Et puis euh - Dernière heure

Déjà 2010? Proche, mais pas encore. C'est qu'il peut encore s'en passer des choses d'ici au 31 décembre inclusivement. Parlez-en à la multitude d'observateurs qui avaient publié leur liste des principales histoires de la décennie dans le merveilleux monde du sport™.

Le rapport de l'ancien sénateur George Mitchell et les révélations d'usage de substances étranges dans le baseball majeur touchant d'aussi gros noms qu'Alex Rodriguez et Manny Ramirez, le scandale Michael Vick, Lance Armstrong, la dynastie des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, la dynastie de Canadien*, le lock-out dans la Ligue nationale et l'avènement du «nouveau hockey», le départ de nos Expos, Andre Agassi qui annonce qu'il a joué avec une perruque et qu'il avait peur qu'elle tombe, le coup de boule de Zidane, tout y était dans une belle liste de 10 ou de 25 ou, pour les plus ambitieux, de 100.

L'humain adore les listes, tout comme il affectionne de caser les choses dans une case, comme par exemple la décennie 2000-2009, cela lui donne l'impression de mettre de l'ordre dans un univers qui cache son sens, si d'aventure il en a un. Certes, des esprits en quête de justesse feront valoir que 2000-2009 est une fausse case puisque, comme il n'y a pas eu d'année zéro (0) au début des temps, car le zéro n'était pas encore inventé ou si peu, la décennie que nous achevons de traverser a véritablement commencé en 2001, mais bon, on ne peut pas tout avoir et l'argent du beurre en même temps.

(*Évidemment, l'utilisation du mot «dynastie» dans le cas de Canadien mouture troisième millénaire peut prêter à débat de société, je n'en disconviens pas. Mais c'est tellement loin, l'an 2000, que nos souvenirs sont flous.)

Tout était nickel, donc, jusqu'à ce que, oupelaï, le tigre sorte du proverbial sac. Il a fallu effacer et recommencer depuis le début. Parce qu'une liste sans Tiger, cela fait maintenant travail bâclé.

À ce sujet, voici le plus récent rebondissement abracadabrant. Rachel Uchitel, la madame par qui l'histoire a éclaté au grand jour, aurait reçu plusieurs menaces de mort sur son cellulaire. Mais comment, vous demanderez-vous, mus par cette curiosité intellectuelle qui vous honore, des inconnus aux sombres desseins ont-ils trouvé son numéro?

Alors voici, ça ne s'invente pas. Le fiancé de Mme Uchitel à l'époque travaillait au World Trade Center le 11 septembre 2001. Sans nouvelles de lui, elle s'était rendue à proximité du site deux jours plus tard avec une affiche comportant la photo de l'homme en question, quelques renseignements personnels et... son numéro de téléphone à elle. Or un cliché de Mme Uchitel ce jour-là, publiée dans le New York Post, circule toujours dans les internets. Et lorsqu'on compose ce numéro, on est redirigé vers son numéro actuel...

Si vous voulez l'avis d'un seul homme, tout cela est proprement insensé.

Et cela soulève une question d'intérêt: nous qui ne regardions jamais de golf à la télé même quand Tiger Woods jouait, en regarderons-nous encore moins pendant son absence temporaire?

*

Autre motif potentiel de refaire sa liste? L'alignement des astres en cette fin de 2009 au football professionnel américain.

Autrefois, vous en souvient-il, c'était aux environs de 2007, on s'excitait comme il est peu permis à la perspective de voir une équipe de la NFL traverser un calendrier régulier de 16 matchs sans subir une seule défaite. Les Patriots avaient accompli l'exploit, puis gagné deux matchs éliminatoires pour faire 18-0, avant d'aller bêtement perdre le Super Bowl face aux Giants de New York sur un touché de dernière minute de Plaxico Burress. C'était avant que Burress se tire, littéralement, dans le pied.

Or voici que cette année, pas un mais deux clubs pourraient boucler la saison invaincus. Quand on jette un coup d'oeil à la dérobée au classement dans la NFL, on voit en effet que les Colts d'Indianapolis ont un dossier de 13-0, et que les Saints de La Nouvelle-Orléans itou. Il n'est jamais arrivé que deux formations aient simultanément une fiche immaculée aussi tard dans une campagne.

Un Super Bowl XLIV avec des adversaires parfaits? Selon des sources, il y a quelqu'un au réseau CBS qui a des trémolos dans la région juste à y penser.

Moins glorieux, par contre, sont les champions en titre, les Steelers de Pittsburgh, qui viennent d'en échapper cinq de suite, dont la dernière contre mes puissants Browns de Cleveland, jeudi dernier. Mais même s'ils ne sont pas bons, leur rivalité remonte à loin et est toujours intense.

À tel point qu'une réception en l'honneur de la famille du secondeur des Steelers James Harrison a tourné au vinaigre pendant le match. Ça se passait à Akron, en Ohio, et il y avait donc des partisans des deux équipes dans la foule d'une cinquantaine de personnes. À un moment donné, altercations diverses, coups de poing, lancer de la bouteille de bière. Et au bout du compte? La mère de Harrison, Mildred, 62 ans, a été arrêtée par la police...

La prochaine fois, nous verrons probablement autre chose. Mais avec le feuilleton Tiger qui continue de s'écrire, peut-être pas.

À voir en vidéo