Cellier « Canada-Vallée du Rhône »: mes choix (1)

Vous aimez le magazine Cellier de la SAQ? Bon, c'est vrai qu'il a un petit côté institutionnel tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-il-est-gentil, mais avouons qu'il y a là du beau, du bon, du léché et du luxe. Le moins que l'on puisse dire, c'est que votre argent trouve ici, cher citoyen, un exutoire pour le moins heureux! Je suis même à deux doigts de penser qu'il est supérieur à la Revue du vin de France. Évitant de justesse d'être taxé de flagorneur au beurre, je dois admettre que les fruits de la dernière édition arrivés sur les tablettes hier sont appétissants à souhait. Si les vins canadiens sont d'un bon niveau (** à ****) quoique trop chers, les vins du Rhône 2007, en revanche, ne sont rien de moins que topissimes. Certains «villages» dépassent même les aristocrates Châteauneuf-du-Pape! Voici, par ordre de dégustation, mes coups de coeur.

France - Vallée du Rhône

Le must de la série? Domaine la Montagnette 2007, côtes-du-rhône-villages-sinargues, Vignerons d'Estézargues (16,95 $ - 11095949): superbe fruité avec grain serré, bien frais, gourmand. Du bonheur à petit prix. ***, 1

Les Artèmes 2007, côtes-du-lubéron, Domaine de la Citadelle (23,95 $ - 11095922): sève fruitée bien liée, fraîche, exquise, complexe. Terroir derrière. ***, 2 ©

Plan de Dieu 2007, côtes-du-rhône-villages, Ferraton Père & Fils (19,95 $ - 11095965): peu acide façon 2003, tanins moelleux, richement fruités. ***, 1

Cuvée Persia 2007, côtes-du-ventoux, Domaine de Fondrèche (28,25 $ - 10780741): boisé sophistiqué mais aussi fruité dense, mûr, frais et riche sur trame musclée, élégante. ***1/2, 2 ©

Rasteau 2007, côtes-du-rhône-villages, M. Chapoutier (20,50 $ - 11095893): fruité juteux avec mâche épicée, longueur assurée. ***, 1

Les Enfants terribles 2007, costières-de-nîmes, Mas Carlot (20,75 $ - 11095990): mon second choix. Vigueur et style avec ce côté paysan plus vrai que vrai. Tanins riches, sapides et longs. ***1/2, 2 ©

Cuvée Maximilien 2007, côtes-du-rhône-villages, Domaine les Grands Bois (20,50 $ - 11167375): beaucoup de race ici. Profond, droit et structuré, sur finale ferme, finement minérale. ***1/2, 2 ©

Terrasses de Montmirail 2007, gigondas, Alain Jaume (31,50 $ - 11095973): un dormeur pour le moment, mais avec un fruité profond derrière, fort structuré, minéral à souhait. Laisser dormir cinq ans minimum. ***1/2, 2 ©


Châteauneuf-du-Pape

L'incontournable de la série? Pierre Useglio 2007 (47 $ - 10257521): il y a un côté jouissif chez Useglio, insistant, voluptueux et détaillé comme un grand bourgogne, cette précision et ces tanins fruités presque gras. ****, 2 ©

Télégramme 2007, Brunier (41 $ - 11171770): déjà fort accessible et charmeur. Fruité ample, mûr et palpable sur trame tannique, puissante, fraîche et harmonieuse, à défaut peut-être de profondeur. Bon prix. ***1/2, 3 ©

Domaine de la Vieille Julienne 2007 (80 $ - 11171235): la maison produit présentement le meilleur côtes-du-rhône du marché (28,10 $ - 10919133). Le châteauneuf n'est pas en reste. Fermé, inébranlable, ce dernier a du cran, un fruité pur, des tanins immenses mais mûrs. Attendre. Une valeur sûre. ****, 3 ©

Domaine des Sénéchaux (46,75 $ - 11171155): excellente surprise et mon deuxième choix du lot. Du sérieux, de la puissance, avec cette sève fruitée/épicée exquise, fraîche, au boisé parfaitement maîtrisé. Beaucoup de vin, de classe aussi. ****, 3 ©

Le Vieux Donjon 2007 (60 $ - 10817461): un châteauneuf classique, pour le moment discret, nuances florales et épicées, tenue, rigueur et consistance. Bien. ***1/2, 3 ©

Clos St-Jean 2007 (50 - 11104041): un rien racoleur mais efficace avec son fruité dense livré sur des tanins riches où l'épaisseur le dispute à la gourmandise d'ensemble. Stylisé à défaut de réelle profondeur. Comment résister? ****, 2 ©

Clos des Papes 2007 (99 $ - 10537231): un rouge large, puissant et expressif qui se détache du lot. Idée de marc frais avec soucis du détail dans le fruité, grain et épaisseur sur une allonge formidable. On s'approche du grand vin. ****1/2, 3 ©

Clos St-Jean 2007 (47,75 $ - 10998871 - blanc): on sent l'élevage sur lie façon Pessac-Léognan avec pointe exotique de miel, de fruits jaunes. Ensemble frais où le moelleux l'emporte. Moderne. ****, 2 ©

Domaine du Vieux Lazaret 2007 (36,75 $ - 11095842 - blanc): fruité sain et bien mûr sur un ensemble balancé, ample et vineux, de belle longueur. Classique. ***1/2, 2 ©

- La semaine prochaine: suite et fin, Canada, mousseux et whiskies.

