Essais québécois - Dans l'arène québécoise

Louis Cornellier Collaboration spéciale
Pierre Vadeboncœur<br />
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Pierre Vadeboncœur

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

On ne s'ennuiera pas, mes amis. L'agile pugiliste Jean-François Lisée engagera les hostilités avec Comment mettre la droite K.-O. en 15 arguments, chez Stanké. Dans le coin droit, chez VLB, Éric Duhaime déploiera son arsenal néolibéral dans L'État contre les jeunes, un essai contre le modèle québécois au service des boomers, et, ce printemps, Lucien Bouchard, en collaboration avec Pierre Cayouette, moralisera dans une Lettre à un jeune politicien. On notera que ces ouvrages, pourtant idéologiquement mal assortis, sont tous publiés par Quebecor media.

Au Boréal, Mathieu Bock-Côté analysera la crise politique québécoise et le cynisme qu'elle engendre dans Fin de cycle, pendant que le polémiste Carl Bergeron, dans Un cynique chez les lyriques, réfléchira à tout ça en se penchant sur l'oeuvre de Denys Arcand. Aux PUL, Réjean Pelletier publiera Les partis politiques dans la tourmente.

Nouvelle maison campée à gauche du spectre politique, M éditeur entend disputer l'espace public au discours de droite. On annonce, à cette enseigne, Lettre aux enseignantEs. L'école publique va mal. Les solutions dont on ne veut pas parler, de Robert Cadotte, Sortir de l'économie du désastre. Austérité, inégalités, résistances, du Réseau pour un discours alternatif sur l'économie, et Services publics menacés. Les impacts du néolibéralisme sur la fonction publique québécoise, du syndicaliste Serge Roy.

Aux militantes éditions Écosociété, on annonce cinq titres: Hollywood et la politique, un essai de Claude Vaillancourt sur l'idéologie véhiculée par le cinéma commercial, SLAPP. Bâillonnement et répression judiciaire du discours politique, de Normand Landry, Anticapitalismes d'hier et d'aujourd'hui, sous la direction de Francis Dupuis-Déri, Féminicides et impunité. Le cas de Ciudad Juarez, de Marie France Labrecque, et Heureux, mais pas content, le tome 2 de l'autobiographie de Serge Mongeau.

Toujours dans une perspective de gauche, les éditions Lux publieront Une amitié improbable, la correspondance entre Jean-Marc Piotte et Pierre Vadeboncoeur. Aux éditions du Québécois paraîtra Le jardinier des Molson, le dernier scénario de Pierre Falardeau, qui met en vedette des soldats du 22e bataillon, au front, pendant la Première Guerre mondiale.

Dans le domaine de la santé, trois titres sont à retenir: Révolutionner les soins de santé, c'est possible, de Jacques Beaulieu, aux éditions Trois-Pistoles, Bébés illimités. La procréation assistée et ses petits, de Dominique Forget, aux éditions Québec Amérique, et Profession médecin de famille, de Marc Zaffran, aux PUM. Aux éditions Multimondes, spécialisées en vulgarisation scientifique, on annonce notamment L'architecture des arbres des régions tempérées, un ouvrage monumental de la biologiste Jeanne Millet.

Chez VLB, le sociologue Michel Dorais jettera un regard critique sur La sexualité spectacle, pendant que, aux éditions Triptyque, Michel Vaïs signera Nu, simplement. Nudité, nudisme et naturisme.

Chez Hurtubise, le romancier Jean-Jacques Pelletier lancera Les taupes frénétiques, un essai sur le culte de l'extrême, et Réjean Morissette, dans Les autochtones ne sont pas des pandas, plaidera pour une nouvelle alliance entre la société civile québécoise et les Premières Nations.

Aux PUM, Chantal Bouchard nourrira le débat linguistique en publiant Méchante langue. La légitimité linguistique du français parlé au Québec.

Philosophie et théologie

L'essai de la saison, dans ce domaine, sera probablement La mesure de soi. Une histoire politique de l'humanisme, de Daniel D. Jacques, à paraître au Boréal, où seront aussi publiés L'ombre portée, dans lequel Marcelo Otero développera un point de vue sociologique sur la dépression, et C'était au temps des mammouths laineux, un essai dans lequel l'anthropologue Serge Bouchard reviendra sur son parcours.

Comme d'habitude, la philosophie sera à l'honneur aux éditions Liber. Parmi les titres annoncés, mentionnons Petit traité de l'erreur, de Jean Robillard, Essai pour une philosophie de l'éducation, de Sébastien Mussi, Les modèles de sagesses, de Jacques Marchand, Guide critique du discours psychiatrique, d'Alain Bachand, et Éthique et toxicomanie, de Jacques Quintin.

