Carrément facile, le potager en carrés

Depuis plus de 20 ans, Jean-Claude Vigor pratique la culture en carrés, pour sa simplicité et pour son entretien rapide.
Photo: Depuis plus de 20 ans, Jean-Claude Vigor pratique la culture en carrés, pour sa simplicité et pour son entretien rapide.

Dès la sortie du livre Square Foot Gardening de l'Américain Mel Bartholomew en 1981, je suis rapidement devenu un adepte du potager en carrés. Cette technique permet d'utiliser l'espace disponible de façon optimale, mais, surtout, ce qui n'est pas négligeable, de réduire considérablement le travail du jardinier. Vous souvenez-vous de l'émission-culte animée par Aline Desjardins, Des jardins d'aujourd'hui, réalisée par André Forté? Une émission hebdomadaire de Radio-Canada, avec mon collègue Ronald Leduc, dévoilant l'évolution de mon potager?

J'ai nommé cette méthode «Tic tac toe». Elle a continuellement évolué, et les neuf carrés de trois pieds sur trois sont passés à quatre pieds sur quatre. Le jardinier ayant pris de la bouteille et des petits maux de dos, le sol étant bien bas, il a aujourd'hui opté pour des boîtes d'environ trois pieds de largeur par six à douze pieds de longueur, avec une hauteur de 12 pouces ou plus.

Le jardinage dans des bacs est idéal aussi lorsque la qualité du sol est douteuse ou que celui-ci est recouvert de béton ou de gravier, bref si un potager conventionnel n'est pas possible. Les bacs peuvent être fabriqués à partir de plusieurs matériaux, selon votre budget et vos préférences. Les miens sont actuellement en bois non traité. J'ai utilisé de l'épinette en 2 x 6, mais la pruche serait préférable et, si j'avais besoin de moins de bacs, je me paierais du cèdre.

Mon ami Joël s'est offert des boîtes en pruche de trois pieds de hauteur faites en 6 x 6. Le kit, quoi! L'investissement fait dans les contenants doit être vu de la même façon que celui fait dans les équipements sportifs... ou dans une oeuvre d'art! La rentabilité du potager se traduit alors dans le bien-être du jardinier.

Pour augmenter la durabilité du bois, tapissez l'intérieur des boîtes soit avec une toile géotextile imperméable, soit avec un film de polyéthylène. Et si la boîte est exposée à un environnement très ensoleillé et brûlant, des panneaux de styromousse haute pression isoleront la terre du chaud comme du froid.

Pour ce qui est de choisir quelle terre acheter, c'est toute une histoire... Terre de jardin, terre noire, terre mélangée, ou faire son propre mélange? Là, l'expérience du jardinier compte. Les centres de jardinage offrent une multitude de mélanges qu'il suffit d'enrichir de compost. Évitez toutefois la terre de Top sol, parfois trop lourde, idéale pour le terrassement du gazon mais trop dense pour les petites racines des plantes tropicales: tomates, poivrons, aubergines, concombres et autres.

Les plantes cultivées en bacs nécessitent plus d'eau. Vous trouverez de petits systèmes d'arrosage automatique à prix raisonnable si vous devez vous absenter fréquemment. Essayez de conserver l'humidité du sol en arrosant de préférence le matin, très tôt. S'il vous faut arroser le soir, ne mouillez pas les feuillages: ceux-ci doivent rester secs pour éviter la propagation des maladies fongiques. Si vous trouvez de la paille, sans graine de mauvaises herbes, voilà un excellent paillis. Sinon, ne mettez rien, mais à la suite d'un arrosage ou d'une bonne pluie, griffez le sol juste en surface afin de couper la remontée de l'eau par capillarité, ce qui ralentit ainsi l'évaporation du sol.

***

Vous aimeriez que je traite d'un sujet en particulier? Vous désirez que je réponde à votre question? Vous acceptez que le jardinier prenne son temps? Écrivez-moi: jeanclaudevigor@videotron.ca

***

Tic tac toe...

Voici tout ce que vous pouvez cultiver dans un grand carré de trois pieds par trois, constitué donc de neuf carrés d'un pied carré chacun. Je vous indique quelques variétés comme références, mais il y en a tant et tant. L'important est de choisir des variétés «miniatures», qui poussent vite. Cueillir les légumes au stade juvénile, en pleine croissance cellulaire, est un gage de qualité.

- Plantez quatre laitues feuilles «Feuille de chêne rouge», un choix pour les gourmets.

- Plantez quatre laitues Boston «Buttercrunch vert», assez résistantes à la chaleur.

- Semez 16 graines de minicarottes «Little Finger», de superbes bébés carottes.

- Semez 16 graines de minicarottes «Parmex», aux petites racines en forme de boule.

- Semez 16 graines de radis «Poker» le petit rond, ou le petit long «Déjeuner français».

- Plantez quatre petits plants de thym: thym anglais, thym serpolet, thym citron, thym panaché.

- Semez neuf graines de betteraves «Détroit suprême», une betterave mythique, rouge foncé.

- Plantez quatre bettes à carde «Charlotte», attrayantes avec leurs tiges (pétioles) rouges.

- Plantez un poivron «Super Cayenne II», très productif, à fruits rouges, pour un repas épicé.