- À surveiller: l'importation privée gagne en importance au Québec. Un salon s'imposait donc. Il aura lieu les 9 et 10 novembre prochains au Marché Bonsecours, 350, rue Saint-Paul Est, Montréal, entre 17 et 21h. www.raspipav.com


Encore soif

Pourquoi attendre encore deux semaines l'arrivée du beaujolais nouveau quand le Fleurie 2008 «Poncié» de Pierre-Marie Chermette (24,35 $ - 10837314) vous ouvre son bocal de cerises fraîches avec cette résonance encore plus fruitée au palais qui ne lasse pas? Par gourmandise. Le truc: vous roulez un morceau de panchetta légèrement fumée autour d'une grosse olive et videz votre verre là-dessus. Trop! ***1/2, 1. Il est arrivé, il part déjà trop vite: Pazo Senorans 2006, Rias Baixas (27,65 $ - 898411), un blanc sec et énergique du Nord-Ouest espagnol où l'albarino joue les conquistadors avec panache et beaucoup de vérité. Classe indéniable. Huîtres? ***1/2, 1. Nouvel ajout au répertoire: Dourthe Grands Terroirs 2008 (14,90 $ - 11133280), une cuvée conçue dans l'optique d'excellence de cette maison de négoce qui nous veut (encore) du bien. Flaveurs franches, friandes, légères, bien typiques du fruité sauvage des Côtes de Bordeaux ***, 1. Enfin, grosse pointure à l'horizon St-Henri Shiraz 2005 de Penfolds (58,75 $ - 510875), une merveille d'harmonie malgré la puissance avec ses tanins enveloppés, presque crémeux, ce satiné bien lié qui porte longuement, chaleureusement, cette finale sensuelle qui rend la notion de péché bien superflue. Remplace même le porto vintage avec le fromage! ****, 3 ©

**

- Potentiel de vieillissement du vin: 1, moins de cinq ans; 2, entre six et dix ans; 3, dix ans et plus. ©: le vin gagne à séjourner en carafe.

- Jean Aubry est l'auteur du Guide Aubry 2010 - Les 100 meilleurs vins à moins de 25 $ et chroniqueur à l'émission de Christiane Charette à l'antenne de Radio-Canada.

www.vintempo.com

*****

La carte resto-vin

Le Bouchon, 107, rue Frontenac, à Sherbrooke (819 566-0876)

C'est avec le chardonnay chilien 2007 du Château Veranda vinifié par le Québécois Pascal Marchand que Maude Lambert lance les festivités avant de poursuivre sur un authentique Madiran vieilles vignes 2005 du Domaine des Bories, lui aussi vinifié par un autre Québécois. Jolie continuité! ****

*

La belle affaire

La Ciboise 2007, côteaux-du-tricastin, M. Chapoutier (13,95 $ - 11095885)

Une petite merveille de la dernière édition Cellier avec cette impression immédiate de syrah bien mûre, éclatante sur le plan fruité avec ses beaux tanins mûrs, souples, presque sucrés. 1.

*

La primeur en blanc

Saint Clair Family Estate, Sauvignon Blanc 2008 «43 Degrees», Nouvelle-Zélande (20,65 $ - 10955054)

Vendue à petit prix, cette version en sauvignon du Pinot noir Doctor's Creek Reserve (24,10 $ - 10947724) séduit . Fruité tonique, juste, d'excellente densité, sapide et sereine, d'une longueur étonnante. 1.

*

La primeur en rouge

Côtes de Beaune «Les Pierres Blanches» 2005, Domaine de la Vougeraie (39,50 $ - 11063411)

On est au coeur du franc pinot, avec de l'amplitude dans le tissu. Fruité bien mûr, abondant, d'une précision sans failles, pourvu d'une sève qui le destine aux volailles-crème-champignons. 2 *

Le vin plaisir

Hattenheimer Schützenhaus Riesling Kabinett 2007, Balthasar Ress (19,25 $ - 10244551)

Mon collègue Bill, chroniqueur à la Gazette, vient de «basculer» pour les riesling allemands. Il a raison: rien de plus racé et digeste! Celui de-ci est un bijou de magie fruitée, une aubaine. 2.

À voir en vidéo