Long-courrier - 18 août 2012

Il est possible de monter sur la montagne Sainte-Victoire, tout près d'Aix-en-Provence.
Photo: Agence France-Presse (photo) Gérard Julien Il est possible de monter sur la montagne Sainte-Victoire, tout près d'Aix-en-Provence.

Aix en octobre

Question de prendre de petites vacances au soleil (trois ou quatre jours) avant les affaires qui nous attendent à Paris, nous pensions faire un détour par Aix-en-Provence début octobre. Pourquoi Aix ? Le soleil, la Provence, la bouffe, à seulement trois heures de Paris. J’ai consulté vos commentaires sur Aix au sein de vos archives. Ceux-ci datent de quelques années déjà. Auriez-vous d’autres suggestions d’hébergement, de visites, de restos, etc. ? Nous arriverons par le train de Paris et aurons nos deux jambes pour nous déplacer. Nous aimerions nous détendre et flâner à la provençale!

Roch Simard, Montréal

Ce qui est bien de mes archives sur Aix, c’est qu’elles sont toujours valables, hébergements et restos compris. Oui, il y a quelques nouveaux restaurants, des hôtels qui se sont refait une beauté et de nouveaux magasins, entre le casino et l’Office de tourisme, au sud de la fontaine de la Rotonde.
 
Mais le cours Mirabeau est immuable et les rues piétonnes également. Musée Cézanne, montagne Sainte-Victoire, marché du samedi : tout est là.
 
Si vous vous rendez là avec votre épouse, sachez qu’Aix-en-Provence est depuis longtemps la ville de France qui compte le plus de boutiques de lingerie fine par habitant.
 
Une suggestion comme cela, en passant: madame pourrait se procurer des dessous rouge et jaune, couleurs de la Provence, et vous, un boxer bleu lavande, en l’honneur de cette plante si présente au pied du mont Sainte-Victoire. En toile de fond musicale, vous écouterez un des grands classiques du Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence.
 
Un rosé d’Aix trône sur une petite table ; vous en êtes à la tapenade. Puis, du melon de Cavaillon et des pâtes à la carbonara vous sont servis dans d’immenses urnes. Les cigales lancent leurs dernières notes, les hirondelles se font la nique en chantant pendant quelques minutes encore. Le soleil va se coucher. Vous êtes à la Villa Galllici. Ouais, cela coûte la peau des cigales mais, pour une ou deux nuits, cela vaut le coup. Vous profiterez aussi de la piscine et des magnifiques odeurs de lavande.
 
Pour un hébergement beaucoup moins coûteux, il y a l’hôtel des Augustins. Vous sortez de l’hôtel et vous êtes en plein centre.
 
Tout cela pour dire qu’Aix-en-Provence n’est pas simplement une ville, c’est presque un pays. Prenez l’autocar pour Marseille (les calanques de Sormiou et le restaurant Le Château) et Cassis. Ou pour Nostadamus et Saint-Rémy-de-Provence, les Baux de Provence. Tous les autocars s’y rendent.
 
Je vous conseille aussi de monter le mont Sainte-Victoire ou de prendre un bon café ou autre chose à la terrasse du Grillon.
 
 
L’OPC vous parle

« L’Office de la protection du consommateur annonce que l’agence Voyages Buner International inc. et son président, M. Zay Usman, ont été déclarés coupables d’infractions au règlement sur les agents de voyages. L’agence devra verser une somme totale de 2260 $ en amendes, alors que le président a écopé d’amendes globales de 2010 $.
 
L’agence, située au 760, rue Jean-Talon Ouest, à Montréal, et son président ont omis de faire la remise au président de l’Office, dans le délai prévu, des sommes perçues à titre de contribution au Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages. De plus, ils n’ont pas remis à leurs clients des reçus conformes aux dispositions de la loi. »
 
Ach! München!

Les hasards d’un voyage, début octobre, me font séjourner trois nuits à Munich. Pourriez-vous m’indiquer un hôtel de prix moyen au centre de Munich ? On dit que cette ville est l’une des plus chères d’Europe, après Londres et Paris, évidemment. Que faire en deux jours et où se restaurer ? Vos conseils seront appréciés.

Solange Chalvin
 
Oui, c’est toujours cher si vous faites les grandes tables (prout ! ma chère), les tables moyennes (prout ! mon cher) et les tables suggérées dans les guides (prout ! tout court). Si vous aimez l’italien, allez au Riva. Si vous voulez des plats de l’Asie centrale, optez pour Lemar. Si vous souhaitez de l’allemand, rendez-vous chez Vizenzmurr et pour une bonne goulasch, chez Cohen’s.
 
Pour un hôtel pas très loin du centre (mais il n’y a pas spécialement de centre), il y a le Bristol, le petit-déjeuner y est gargantuesque. Profitez-en et gardez-vous une pomme, un bout de pain et des croissants. Cela vous durera la journée.
 
Martinique ou Guadeloupe?

Nous aimerions recevoir quelques conseils. Nous désirons partir deux semaines fin janvier ou début février, soit pour la Martinique, soit pour la Guadeloupe. Voici quelques informations : nous sommes un couple de 77 et 64 ans en bonne santé. Mon ami est semi-voyant. Nous n’aimons pas les discothèques. Nous aimons bien manger (mon ami est Français). Alors, voici nos questions : Quelle île suggérez-vous et pour quelles raisons ? Quels hôtels pour chaque île ? Quelle compagnie d’aviation ? Mon ami pourrait-il faire de la plongée avec une surveillance particulière étant donné son handicap ? Il en a fait pendant 35 ans et aimerait revivre ce plaisir.

