Petite pause méritée entre deux maux de foie

Fêtes obligent, on se retrouve tous, après le 2 janvier, le foie engorgé, avec des voeux pieux de faire de l'exercice, de mieux s'alimenter et surtout de perdre du poids ou de ne point en gagner durant la nouvelle année.

Pourtant, ce ne sont pas les produits qui causent le mal de foie ou le ras-le-bol alimentaire qui survient le 2 janvier. Il s'agit tout simplement de l'accumulation et la trop grande quantité de nourriture absorbée durant le temps des Fêtes. Manger de la tourtière une ou deux fois, c'est normal. Mais en consommer cinq ou six fois, augmenter sa consommation d'alcool, de sucre et de gras pendant dix jours, cela devient périlleux. Alors, il vaut mieux faire des pauses santé, et surtout des pauses plaisir, qui peuvent éviter un retour pénible au temps normal ou même un jeûne obligatoire lors de la rentrée au travail.

Petits trucs simples et goûteux

Consommez plus de fruits (pommes, poires, oranges, clémentines, pamplemousses), soit tels quels, soit mélangés, sous forme de jus, à des légumes et à des herbes (carottes, céleri, fenouil, cresson).

Faites des vinaigrettes simples, à base d'huile d'olive: vinaigre de vin rouge ou balsamique, sans oeuf. Ajoutez des fines herbes fraîches et arrosez de cette vinaigrette une salade d'endives, de cresson, de mâche.

Durant la saison hivernale, les légumes frais sont plus chers et souvent importés du Mexique, des États-Unis ou de l'Amérique latine. Les asperges qui proviennent du Chili ou du Pérou sont un bon compromis abordable, tout comme les légumes surgelés, d'excellente qualité, produits ici, au Québec.

Si vous avez suivi nos conseils de surgeler durant la pleine saison les tomates bien rouges, il est temps de les utiliser pour faire une soupe de tomate, avec du vermicelle ou encore du tapioca. J'ai redécouvert avec bonheur, lors d'un voyage au Japon, les bienfaits du tapioca et surtout le fait de pouvoir s'en servir tout autant pour les desserts, avec des fruits, qu'en laitage.

Buvez beaucoup d'eau. Cela permet l'élimination des toxines du foie. Mais un des meilleurs trucs consiste à boire de l'eau chaude avec du citron.

Quand vous êtes invité

La mode alimentaire 2008 a été celle liée aux allergies. Même que dans les restaurants sélects, le maître D a désormais pris l'habitude de s'en enquérir auprès des convives avant même de proposer les plats du jour. Alors, chez la tante ou le beau-frère, pourquoi ne pas feindre une allergie au gluten? Cela vous préservera de presque tout aliment à base de farine et vous évitera de manger des boulettes épaisses pour la troisième fois d'affilée.

Autre sujet tendance: les OGM. Vous venez de vous découvrir un faible pour Steven Guilbeault et Greenpeace. Vous devenez subitement allergique aux OGM, qu'on trouve dans presque tout. Pratiquement aucune chance que la tante préférée de votre épouse ait parcouru la ville pour trouver du saumon bio pour son pâté de poisson ou des fruits secs sans sulfites...

Une autre allergie très commune est celle aux fruits de mer. Lire: la petite couronne de crevettes congelées vendue dans un supermarché et sortie telle quelle deux heures à l'avance. Elle nécessite d'être accompagnée d'un pot de mayonnaise ou de sauce à trempette pour avoir du goût, car les crevettes n'en ont plus depuis longtemps.

Une dernière suggestion saine pour vous sortir d'un mauvais pas sucré consiste à parler à votre hôte de votre dernier bilan de santé, qui précise que vous frôlez le diabète. Vous pourrez ainsi vous contenter d'une petite portion de tarte au sucre et prendre plus de salade de fruits.

Que nous réserve 2009?

L'alimentation et la restauration pourraient vivre des moments difficiles. La fermeture de certaines institutions montréalaises laisse présager un éclaircissement du paysage de la restauration. Il faut espérer qu'il n'y ait pas d'autre épisode de listériose, de fièvre aphteuse, de vache folle ou de mozzarella contaminée pour décourager les consommateurs affaiblis par tant de mauvaises nouvelles. Consommer localement, encourager les petits commerçants sont aussi des actes de civisme. Que la nouvelle année qui s'annonce vous garde en santé et vous procure, de même qu'à votre famille et à votre entourage, joie et sérénité. Bonne et heureuse année.



Philippe Mollé est conseiller en alimentation. On peut l'entendre tous les samedis matin à l'émission de Joël Le Bigot, Samedi et rien d'autre, à la Première Chaîne de Radio-Canada.

***

Recette de la semaine

Soupe de cresson et julienne de dinde

- 1 botte de cresson (feuilles)

- 1 poireau émincé

- 1 échalote hachée

- 1 tasse de julienne de dinde cuite

- 2 tasses de pommes de terre en dés

- 2,5 litres de bouillon de volaille ou eau

- 2 gousses d'ail écrasées

- 45 ml de beurre

- Sel

- Poivre au goût

Faire fondre le beurre et ajouter le poireau et l'échalote. Faire suer durant 3 à 4 minutes puis ajouter l'ail et les pommes de terre.

Verser le bouillon de volaille et cuire jusqu'à consistance des pommes de terre.

Passer le tout au robot, avec les feuilles de cresson, et assaisonner. Ajouter la julienne de dinde et servir ainsi.

***

Biblioscopie

La Cuisine en toute simplicité

Gordon Ramsay

Éditions cuisine TV, Solar,

256 pages, 2008

Voilà le chef par excellence, qui cumule 10 étoiles au Michelin et qui épate les Anglais et les Américains avec ses émissions de télé. Avec son côté simple et efficace, il bouscule le mythe du chef star de la télé et agit en professionnel, sans artifice. Son ouvrage est le reflet de sa belle personnalité et propose ses recettes coups de coeur, comme sa merveilleuse tarte au citron caramélisée.

À voir en vidéo