérique du Sud. Plus on circule nord-sud, plus le tarif est élevé.


Les destinations comme la Papouasie, Madagascar ou l’île Maurice, ces endroits un peu à l’extérieur des grandes routes, sont difficiles à inclure dans un tour du monde sans faire considérablement augmenter le tarif. Le prix du dernier tour du monde est le même qu’un aller-retour sur Antananarivo.


J’ai toujours privilégié les départs vers l’ouest, d’abord pour combattre le décalage horaire, moins violent dans cette direction. Les périodes de voyage sont également plus propices : la côte ouest en fin d’été, la Chine à l’automne, la Thaïlande en fin d’automne début d’hiver, l’Inde en hiver, le Népal au printemps, la Turquie en fin de printemps, l’Europe en printemps-été… En partant vers l’Europe, les tarifs sont toujours plus élevés, le marché européen étant assez cher. Les billets sur Paris cet été étaient d’environ 1100 $.


Un tour du monde doit être équilibré en alternant les périodes de voyages et de visites avec les temps de repos. On doit également penser au budget. Des pays comme le Japon, par exemple, drainent beaucoup d’argent. L’Europe aussi est devenue dispendieuse, tandis que l’Australie est comme ici. Mais il y a encore des pays très abordables, tels la Thaïlande, l’Inde et le Sri Lanka. Il faut aussi penser à la question des visas : où les obtenir et quand. raymond@clubaventurequebec.com.

 

Le Portugal en train?


Je serai au Portugal la première semaine d’octobre. Je veux aller de Lisbonne à Porto en train, en avion ou autrement. Pouvez-vous m’indiquer un site afin de trouver un moyen de locomotion pour aller d’une ville à l’autre?


Katrine L., Montréal

 

Lisbonne-Porto se fait en train et c’est beaucoup plus sympa que l’avion. Le train a pour nom Alfa Pendular (AP) et effectue la liaison de Lisboa-Entrecampos à Porto-Campanha en deux heures cinquante minutes environ. Vous pouvez réserver en ligne : cp. pt/cp/displayPage.do?vgnex toid=0fcf6e29d6b74010VgnVCM1000007b01a8c0RCRD.


Pour l’avion, les prix commencent à 70 euros l’aller simple. 42 minutes de vol… jetcost. com/results.php?sid=FFR2504609efc59cd. Pour les low cost, apportez seulement une brosse à dents, sinon les bagages supplémentaires peuvent vous coûter trois fois le prix du train.

 

Vienne en septembre


Mon conjoint et moi (deux séniors) voulons passer deux semaines à Vienne en septembre. Chaque fois que nous allons en voyage, nous louons un appartement qui nous permet de ne pas dépendre des restaurants. Mes dernières expériences avec Homeholidays ont été désastreuses.


Nous voulons un appartement avec une chambre fermée et un divan-lit au salon (ou deux chambres), une cuisine bien équipée, de la propreté, de la tranquillité et la proximité relative du centre. Que conseillez-vous à deux vieilles barbes qui n’auront pas l’occasion de se reprendre ?


Geneviève L., Montréal


Je suis un peu étonné de vos expériences désastreuses avec Homeholidays, mais dans le genre locatif, tout est possible et aléatoire. Il ya des appartements de toutes tailles et de bonne facture mobilière au Singerstrasse 2125, à trois minutes de la rue Kämmter et de la cathédrale. 43 1 514 49 0, 43 1 513 16 17 (télécopieur). apartments@singerstrasse2125.at


Une bonne adresse, mais…


Nous avons séjourné à l’hôtel Bristol Munich en juin dernier et nous partageons votre avis sur cet établissement. Toutefois, recommandez aux gens de prendre une chambre côté cour. Côté rue, il y a un bar devant l’hôtel qui est bruyant jusque vers minuit et les clients sont souvent dehors. L’hôtel n’est pas climatisé ; ceux qui se couchent tôt pourraient être incommodés par le bruit s’ils veulent garder les fenêtres ouvertes.


Pierre et Anh, Montréal

 

À suivre


Le site revampé de Couchsurfing, ou comment se loger presque gratuitement à travers le monde.


Il y aura lâcher de monarques, le 16 septembre prochain, de 12h à 15h, au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Au signal, à 14h, tous ceux qui auront parrainé un monarque ouvriront leur boîte pour laisser s’envoler des centaines de papillons. Cette activité fait partie d’une étude scientifique panaméricaine pour suivre la population de monarques. L’évènement est ouvert à tous. Des kiosques d’interprétation et d’animation font partie du spectacle ailé. L’activité a lieu beau temps ou mauvais temps !


Les monarques doivent partir coûte que coûte pour leur grand voyage migratoire. Par contre, je peux vous donner gratos l’adresse d’arrivée : le Michoacan, au Mexique.


Parrainage de monarques : 11,50 $ par papillon ou 50 $ pour cinq. Renseignements et réservations : 450 375-3861. Les monarques acceptent Master Card et Visa… Il y a un site, gratuit cette fois, appelé Monarques sans frontières, avec un texte final d’Hubert Reeves. Et pour le clin d’oeil, j’en ai une centaine à la maison qui se font poursuivre par mes deux biquettes.


À lire, à voir, à entendre


Le Dictionnaire des lieux imaginaires, qui est un vrai délice quand on aime sourire et s’inventer des destinations. Un exemple : « Monicatown, ville plus ou moins nettement située, sans doute à l’ouest du Pecos. Toutes les maisons y sont blanches, et toutes les pièces de toutes les maisons y sont ovales et peuplées de stagiaires à robe bleue. Tous les hommes y sont présidents et passent des heures au bureau. Il n’y a pas de teinturier. »


Un autre : « Rigmarole, ville située au sud du pays d’Oz. Les citoyens incapables de s’exprimer clairement y sont envoyés et vivent heureux avec leurs semblables. Ils s’adressent les uns les autres de longs discours compliqués, où la règle est de parler pour ne rien dire. »


Ce dico publié chez Actes Sud est l’oeuvre d’Alberto Manguel.

***


Pour vos questions, bonnes adresses, découvertes, trucs, envies, bons et mauvais souvenirs de voyage : lkiefer@ledevoir.com. Pour mon blogue : ledevoir.com/liokiefer.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.