Pour les tomates, pourquoi ne pas suspendre une ou deux jardinières de tomates cerises, si productives, comme «Matt's Wild Cherry» ou «Hybride Red Robin», ou alors une tomate «raisin», comme la «Raisin Hyb. Sugary», si vous n'avez pas peur d'être envahi par cette vigoureuse petite tomate rose foncé. Quant à l'indispensable basilic «Basilic Grec», je préfère aussi le cultiver en pot, car c'est plus facile d'en contrôler l'arrosage et l'environnement.

- Références: www.horticlub.com

***

La semaine du jardinier

- Samedi 16 mai - Saint-Honoré. Aujourd'hui, demain et lundi, on vend des végétaux de 10h à 17h au jardin Daniel A. Séguin, à Saint-Hyacinthe. Les plantes sont produites dans les serres de l'Institut de technologie agroalimentaire par les élèves et finissants du programme Productions horticoles. Ce magnifique jardin pédagogique se trouve en face de l'ITA. Entrée: 2 $ — stationnement gratuit. Au 3215 de la rue Sicotte, à Saint-Hyacinthe. www.itasth.qc.ca/jardindas

- Dimanche 17 mai - Saint-Pascal. Pour garantir le succès de vos jardinières de bégonias, remplissez le fond de vos contenants avec du charbon de bois naturel d'érable. D'ailleurs, j'utilise ce truc depuis plus de 40 ans avec toutes mes plantes de maison. Qu'il soit récupéré de votre foyer ou acheté en gros sac pour le barbecue, fragmentez-le en morceaux de 1 cm3. La quantité? Un cinquième de la hauteur du contenant, préalablement troué.

- Lundi 18 mai - Saint-Éric. Merci pour votre stationnement à l'ombre! À quand la plantation d'arbres sur les immenses stationnements des grandes surfaces? Peut-être le jour où nous choisirons de dépenser notre argent ailleurs! Ceci vaut aussi pour les centres de jardinage... On donne l'exemple, hein!

- Mardi 19 mai - Saint-Yves. Bonne fête à tous les Bretons du Québec. Derrière les dunes qui protègent les cultures florales, la mer se trouve à quelques encablures. On entend parfois le bruit des vagues lorsqu'elles déferlent furieusement sur la grève de la Torche. Eh oui! Il y a des champs de tulipes en Bretagne. Mais s'il est une fleur que les Bretons aiment, c'est bien l'emblématique hortensia...

- Mercredi 20 mai - Saint-Bernardin. «Et voilà la vie, la vie, la vie, la vie chérie, ah! ah! Et voilà la vie que tous les moines de la Saint-Bernardin font.» À Fécamp, en Normandie, les moines produisent toujours la fameuse liqueur Bénédictine, élaborée à partir de 27 plantes et épices, dont l'angélique, l'hysope, le genièvre, le safran, la fleur de sapin, l'arnica, la mélisse, le thym, la coriandre, etc. De petites crêpes flambées à la Bénédictine ce soir, cela vous dit?

- Jeudi 21 mai - Saint-Constantin. En ce qui concerne les hortentias, de leur nom latin Hydrangea macrophylla, si l'aventure vous tente, il y a bien sûr le «Nico Blue», mais les nouvelles introductions de la série Endless sont séduisantes, telle l'«Endless Summer». Rien de compliqué si vous suivez les judicieux conseils des horticulteurs lors de votre achat.

- Vendredi 22 mai - Saint-Émile. La guerre aux limaces. Coupez et hachez environ 500 grammes de feuilles (limbe) de rhubarbe. Faites bouillir cinq litres d'eau et infusez durant 20 minutes les feuilles. Filtrez. La nuit venue, comme un guerrier, vaporisez l'infusion délicatement sous les feuilles des hostas nourriciers... Plantez des variétés résistantes aux limaces; plusieurs sont offertes dans les jardineries. Le top? Adoptez une famille de crapauds et bye bye les limaces!

***

Le livre de la semaine

Que diriez-vous d'épater vos invités avec des papillotes de poissons en écorce de bouleau, de concocter des petits pots de crème mettant en vedette deux aphrodisiaques, le gingembre et le chocolat noir, ou encore de servir à l'apéro des chips de pain au beurre à l'ail et au mélèze, accompagnés d'une limonade alcoolisée au vinaigrier?

Faites vibrer vos pupilles, vos narines et surtout vos papilles en découvrant des plantes aux vertus souvent insoupçonnées et aux saveurs inattendues. Réunissant dans leur panier un florilège de plus d'une cinquantaine d'espèces, mère et fille offrent l'occasion d'apprivoiser ou de redécouvrir des plantes comestibles de tous les milieux, de la forêt au potager, en passant par les champs ou le jardin.

Marie-José Lefebvre, biologiste et écologiste, oeuvre à la protection de la nature en faisant découvrir ses ressources et ses beautés. Julie Aubé, nutritionniste et mordue de saine alimentation, aime partager sa passion.

Gourmet nature

Julie Aubé et Marie-José Lefebvre

Guides nature, aux Éditions Michel Quintin

208 pages copieusement illustrées

Couverture souple, 16,5 x 20,5 cm

Prix: 29,95 $
1 commentaire
  • Guy Fafard - Inscrit 17 mai 2009 17 h 05

    Merci monsieur Vogor

    C'est à essayer.