Voter astro-logique

J’ai flirté avec le vote stratégique, le vote esthétique (les plus belles pancartes vont à Québec solidaire), le vote féministe, le vote «roulette russe», le vote «boussole électorale» et le vote «que le moins pire l’emporte» fondé sur la couleur du blanc des yeux de chaque chef. Sans surprise, je fais partie d’une cohorte de 18 % d’indécis qui se demandent comment se rendre utiles en écoutant le chant des cigales se muer en chant des sirènes.

Un électeur sur cinq qui tergiverse, joue à amstramgram. D’après un ténor du PLQ entendu à la radio, ils seraient 30 % à ne toujours pas savoir pour qui voter 48 heures avant la date fatidique, dont 8 % qui se décident dans l’isoloir.


On nous a tout dit des chefs, ce qu’ils mangent, ce qu’ils lisent, quelles bagnoles ils conduisent, mais on n’a toujours rien su de leur carte du ciel. Bonne ou mauvaise étoile? En ce qui me concerne, ce détail trivial relève du fondamental bien plus que de l’anecdotique. Je ne me suis jamais hasardée dans une union — d’une nuit ou de cinq ans — sans avoir tout lu sur l’ADN astral occidental et chinois de l’aspirant soupirant. Appelez-moi Jojo. Dans l’ordre de la popularité de leur parti et par souci de parité, voici l’astro-profil de quatre des chefs politiques.


Pauline Marois, 29 mars 1949.

Bélier/Boeuf-Feu/Terre

Devise: «Le boeuf est lent mais la terre est patiente»


J’ai un faible pour la bélière, étant moi-même native du 30 mars. Ce parti pris dévoilé, je me suis empressée d’aller consulter des ouvrages éteignoirs, dont L’horoscope cruel de Jean-Luc Hennig et Tristesse de la balance et autres signes, pour m’y faire confirmer que la bélière, cette «originale», n’enfonce que des portes fermées, les naseaux fumants. Il est aussi révélé qu’une femme bélier a beaucoup de mal à se faire accepter par les moutons et les brebis. «Heureusement, elle est bélier», souligne l’un de mes ouvrages savants. Bélier comme sainte Thérèse d’Avila, tiens, si ça vous prenait une exaltée. «Elles seront androgynes et nihilistes, ou voluptueuses et criminelles, meneuses d’une bande de brigands comme la hyène de Puszta», selon Hennig.


Quant au boeuf chinois qui ajoute de l’intégrité, de la stabilité, voire du béton et du conservatisme au personnage de Mme Marois, on note chez Suzanne White (mon astrologue préférée) que cette masse au coeur tendre a du mal à communiquer. Du genre conteuse éloquente qui n’arrive pas à performer dans le small talk de soupers-spaghetti. Le bélier blatère et le boeuf meugle, c’est tout dire.


Toutefois, cela demeure une alliance zoologique puissante, condamnée à la réussite, même sur le plan monétaire, insiste Mme White: «Les Bélier/Boeuf sont des gagneurs. Mais le Bélier/Boeuf est à peu près aussi subtil qu’un camion de dix tonnes enlisé dans la boue. Il a de nombreuses réussites. Mais peut-être peu d’amis.» Les professions lui seyant: actrice, entrepreneure, maçonne, déménageuse, banquière ou rentière. Toutes ces vocations se retrouvent englobées par la fonction de PM, un métier non traditionnel lui aussi, il n’est pas inutile de le rappeler.


François Legault, 26 mai 1957.

Gémeaux/Coq-Air/Feu

Devise: «Mon non est plus qu’un non au oui»


Cet ex-indépendantiste devenu caquiste n’a pas fini de nous étonner si l’on se fie à sa dualité innée de Gémeaux: «Beau parleur, cabotin et roublard, il a grand besoin d’épater. Mais éloquence d’estaminet, chiqué perpétuel. Son esprit caméléon convient surtout aux emplois de relations publiques. […] On ne saurait lui accorder un grand crédit. Joue sans cesse à cache-cache, cultive le mensonge avec talent, donne les farceurs, les faussaires et les intrigants», crache Jean-Luc Hennig dans son horoscope venimeux. Il le compare au vif-argent, métal plein de fantaisie qui prend la forme de n’importe quel récipient.


