Long-courrier - Londres, Italie

Agence londonienne: «Dans votre chronique, vous donnez de précieux renseignements. La destination qui m'intéresse est l'Angleterre: pourriez-vous me fournir l'adresse d'agences de voyages qui ont leurs bureaux à Londres, car je voudrais faire des arrangements assez souples et j'aimerais faire mes réservations directement avec une agence anglaise, sans passer par une agence canadienne? J'ai accès à Internet seulement à la bibliothèque municipale.» - Andrée Ouellet, Montréal

Pour des agences à Londres, vous pouvez faire le très shakespearien «one rock two shots» (d'une pierre deux coups), passer par une agence canadienne qui a des bureaux à Londres. Comme Thomas Cook, qui, en ayant eu le privilège historique d'organiser, le 5 juillet 1841, un voyage en train de Leicester à Loughborough pour 500 voyageurs motivés par l'abstinence, n'en est pas moins une des grosses agences de voyages à travers le monde.

En 1868, M. Cook invente les bons d'échange hôteliers et en 1872, il organise le premier tour du monde au départ de Liverpool, d'une durée de 22 jours. En 2010, l'agence Thomas Cook de Paris vient de changer de réceptionniste. À Montréal, le contact est le % 514 398-0499. Si vous voulez vous amuser à parcourir les agences de voyages à Londres, consultez pendant de longues heures: www.allinlondon.co.uk/directory/1301.php.

Train train italien

«Notre agente de voyages nous demande de préciser l'heure à laquelle nous prendrons possession de l'auto que nous désirons louer à Florence, en octobre prochain. Nous arriverons alors de Venise par train. Il semble y avoir beaucoup de lignes ou de compagnies de train en Italie (grande vitesse ou régulier), et, de plus, l'horaire d'automne n'est pas encore disponible (d'après nos recherches sur le Web).

«À votre connaissance, y a-t-il des départs fréquents de Venise pour Florence? Quelle est la durée du trajet et est-il préférable de réserver des places à l'avance? Si oui, à quel endroit pouvons-nous le faire?»

Danièle Rochette, Montréal

Ah, ces agents de voyages... Bientôt, ils vont vous demander de connaître les mensurations de la préposée aux paninis sur le Venise-Palerme ou le CV des contrôleurs de train sur la ligne Venise-Florence. Pour cette dernière, consultez www.ferroviedellostato.it. On peut remarquer que le 12 octobre prochain (un exemple comme un autre), il y a quatre départs de Venise pour Florence entre 7h30 et 10h 30. Des trajets de plus ou moins deux heures, hormis celui de 9h27 qui dure trois heures (arrêts dans des villages pas vraiment typiques).

Ne réservez pas à l'avance... Faites comme si vous preniez un Montréal-Toronto un jour de pluie. Pour votre location de voiture, essayez d'arriver à Florence pendant les heures d'ouverture, c'est-à-dire entre 10h et 13h30, et entre 16h et 17h (avant et après la sieste automnale). Quant aux paninis de la liaison Venise-Palerme, la ligne n'existe même pas...

Une colle?

«Comme vous nous avez souvent conseillés judicieusement, je vous présente une colle... Ma nièce, son mari et deux ados de 12 et 14 ans souhaitent venir visiter le Québec du 10 au 25 août. Ils veulent aussi aller à New York, en Gaspésie, à Tadoussac (les grands espaces et les randonnées pédestres), et je ne sais quoi encore... Ils habitent en Haute-Savoie (donc pas de Mont-Tremblant...), et ils loueront une auto. Alors, ma question: pourriez-vous nous faire un itinéraire pour les conseiller? Doivent-ils absolument réserver dans les hôtels ou les B&B à cette période?»

René Saint-Laurent, Montréal

Ah! Mon pauvre René. Avec ce qu'ils veulent visiter en 15 jours, vous n'allez pas les voir souvent. Heureusement qu'ils habitent la Savoie, donc exit les hauteurs. Pour les ados, s'il ont déjà fait une classe mer à Perros Guirrec, ils viennent de sauver la Gaspésie. La baleine est incontournable à Tadoussac et New York New York est difficilement remplaçable. Le détail le plus intéressant est que l'intérêt pour les chutes de Niagara est inexistant.

Celles de Montmorency ou de Rawdon sont à considérer. Le voyage Fjord du Saguenay est recommandable et une traversée Tadoussac à Saint-Siméon est toujours une bonne bouffée d'air frais. Si vraiment la Gaspésie est sur leurs tablettes, la traversée du Bic ou la route qui va de Chandler à Rivière-du-Loup sont de belles opportunités «pédestro-fauniques».

À cette période, il vaut mieux réserver en avançant dans l'itinéraire (guides Ulysse et du Routard). Jumelles, antimoustiques, cannes à pêche et photos de famille sont des accessoires utiles au Québec. Pour New York, la voiture n'est pas la meilleure idée. Rappelons une phrase que m'a soufflée un jour Odette Leblanc, Madelinienne, designer en loup-marin et comique locale: «Ce qu'on ne sait pas, on l'invente, ce que l'on sait, on l'exagère (on l'étarque), ce qu'on aimerait savoir, on le sait.»

À savoir

- Pour les pêcheurs fidèles, le Tournoi de pêche à la Marina de Cayo Guillermo aura lieu du 18 au 22 octobre. www.quebecpeche.com. Toujours à Cuba, ceux qui ne comprennent pas trop la nouvelle réglementation en matière d'assurance peuvent consulter (le mot est faible): www.voyage.gc.ca/countries_pays/report_rapport-fra.asp?id=69000.

