Long-courrier - 15 janvier 2011

Une jetée construite sur les rives du lac Xolotlan à Managua, au Nicaragua.<br />
Photo: Agence France-Presse (photo) Miguel Alvarez Une jetée construite sur les rives du lac Xolotlan à Managua, au Nicaragua.

Le Nicaragua au printemps

«J'apprécie votre chronique et quand ce sont des pays que j'ai déjà visités, je suis contente de voir que nous sommes sur la même longueur d'onde. Je voudrais quelques petits conseils. Je projette de faire un voyage au Nicaragua en mai ou juin avec mes trois enfants adultes (23, 21 et 20 ans); je pensais à un séjour à la Finca Esperanza Verde (www.fincaesperanzaverde.org). Connaissez-vous ce genre d'organisation? Cela en vaut-il la peine? En connaissez-vous une autre en Amerique centrale? J'aurais aimé le Guatemala, mais je n'ai rien trouvé qui me plaisait.

«Aussi, ma fille de 21 ans va partir faire du woofing en Argentine: c'est acceptable? Je n'ai pas peur de l'aventure, ni pour moi ni pour mes enfants. Je voyage depuis longtemps mais je recommande toujours l'aventure bien préparée et conseillée... L'aînée part cette semaine pour le Bénin, où je vais chaque année.»

Marie Hélène, Ottawa

Faire du woofing en Argentine et du biologique dans la Pampa ou sur les pentes de Mendoza est du plus grand intérêt. www.wwoofargentina.com. Mais nous sommes en Argentine, pas à Ostersund, en Suède (j'ai vécu dans les deux), et l'Argentin moyen possède beaucoup plus de phrases usuelles pour le sexe opposé que le Suédois même plus que moyen. Ou encore, imaginez un film de Bergman où les portes qui grincent au vent du nord auraient des castagnettes accrochées aux poignées.

Pour le Nicaragua, Finca Esparanza Verde est une organisation qui existe depuis longtemps et qui a pour mission de soutenir différentes communautés rurales.

Dans un autre genre, au Guatemala: www.pbi-guatemala.org. Et un autre site à consulter: www.travelworks.fr/ecovolontariat.html. Enfin, un site que je trouve tribal et intéressant: www.survivalinternational.org.

***

La mer avec bébé

«Je cherche un endroit près de la mer où il serait aisé de passer une semaine avec un bébé. Je n'aime pas les tout-compris mais souhaiterais quand même être dans un endroit confortable (sans être luxueux). Soit louer une petite maison sur la plage, soit trouver un petit hôtel sympathique, près de restaurants et de services. Je pensais à Cuba, comme les services de santé y sont excellents (au cas où...). Idéalement, je cherche aussi à m'y rendre par vol direct. Auriez-vous des suggestions?»

Anaïs, Montréal


Pour Cuba, la Villa Tarara dispose de villas en bord de mer, à un peu plus d'une trentaine de minutes de La Havane. Resto sur le site, magasin général, plage plutôt sympa, soins médicaux. Avec les vols directs de Sunwing vers La Havane, ce lieu peut vraiment être envisagé (www.villa-armonia-tarara.travels2cuba.com/hoteles/hotel_description.asp). J'y suis moi-même allé avec mon amazone et ma fille, qui avait alors six mois...

Autre lieu sympa avec un bébé: le Costa Rica, à Tamarindo. Directement sur la plage se trouvent de petites casitas avec air conditionné et cuisinette extérieure. Nombreux restos aux alentours. C'est le Palapa Beach Hotel: http://lapalapatamarindo.com.

Promenades sur la plage, tortues pondeuses, singes curieux, iguanes siffleurs et docteur dans le village, qui parle français et italien. Vols directs avec Transat sur San José.

***

Paris à prix haut de gamme

«Je désire aller à Paris en juillet prochain et le plus bas tarif actuellement disponible est d'un peu moins de 1200 $ avec Air Transat. Cela me semble déraisonnable, d'où mon intention de patienter quelque peu avant de réserver. Généralement, y a-t-il un mois à partir duquel on devrait s'attendre à une baisse des tarifs estivaux vers Paris?»

Carl-André Hurtubise, Montréal


Vu le nombre élevé de sièges qui vont être sur le marché cette année vers Paris (Air France, Air Canada, Air Transat, Corsair, Sunwing), on va assister comme presque chaque année à du surnombre. Ce qui veut dire que les prix en vigueur aujourd'hui ne seront plus les mêmes en juin, pour des départs en juillet et en août. Car l'essentiel pour une compagnie aérienne, c'est de vendre ses sièges.

Quant à savoir s'il y a un mois propice pour ramasser les sièges à la pelle? C'est non. Si c'est vendu, les prix restent les mêmes. Si les sièges sont invendus, les prix baissent. Donc, commencez à surveiller les tarifs sur les différents sites des transporteurs: www.airfrance.ca, www.aircanada.com/fr/home.html, www.airtransat.ca/en/Home.aspx, www.corsairfly.com, www.flysunwing.com.