Doublé du coq parfois effronté, vantard mais résistant et passionné, cela peut donner un personnage théâtral qui adore l’esbroufe et l’épate, coqueline sur ses ergots.


Les Gémeaux/Coqs sont des trampolines sur pattes et de nature très autoritaires, selon Suzanne White. «Ils trouvent que leur méthode est la meilleure et la plus efficace dans le travail», dit-elle. «C’est un personnage assez machiavélique, pour qui la fin justifie toujours les moyens», nous apprend Sextrologie (du sérieux malgré le titre aguicheur), qui ne semble pas pouvoir expliquer pourquoi François Legault déplaît à l’électorat féminin, alors qu’on souligne son donjuanisme. Tom Jones et Johnny Halliday sont Gémeaux, pourquoi pas François Legault? (Et Amir Khadir, soit dit en passant, Gémeaux lui aussi). Les femmes se méfient peut-être de cette « sorte d’éternel séducteur doté d’un besoin parfois compulsif de changement».


Pour changer, justement, on lui suggère une carrière comme acteur, producteur de théâtre ou de cinéma, ou alors du côté de l’ingénierie, de la décoration, de la plomberie ou de la vente… de «peanuts». J’en ai déjà trop dit.


Jean Charest, 24 juin 1958.

Cancer/Chien-Eau/Terre

Devise: «Tout ce qui brille est or»


Les esprits chagrins qui ont soupçonné Jean Charest de déclencher une campagne électorale caniculaire et aoûtée dans le simple but de faire suer Pauline et de lui donner une allure de ratatouille sous les projecteurs ne connaissent pas le côté gentleman et l’esprit beau joueur du Cancer.


C’est le prince charmant du zodiaque et un homme de famille avant tout. Plus que tous les autres, et contrairement à son adversaire caquiste, il sait rassurer une femme. Peut-être même plusieurs. Quant aux Cancer/Chiens, «ils adorent les projets complexes et difficiles et sont toujours attirés par les problèmes les plus baroques, qu’ils s’attachent à résoudre avec une tranquille élégance», nous explique l’astrologue Suzanne White.


Hennig, toujours pessimiste, y va d’une description vache sans même le connaître: «Le Cancer n’est pas un signe particulièrement entraînant. Il vous file même franchement le bourdon. […] Il finit souvent dans la résignation, la mélancolie et l’autoflagellation. […] Aucun goût des responsabilités non plus: ne sera jamais chef. S’il l’est, c’est une erreur humaine.»


L’erreur étant humaine, on suggère plutôt au Cancer/Chien le métier d’antiquaire ou de galeriste. Comme seconde carrière, on ne peut plus… conservateur.


Françoise David, 13 janvier 1948.

Capricorne/Cochon-Terre/Feu

Devise: «Il faut nettoyer les lilas»


Belle surprise de la campagne, celle qu’on qualifie de «réussite contre toute attente» du zodiaque et de pelleteuse de nuages de la politique. La femme du Capricorne ne s’aventure jamais dans une bataille qu’elle n’est pas sûre de gagner et cette chèvre peut gravir toutes les montagnes. De floraison tardive, la tranche d’âge liée à son signe est située entre 63 et 70 ans. Françoise David correspond parfaitement à cette éclosion dans la maturité du haut de ses 64 ans et ressemble au cuivre vert-de-grisé qui s’enjolive avec l’âge. Dans De colère et d’espoir, son dernier essai politique, la porte-parole féminine de Québec solidaire est même capable de féliciter ses adversaires politiques.


Doublée d’une tête de cochon (courageuse, sincère et honnête), on ne peut qu’être convaincus par ce «citoyen responsable». «Ils vont même jusqu’à voter, en général», nous dit Suzanne White, se référant au Capricorne/Cochon. «Il est autosacrificiel et s’écarte rarement du droit sentier de la vertu; il comprend mal que d’autres puissent être moins scrupuleux que lui sans aller en prison.» Nous non plus.