- À partir de la semaine prochaine, une nouvelle loi visera les agents de voyages au Québec. Actuellement, les détaillants détiennent un permis de détaillant et les voyagistes ou grossistes, un permis de grossiste. Certains avaient les deux. Maintenant, il n'y en aura qu'un seul. Le voyagiste pourra vendre directement aux consommateurs et le détaillant pourra concocter ses propres produits, pouvant aussi être revendus à d'autres agences détaillantes.

Clin d'oeil

Dans le hall de l'hôtel Emirates Palace d'Abou Dhabi, on trouve un distributeur automatique semblable à ceux dispensant des boissons gazeuses ou des billets de banque. Sauf que ce guichet offre aux passants honnêtes de se procurer des lingots de un à dix grammes, ainsi que des pièces d'or. Un distributeur d'or fabriqué par la compagnie allemande Ex Oriente Lux AG, qui ne spécifie pas si Interac est accepté.

Un ton inutilement persifleur

«Deux chroniques récentes du Devoir m'ont particulièrement interpellé par leur ton à mon avis moqueur et un rien condescendant. La chronique de M. Kiefer parue sur Virginia Beach insistait plus sur les inconvénients bien réels de la proximité avec une base militaire que sur les avantages d'une ville plage qui offre beaucoup à la famille à prix raisonnable.

«En plus de Williamsburg, votre chroniqueur aurait pu s'attarder au Chrysler Museum de Norfolk où l'on trouve une des plus belles collections de verrerie d'Amérique. Le Mariner's Museum de Newport News remplit très bien une journée. Mais de toute évidence, M. Kiefer n'a pas aimé son voyage et il n'aime pas les avions militaires. [...] Le Devoir doit à mon avis être de haut niveau comme à son habitude; c'est là sa place. Le persiflage et la moquerie déguisée ne sont pas son lot.»

J.-C. Vincent, Longueuil

Merci de vos commentaires sur mon article concernant Virginia Beach. Pour vous rassurer, j'ai aimé mon séjour, mais je hais les avions de chasse. Pour ce qui est du ton moqueur, je suis d'accord avec vous. Mais je me suis retenu pour ne pas en rajouter. Qu'est-ce que vous voulez... Tout est prétexte, dans cette région, à la caricature. J'aurais pu ajouter au moins dix expériences (repas, location de bicyclette, stationnement, camping, centres commerciaux, femmes de militaires, handicapés du Vietnam, etc.) d'une nature humaine incertaine ou d'un certain désert mental.

Pour ce qui est de la condescendance, je ne vous suis pas. Ne pas être d'accord, s'appesantir sur les travers des lieux et des personnes n'est pas de la condescendance, mais de la critique ou de l'observation. Je suis un journaliste en voyages, pas un représentant des offices de tourisme locaux. Je fais un métier sérieux où il ne faut pas se prendre au sérieux.

Les musées que vous nommez sont certes intéressants, mais un peu ennuyeux pour des enfants de 8 à 12 ans, ce qui était la fourchette d'âge que je m'étais fixée, en l'occurrence celle ma fille, qui adore la verrerie avec modération et Newton seulement pour une histoire avant d'aller faire dodo.

Le nombre d'avions de chasse que j'ai mentionnés et qui jouent à cache-cache dans le ciel de Virginia Beach est même inférieur à la réalité que nous avons vécue. J'en ai laissé échapper quelques-uns pour ne pas trop durcir le trait.

Quant à la plage, ils ont piqué du sable en Louisiane pour renflouer celle de Virginia Beach et nous avons observé pendant tout notre séjour plus de croiseurs et de destroyers que de voiliers.

Allez expliquer cela aux enfants!

Quant à la hauteur du Devoir, je me rappelle que, dans mes études de philo et de littérature non comparée, Voltaire était taxé de moqueur masqué et d'obsédé persifleur... Polémiste, il a pratiqué toutes les gammes du discours argumentatif, avec un goût marqué pour l'ironie et le sarcasme. Et qu'à la même époque, Jean-Baptiste d'Argens et Charles Jacques La Morlière étaient considérés comme de bons modérés de la plume et d'honnêtes serviteurs des lettres. Connaissez-vous aujourd'hui Jean-Baptiste et Charles Jacques? Ces dernières lignes, je vous l'accorde, sentent un peu la condescendance...

Merci de votre belle attention et passez une belle journée en relisant Zadig et Candide, excellents livres de voyage!

***

À lire

Bangkok - Notes de voyages, de Benoît Melançon, aux éditions Del Busso. Un court itinéraire livresque ou un abécédaire dans le désordre de la ville de Bangkok... Des observations et des réflexions de l'auteur sur les transports, l'enfance, les restos, les journaux. Itinéraire facile de quelque 60 pages en petit format.

Dans une catégorie annexe, les minilivres du Petit Mercure intitulés Le goût de... répertorient à coups d'extraits d'auteurs des villes, des pays ou des régions. Ai lu Le goût de Buenos Aires, de Venise et de la Croatie. C'est une trentaine de voyages littéraires qui ne connaissent pas de frontières si ce n'est celles de la qualité proposée.

***

Envoyez vos questions et bonnes adresses à lkiefer@ledevoir.com.