Long-courrier

Le centre-ville de Chicago.
Photo: Agence France-Presse (photo) Le centre-ville de Chicago.

Gîtes à Honolulu: «J'aimerais que vous m'informiez à savoir s'il existe de bons gîtes du passant à Honolulu. Si oui, lesquels?» - Claire Roy, Québec

Ce n'est pas le plus courant dans les faubourgs d'Honolulu. Dans toutes les îles, les prix vont de 100 $ à 500 $ la nuit. C'est vous dire que le lit dans les arbres, le hamac et la simplicité volontaire ne sont pas de mise ici. Deux adresses: www.allislands.com, www.bandb-hawaii.com. Enfin, précisément pour Honolulu: www.aloha.bnb.com.

Istanbul par bateau

«Je veux aller à Istanbul ce printemps et y arriver par le bord de l'eau. Est-ce possible?»

J.-Y. Boiteux, Montréal

De mémoire, je pense que certains navires Costa font escale à Istanbul. Quand on est à Istanbul, dans les hauteurs, et qu'on aperçoit le Bosphore, on est médusé par le va-et-vient incessant des navires qui se croisent et se décroisent jour et nuit.

C'est comme un village de bateaux qui se disent bonjour et qui font fonctionner le commerce local. On y voit peu de navires de croisières, quelques goélettes et une armada de bateaux de fret en plus ou moins bon état.

Et c'est peut-être sur cette voie du fret que vous pourrez facilement trouver un cargo qui s'arrête ou qui fait escale à Istanbul. Vous pouvez vous procurer le livre signé Hugo Verlomme, Guide des voyages cargos, consacré à ce sujet, avec des adresses de sociétés maritimes, ou consulter les sites www.marine-marchande.com/cargos.htm et www.abm.fr/pratique/cargo.html qui contiennent de nombreux points de repère sur tous les principaux bateaux-cargos dans le monde.

Appartements en Inde

«Tout d'abord, félicitations pour votre chronique. Je cherche des appartements à Delhi et dans le reste de l'Inde pour de longs séjours.»

Y. Dubois, Montréal

Essayez de contacter l'Office de tourisme de Delhi (www.delhitourism.nic.in) ou adressez un courriel à delhitourism@vsnl.com. Les adresses suivantes peuvent peut-être aussi vous aider: http://www.properazzi.com/fr/Inde/maisons/location, http://www.holidayrentals.fr/Inde-Ocean-Indien/r685.htm. Méfiez-vous des rabatteurs de logements et d'hôtels dans les aéroports et gares: ils sont souvent là uniquement pour une commission.

Vous pouvez également jeter un coup d'oeil du côté des voies consulaires canadiennes qui ont quelquefois des tuyaux pour ce genre d'hébergement.

Chicago en toute simplicité

«Je dois passer un week-end à Chicago à la fin de mai. Je cherche un hôtel ou un gîte du passant au meilleur prix possible, dans un secteur de la ville qui soit intéressant et sécuritaire. Auriez-vous des conseils ou des pistes de recherche à me donner? Vous lire est toujours un plaisir!»

Geneviève Gilles, Montréal

Les visites à Chicago, cela se fait d'abord dans la rue pour l'architecture proposée à travers ponts et immeubles de style, de verre ou d'acier. Les sculptures dans les parcs, les abords du lac, les musées, les galeries d'art et les 5 à 7 cosy sur fond de jazz sont inévitables. Le zoo est gratuit, les shows de gospel également.

Pour l'hébergement: le City Scene B&B (www.cityscenebb.com) près de l'Armitage-Halsted Landmark District, la Villa Toscana à North Halsted (www.thevillatoscana.com), et Nyberg B&B à Wrigleyville (www.chicago-bnb.com) sont d'excellentes adresses bed and breakfastiennes à moins de 150 $ la nuit, très bien desservies par les transports en commun, près du lac et dans des quartiers où les restos sont nombreux. Pour l'endroit le moins cher dans le quartier: Motel 6 Chicago.

Quant aux restos, Bice (italien), Tru (français), Cape Code Room (fruits de mer), Zinfandel (cuisines de différents États américains), Original Pancake House (petits-déjeuners), Café Ba Ba Reeba (paellas, tapas et empenadas) et Charlie Trotter's (haute gastronomie avec foie gras, caviar et homard) procurent d'excellents souvenirs de bouche. Bref, il n'y a aucun problème pour trouver d'excellents restaurants.

À suivre

Alitalia et le groupe Air France-KLM sont parvenus à un accord renforçant leur partenariat stratégique, accompagné d'une prise de participation minoritaire d'Air France-KLM dans la compagnie aérienne italienne.

Le premier objectif de ce partenariat est de permettre à Alitalia, à Air France et à KLM d'assurer à leur clientèle un meilleur service entre l'Europe et le reste du monde, grâce en particulier à un vaste réseau organisé autour d'une combinaison unique de plateformes de correspondances du nord au sud de l'Europe.

Alitalia, renforcée par l'acquisition d'Air One, va pouvoir reconquérir sa place sur le plan italien et, grâce à sa coopération avec Air France-KLM, regagner ses positions sur les marchés internationaux.

Le partenariat entre Alitalia et Air France-KLM renforce, avec l'apport de Rome Fiumicino et de Milan Malpensa sur une base égale, une stratégie multi-hub articulée jusqu'à ce jour autour de Paris Charles-de-Gaulle et d'Amsterdam-Schiphol.

Paris, Milan, Rome, Amsterdam... Cela pourrait donner des opportunités d'horaires aussi bien pour les gens d'affaires que pour les touristes qui veulent de plus en plus de facilités dans les échanges entres pays.

***

Envoyez vos questions et bonnes adresses à lkiefer@ledevoir.com.

À voir en vidéo