À partir de la mi-mai, vous aurez toujours un siège.

***

Hôtel New York

«Connaissez-vous un petit hôtel confortable à New York,où je pourrais passer quelques nuits à Pâques avec mon adolescente de 14 ans... fort intéressée par la mode, le magasinage, les vedettes de télé, etc.?»

Hélène Larue, Montréal

J'ai donné de tels renseignements sur mon blogue quotidien dans Le Devoir concernant des appartements à New York, à la suite d'un récent séjour avec ma fille. Voici le lien pour des restos et de l'hébergement: www.ledevoir.com/opinion/blogues/voyager-avec-lio-kiefer/313168/new-york-en-appartement.

***

Clins d'oeil
  • Japan Airlines a trouvé un moyen pour que les handicapés puissent passer plus facilement les contrôles de sécurité: la compagnie nippone offre à ses passagers des chaises roulantes dont le cadre est composé de bambou, tandis que la structure des roues est en carbone avec des pneus en caoutchouc. Une initiative pour éviter les bip! bip! infernaux aux douanes. Une initiative à 7000 $ l'unité.
  • Selon le dernier recensement des agents de voyages du Québec au moyen du permis de l'Office de la protection du consommateur (OPC), on comptait le 5 janvier dernier 7259 personnes pratiquant ce métier conformément à la loi. Le Québec compte 7, 8 millions de personnes. En éliminant les individus qui ne peuvent voyager, les bébés, les enfants et les prisonniers, on tombe sous la barre des sept millions. Cela fait un agent pour 965 personnes environ... La question: est-ce bien raisonnable?

Bonnes adresses

«Je suis sans doute la énième personne à vous demander de la diriger vers une agence de confiance pour la location d'appartements à Rome. Il en pleut littéralement et les prix, pour un même quartier et un espace similaire, vont du simple au double. Certaines agences ne révèlent pas tous leurs frais sur leur site (un petit 50 pour le ménage final, un p'tit extra de chauffage en hiver, des frais d'agence en sus, etc). Bref, j'en perds mon latin. Quelques indications me mettraient sur la piste.

«En passant, j'ai fait un séjour d'une semaine à l'auberge Santa Maria (Trastevere, Rome, www.htlsantamaria.com/english/index.htm). Vous en aviez glissé un mot dans les pages du Devoir l'automne dernier. Vous aviez entièrement raison au sujet des prix qu'on y pratique: raisonnables en hiver, mais c'est franchement trop cher en été pour ce que les chambres ont à offrir, bien que la cour intérieure soit agréable.»


S. R. Ottawa


Essayez Loc' appart, qui a des bureaux à Montréal et qui propose des appartements privés en France et en Italie. En ville et en campagne. www.locappart.com/accueil-appartement.

***

À lire, à voir, à entendre

Écrivain-voyageur, Canada, Afrique, de Maurice Genevoix, publié chez Omnibus. Carnets, récits, observations d'un homme que je ne connaissais pas voyageur. L'auteur de Raboliot présente le Québec et le Canada des années passées, comme l'Afrique. C'est un observateur et un écologiste avant l'heure. Un livre à lire un chapitre à la fois. Le verbe est intense, la syntaxe est lumineuse.

***

La Provence mystérieuse, de Jean Paul Clébert, publié par Guides Noirs Tchou. Les caves souterraines, les événements étranges, les faits bizarres, les cultes primitifs, les bestiaires du fantastique... Nous ne sommes pas obligés d'y croire complètement mais cela nous change un peu du fameux pastis et de la cigale glamour.

***

À TV5, jeudi à 19h, Le peuple du Mékong - La pêche dans tous états. Canal Évasion, le mercredi à 19h30, Sur les traces d'Ushuaïa - Le chant des dunes et des hommes fleurs. Le vendredi à 19h, Les marchés de Philippe (Le Philippe Mollé de nos pages), sur la cuisine portugaise.

***

Précisions

Mon texte sur l'île de la Réunion publié à la une de ce cahier le 31 décembre dernier comportait deux erreurs. L'une concernait des restaurants avec soupe de tortue à la clé. Certains de ces restos ont changé de nom et un autre a disparu. En ce qui concerne la tortue, elle n'a plus droit à la soupe ou au steak en public, simplement sous la table. Une remarque fort justifiée de Chelonographe.

Pour ce qui est des rares plages, j'ai confondu celles de Grande-Anse et de Saint-Philippe, ce qui, pour un Montréalais, reviendrait à confondre la plage Doré et celle d'Oka. Une remarque de Patricia Ponen. Tout est inscrit dans mes notes, mais bon...

Et pour en rajouter, j'ai évoqué Venise et la fameuse Fontaine de Trevi, qui, comme on le sait, est à la sérénissime ce que les kangourous sont à Stockholm. Une remarque de Maïtou Einhorm. Errare was kieferum...

***

Pour vos questions, bonnes adresses, découvertes, trucs, envies, bons et mauvais souvenirs de voyage: lkiefer@ledevoir.com. Pour mon blogue: www.ledevoir.com/liokiefer.


LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.