Analyse technique - Ressources en folie

Pendant que la grande majorité des secteurs plafonnent, ce sont les secteurs miniers et aurifères qui sont revenus au temps des beaux jours.

En effet, plusieurs secteurs continuent de se déplacer de côté au haut de leur tendance haussière. Tel est le cas du secteur de l'énergie, des services financiers, des industrielles, et des deux secteurs de consommation c'est-à-dire les biens de consommation nécessaires et non nécessaires. Un fort élan dans un sens comme dans l'autre pour chacun de ces secteurs donnerait un fort signal technique haussier ou baissier selon la direction. Il est impossible de prévoir à ce moment-ci quelle sera la direction mais elle sera visible.


Plusieurs secteurs qui s'élanceraient en même temps amplifieraient le signal. Le secteur de la technologie de l'information est revenu sur son récent support après une fausse alarme, ce support étant aussi le point où la forte tendance baissière du secteur s'était interrompue en septembre dernier. Il y aura forcément reprise ou rechute importante. C'est lundi que le secteur aurifère s'est élancé à la hausse après le mouvement de côté de la semaine précédente. Le mouvement a été sans équivoque. Pratiquement tous les titres du secteur se sont élancés en même temps sur de très forts volumes de transaction. Pas besoin d'être devin pour voir que le mouvement allait continuer.


Un exemple pour vous dire à quel point ces mouvements peuvent ne pas être subtils: à 11h15 hier, pour rédiger cette chronique, je questionne mon système demandant les titres de Toronto qui montent et qui ont un volume de transaction supérieur à 30 000. Le résultat donne 98 titres en hausse. Je les regarde en deux minutes et je vois que plus de 50 d'entre eux sont en élan et sont reliés aux mines ou à l'or. C'est ce qu'on voyait au début de la semaine sur les gros titres du secteur et chaque jour d'autres se sont ajoutés. Il suffit d'être équipé et d'avoir un minimum de connaissance pour comprendre et reconnaître le phénomène. On est présentement à la fin de cette poussée à court terme. Ce n'est plus le temps d'acheter, c'était lundi et mardi. C'est plutôt le temps de prendre des profits à court terme. Bien sûr, cet élan des aurifères profite aussi à de nombreuses petites comme en témoignent les exemples.