Hors-Jeux - À vous le podium

C’est une Canadienne de tout juste 20 ans qui a récolté hier le premier titre olympique de ski cross, une nouvelle épreuve qui fait ses débuts aux Jeux de Vancouver. Originaire de l’endroit, Ashleigh McIvor a franchi chaque étape avec la même précision d’horloger pour triompher dans une finale disputée sur une piste balayée par les flocons de neige et le vent.
Photo: Agence France-Presse (photo) Adrian Dennis C’est une Canadienne de tout juste 20 ans qui a récolté hier le premier titre olympique de ski cross, une nouvelle épreuve qui fait ses débuts aux Jeux de Vancouver. Originaire de l’endroit, Ashleigh McIvor a franchi chaque étape avec la même précision d’horloger pour triompher dans une finale disputée sur une piste balayée par les flocons de neige et le vent.

Pendant que nos penseurs sont occupés à s'autopsychanalyser en se demandant si c'était une bonne idée, cet À nous le podium, si c'était raisonnable, si ce n'était pas mettre une pression indue sur notre gent athlétique, si c'était même canadien que de prétendre d'avance qu'on allait être les plus meilleurs alors qu'on accueille le monde, de bien bonnes blagues circulent aux dépens de notre Canada.

Celle-ci, par exemple: qu'au fond on a mal compris. Que le programme ne s'appelle pas Own the Podium, mais Loan the Podium. (En langue vernaculaire, À vous le podium.) C'est d'ailleurs ce qu'a dit le patineur de vitesse de courte piste américain Apolo Anton Ohno, qui a déjà remporté deux médailles à Vancouver: «Ils peuvent bien posséder le podium, je ne veux que l'emprunter.» Ou alors cette autre: ça va tellement mal que Stephen Harper songerait à proroger les Jeux olympiques.

Hé, faut bien s'amuser un peu de temps en temps, c'est tellement stressant tout ça. Et puis il y a quand même matière à sérieuse réjouissance en ce mardi: une médaille d'or en ski cross, et la preuve que le Canada peut encore battre l'Allemagne au hockey sur glace.

Parfaitement, et pas n'importe comment: 8 à 2, messieurs dames, une pommade sur votre angoisse nationale. Mais ce soir, c'est la Russie, une autre paire de manches. Et d'adversaires: Ovechkin et Malkin, ça vous dit peut-être vaguement quelque chose.

***

En raison de l'heure de tombée, il m'est impossible de commenter ici le jour J comme dans Joannie. De toute manière, cela se passait certainement de mots. On aura l'occasion d'y revenir.

***

Que faites-vous quand vous allez aux Jeux olympiques et n'obtenez pas le résultat escompté? Simple: vous vous en inventez un.

Le Russe Evgeni Plushenko, médaillé d'argent au programme libre de patinage artistique jeudi dernier, n'était pas content, et il ne l'est toujours pas. Il a reproché aux juges d'avoir octroyé l'or à l'Américain Evan Lysacek alors que celui-ci n'avait pas tenté un quadruple saut, ce que Plushenko a réussi. C'était la première fois depuis 1994 que le titre olympique était remporté avec pas de quadruple. Lysacek a pris un peu ombrage des critiques de son adversaire, qui a toujours été son inspiration.

Qu'a donc fait Plushenko? Sur son site dans les internets, il s'est attribué sa propre médaille de... platine. Et le texte, écrit à la troisième personne, mentionne qu'«il EST le meilleur».

Vladimir Poutine soi-même en personne s'est dit d'avis que Plushenko avait été le meilleur, alors que des commentateurs du côté des États-Unis déplorent que le grand patineur vive dans le déni et manque de grâce dans la défaite.

Mais le déni n'a pas duré. La médaille de platine n'a été présente que quelques heures, puis elle a été remplacée par l'argent.

***

Dans la même épreuve, le Français a livré une prestation désastreuse. Lui qui était attendu sur le podium, ou tout près, a terminé au 16e rang. Mardi, il a révélé à la radio d'Europe 1 la raison de sa contre-performance.

«J'ai consacré trop de temps à une fille, a-t-il dit. C'est vrai que je me suis dispersé, j'avais pas la tête dans le patinage. Auparavant, je me consacrais à 100 % dans le patinage.» Joubert prévient que les choses vont devoir changer pour la suite de sa carrière. «J'ai des objectifs, c'est important pour ma vie future. Ma petite copine doit le comprendre. Si elle comprend pas, c'est que c'est pas la bonne.» Quin toé.

***

David Letterman a proposé, dans une récente livraison de sa célèbre «Top Ten List», un palmarès de faits étonnants à propos du curling. Le meilleur: «Constamment classé numéro 1 des sports de balais.»

***

Sous la plume du même monsieur que l'autre jour, Laurent Sagalovitsch, écrivain français établi à Vancouver, on peut lire sur le site de Libération que «la détestation de l'Amérique» est un élément qui unit tous les Canadiens Canadiennes, «qu'ils fussent pêcheurs de l'Atlantique, trappeurs du Grand Nord ou bûcherons de la côte Pacifique». En fait, «le Canada, c'est une version d'Amérique à la sauce suédoise tendance helvétique mâtinée d'une pointe de belgitude».

Vous voyez, bande de bûcherons et de trappeurs, vous êtes compliqués.

***

En ce jour, on apprend que la Française Ophélie David, en ski cross, a un parcours incroyable, absolument incroyable, que la Suissesse Fanny Smith, dans la même discipline, est incroyable, que la Canadienne Kelsey Serwa est aussi incroyable, le fait qu'une autre Canadienne, Danielle Poleschuk, s'impose dans plusieurs sports est incroyable, il y a beaucoup de monde à Cypress Mountain et c'est incroyable, et à un moment donné pendant une descente, quelqu'un a commis une faute incroyable, puis Ophélie David a chuté en quart de finale, ce qui est incroyable, absolument incroyable.

Je vous laisse deviner comment a été accueillie la médaille d'or canadienne d'Ashleigh McIvor.
4 commentaires
  • Maxime Gagné - Inscrit 24 février 2010 09 h 32

    Je n'y crois pas.

    Je ne crois ni aux parcours, ni aux athlètes, ni à la possibilité de s'imposer dans plusieurs sports, ni aux foules, ni aux descentes et encore moins aux chutes. Mais je suis crois que le Père Noël va préparer ses cadeaux de cette année dans une grotte des Rocheuses canadiennes.

  • lebeuf - Inscrit 24 février 2010 11 h 02

    Ne plus croire en rien, c'est triste au fond.

    La preuve que les journalistes/analystes/joueurnalistes et autres sont des gens de bien peu de Foi.

  • Jean-Louis Ostrowski - Inscrit 24 février 2010 14 h 24

    Curling

    Entendu à la TV française:
    Le curling est le plus sportif des arts ménagers...

  • Samuel Pothier - Inscrit 24 février 2010 21 h 14

    Plus je regarde les Joutes Olympiques...

    ... moins je comprends le concept de fierté nationale. Pourquoi les performances des athlètes devraient m'intéresser? J'admire les gens d'humour, peu importe leur nationalité!

    Mon identité en tant que canadien prend raison d'un intime lien avec la direction générale des impôts.