Aux PUL, on pourra lire, sous la direction de Normand Baillargeon et Christian Boissinot, Quand Platon écoute les Beatles sur son Ipod, des essais philosophiques sur la musique populaire, et L'interdit, la transgression, Georges Bataille et nous, de Jac-ques Patry. Chez M éditeur, Louis Gill signera Art, politique, révolution. Manifestes pour l'indépendance de l'art.

Aux éditions Fides, la réflexion théologique sera à l'honneur dans Vivre sans savoir. Invitation au dialogue entre croyants et non-croyants, d'Yves Saint-Arnaud, Jésus. Portrait d'un homme, de Jérôme Martineau, La crise spirituelle du Qué-bec, de Paul-Émile Roy, et La Bible sous le regard de la raison, de Claude Boucher.

Aux éditions Novalis, le médecin Michel Dansereau explorera les relations entre psychanalyse et foi dans Dieu à travers mes âges et, en avril, Pierre Maisonneuve lancera Vigneault. Un pays intérieur, une entrevue biographique dans laquelle le célèbre chanteur évoquera sa foi.

Littérature

Aux PUM paraîtront Transmission et héritages de la littérature québécoise, sous la direction de K. Cellard et M.-E. Lapointe, et La révélation inachevée. Le personnage à l'épreuve de la vérité romanesque, de Yannick Roy.

Aux éditions Trois-Pistoles, on annonce Dans la nuit blanche et noire, les chroniques littéraires de Renaud Longchamps, et Attraper un dindon sauvage au lasso, un essai de Michel Vézina sur son parcours d'écrivain.

Aux PUQ, Marc Lapprand signera Trois pour un, un essai sur le romancier Martin Winckler. Aux éditions David, Lucie Hotte, dans Doric Germain, se penchera sur l'oeu-vre de ce romancier franco-ontarien pour la jeunesse. Dans Habiter le défaut des langues, aux éditions XYZ, Simon Harel réfléchira aux rapports entre l'écriture et la psychanalyse. Son collègue Pierre Ouellet, aux éditions Liber, proposera une réflexion sur le temps, la mémoire et la littérature dans Testaments. Le témoignage et le sacré. Au Boréal, Michel Biron publiera Le roman québécois, un bref essai synthèse.

Biographies

Trois figures marquantes du Parti libéral du Québec seront à l'honneur: Pierre Laporte, par Jean-Charles Panneton, au Septentrion; Claude Ryan, un éditorialiste dans le débat social, par Pierre Pagé, aux éditions Fides; Robert Bourassa, par Georges-Hébert Germain, aux éditions Libre Expression.

Dans le genre populaire, on pourra lire Dédé Fortin, de Philippe Meilleur, chez VLB, et Normand Brathwaite, d'Isabelle Massé, aux éditions Québec Amérique.

Dans Voyage à travers la mort, chez VLB, Pierre-Claver Ndacyayisengo, un Hutu du Rwanda, racontera sa fuite du pays pour échapper aux troupes de Kagame et proposera un autre regard sur le génocide de 1994.

Histoire

L'histoire, comme d'habitude, est d'abord l'affaire des éditions du Septentrion, qui publieront notamment Clément de Sabrevois de Bleury, de Réal Fortin, La justice à Montréal aux XVIIe et XVIIIe siècles, de Josianne Paul, Pratique et praticiens en contexte colonial. Le corps médical canadien aux XVIIe et XVIIIe siècles, de Rénald Lessard, Partir pour la famille. Fécondité, grossesse et accouchement au Québec (1900-1950), de Suzanne Marchand, et Duplessis, pièce manquante d'une légende. L'invention du marketing politique, d'Alain Lavigne.

Au Boréal, Benoît Grenier signera une Brève histoire du régime seigneurial et Pierre Monette, dans Onon:ta', proposera une géopoétique du mont Royal.

Aux PUM, on pourra lire Un drame de la Deuxième Guerre. Le sort de la minorité japonaise, de Greg Robinson.

On vous en reparle.

***

Collaborateur du Devoir

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

2 commentaires
  • Jean Tremble - Inscrit 21 janvier 2012 10 h 53

    @Louis Cornellier

    << Trois figures marquantes du Parti libéral du Québec seront à l'honneur: Pierre Laporte... >>

    Marquante ??!! Pourquoi ? Parce que ce dernier a été enlevé par le FLQ, ou est-ce en raison de ses affiliations avérées avec la mafia ?

  • François Desjardins - Inscrit 22 janvier 2012 08 h 09

    On ne s'ennuiera pas en effet!

    Merci pour cet article formidable! Je le conserve précieusement et attend la suite!