Michel et Monique, Montréal
 
Choisir entre la Martinique et la Guadeloupe n’est pas chose facile. Pourtant, les différences sont bien là… géographiquement. La Martinique est moins sauvage que la Guadeloupe, sauf à l’intérieur, au centre et au nord de l’île. Les plages y sont aussi plus accessibles.
 
Par contre, la plongée est plus dense du côté de la Guadeloupe. On se rend du côté de Malendure, à Bouillante, devant la réserve Cousteau. Il y a un lieu sympa, le Rocher de Malendure, avec plongée à l’avenant. Seul petit hic, le resto sur place reçoit quelquefois des groupes un peu bruyants. La Koumbala, le Macanao, le Nid tropical dans les environs sont plus calmes.
 
D’autres lieux ou adresses

Le Marineland à Sainte-Anne (bungalows dans un jardin tropical avec accès à la plage, pour familles, couples et célibataires)
 
L’Anse du Figuier aux Saintes (couples) en haut de la plage du même nom.
 
Habitation Massieux à Bouillante (éco-lodge, pour couples)
 
Hôtel Oüaliri Beach à La Désirade (hôtel de plage et resto, pour familles, couples, célibataires)
 
Habitation Tendacayou à Deshaies (bungalows dans un parc, pour couples et familles)
 
Et toujours à Deshaies: le Rayon vert. On peut se loger dans les bungalows ou dans le pavillon central. Toutes les chambres ont une terrasse avec vue sur la mer, au large de la plage de Ferry. Jardin tropical aux petits soins des papillons, piscine à débordement en T avec vue sur la Grande Bleue, télé, air climatisé et, selon des amis qui viennent d’y séjourner, une déco de grand goût de la nouvelle propriétaire. Bar resto et bonne cuisine: boudin de poisson, langouste, ouassous au thé vert ou l’incontournable mousse au maracuja.
 
Et une dernière pour le rhum: La Roseraie. Si vous voulez une villa en dehors des hordes de touristes français en goguette, des amis m’ont refilé une adresse qui me paraît sympa, parce que pas parfaite. Je joins d’ailleurs ces quelques remarques: « Nous avons eu des problèmes de coupures de courant, mais nous avons appris à relancer la ligne. Le lave-vaisselle est pour l’instant hors d’usage. Un sérieux tri dans tous les bibelots accumulés ne serait pas de trop ! (Une bouteille de Beaujolais nouveau de 2010 conservée à 28 °C par exemple). Il y a la clim dans deux chambres. La terrasse est très agréable. La piscine est bien entretenue. »
 
Mais aussi: « Accueil au rhum-ananas, souper poulet grillé, salade mixte et petit-déjeuner du lendemain matin, sans compter une corbeille de fruits gargantuesque de ses plantations (bananes, oranges, pamplemousses, fruits de la passion, goyaves et papayes). »
 
Et le nom de la propriétaire ne peut pas s’inventer: Léone Matou. La Roseraie, route de Gaillardbois, 97180 Sainte-Anne. Tél. (590) 6 90 57 57 52.
 
Pour la Martinique
  • Maison du tourisme vert: 05 96 73 74 74
  • L’Accueil paysan: 05 96 77 60 34
  • La Sikri
  • La Ninon
Pour ce qui est de la plongée, étant donné l’expérience de votre ami, il doit simplement se faire accompagner par la main. Toutefois, je vous laisse les coordonnées d’un organisme présent dans toutes les Caraïbes et spécialiste des plongées pour personnes à capacité physique restreinte. Hsa Scuba.
 
Bonnes adresses

Je vous apporte des nouvelles de la rue Daguerre, à Paris. Mon hôtel, Le Télémarque, est en train de redorer son étoile (pas d’ascenseur). On refait toutes les chambres. J’ai pu jeter un œil à certaines et je vous assure que ça va être beau. Certaines toilettes auront même une fenêtre sur la rue ; bien sûr, il y aura un rideau… Au Café d’Enfer, comme en mars dernier, on offre le soir un repas à 23 euros. Mais, si comme moi, vos lecteurs sont un tantinet sportifs, pour suivre les JO de 2016, je leur recommande le Café L’Écir (nom d’un vent de l’Aveyron), près de Denfert-Rochereau, en face du métro Saint-Jacques. Ils ont un écran télé et le chef, un Maghrébin, cuisine un tagine à l’agneau comme on n’en trouve pas ni à Montréal ni à Casa. Pour voyager à l’intérieur, je recommande fortement le TER (Train express régional). Je viens de faire Dijon-Vierzon : trois heures de pur bonheur. Confortable, bien climatisé, des toilettes à technologie à faire pâlir celles des avions, etc. Inutile d’insister sur les paysages.

À Paris, si un quidam [...] vous demande une info, surtout, ne pas dire que vous n’êtes pas Parisien, car c’est l’arnaque à coup sûr. Répondre sèchement : Je ne sais pas !
Musée Jacquemart-André : un MUST, surtout quand il n’y a pas d’expo temporaire. J’étais souvent seul dans l’une des pièces de ce magnifique ancien hôtel particulier : le bonheur comme dans un TER.

André Joyal, Montréal
 
Pour vos questions, bonnes adresses, découvertes, trucs, envies, bons et mauvais souvenirs de voyage: lkiefer@ledevoir.com. Pour mon blogue: ledevoir.com/liokiefer.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.