Un individu d’une raideur totale, persifle Hennig, qui lui prête une «sérénité de caillou qui passe parfois pour de la sagesse. Veut un bijou, un seul mais parfait.» Disons un émail sur cuivre en forme de carré rouge. «Déteste l’artifice, le luxe ou la flatterie. Ni expansif, ni passionné, il a un style tout ce qu’il y a de plus dépouillé. En robe de bure, dans une abbaye au fin fond du Morvan, c’est parfait.» En robe tout court, à l’Assemblée nationale aussi.


***

JoBlog

Le carré rouge et les billets verts

Mon collègue, le photographe Jacques Nadeau, ne faisait pas que distribuer les signatures au lancement de son livre Carré rouge la semaine dernière. «J’ai demandé à l’éditrice si je pouvais avoir une copie du livre parce que je n’avais pas l’argent pour me l’offrir», m’a raconté une amie écrivaine qui a collaboré bénévolement à l’ouvrage, comme tant d’autres. «Elle m’a dit: “Attendez! Jacques a prévu un mécanisme spécial.” Elle est revenue avec un billet de 20 $, qu’elle m’a tendu. En faisant la queue pour faire signer le livre, j’ai réalisé que Nadeau avait une liasse de 20 $ qu’il distribuait “de sa poche” pour aider ceux qui n’avaient pas les moyens d’acheter son livre.»
 

Jacques Nadeau est fasciné par la politique, mais il se serait ruiné s’il s’était lancé dans l’arène. Son bouquin historique nous rappelle que cette campagne électorale a commencé dans la rue. À lire et à conserver.

***


cherejoblo@ledevoir.com

Twitter.com/cherejoblo

5 commentaires
  • Kim Boutet - Abonnée 31 août 2012 06 h 58

    Vraiment?

  • Pierre Chastenay - Abonné 31 août 2012 17 h 59

    Si c'était vrai...

    ... il aurait tout de même fallu que vous ajustiez le signe du zodiaque des politiciens en fonction de la véritable position du Soleil par rapport aux constellations au moment de leur naissance, et non pas la position historique qui date de près de 2000 ans. La précession des équinoxes, voyez-vous, fait en sorte qu'au moment de la naissance de Mme Marois, le Soleil était dans les Poissons; Pour M. Charest, les Gémeaux; Françoise David ? Sagittaire ! Et François Legault est un Taureau (dans un magasin de porcelaine ?). Bref, il faut revoir votre copie, chère Madame !

    • Lorraine Couture - Inscrite 1 septembre 2012 08 h 19

      Cher monsieur,

      En Occident, la plupart des astrologues chevronnés, utilisent l'astrologie tropicale basé sur les signes. Parce que l'astrologie est symbolique.

      En Orient, les astrologues se basent sur les constellations et utilisent l'astrologie « sidérale ».

      Mais votre commentaire a un peu de vrai. Parce que le signe zodiacal n’est qu’un des éléments du thème astral.

      En fait, c’est le signe dans lequel se trouvait le Soleil au moment de la naissance de la personne.

      Le thème astral d’une personne consiste en un portrait du ciel au moment de la naissance de celle-ci. Les positions du Soleil (le signe), de la Lune, et des 8 autres planètes, à savoir Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.

      Et Pauline Marois a Mercure en Poissons, et François Legault et Jean Charest ont une planète en Taureau et Françoise David, une en Sagittaire.

      Il faut poursuivre vos études de l'astrologie !

  • François Laforest - Abonné 31 août 2012 19 h 15

    Mardi votons érotique !

    Un vote par anticipation peut-il se comparer à une éjaculation précoce ?

  • Denis Therrien - Inscrit 2 septembre 2012 01 h 49

    De l'esprit !

    J'aime bien votre esprit madame Blanchette peu importe vos croyances envers l'astrologie. Monsieur Laforest aimerait mieux un vote érotique ? Justement Jean-Luc Hennig a aussi écrit un ouvrage intitulé Bestiaire érotique et des essais sur le sexe et la mort.

    Nous serons toujours entre Eros et Thanatos à moins que l'on préfère le Ying et le Yan. Un peu de littérature, d'astrologie chinoise si on y tient, de poésie ou d'humour cela ne peut qu'aider à voter sereinement.

    Avez-vous vu le vidéo ''érotique'' sur Québec Solidaire ?

    http://www.youtube.com/watch?v=0R_cfHPcKrY