Long courrier

Précision
Dans une récente chronique «Long courrier» où je faisais allusion au Pérou, je notais que le voyagiste Traditours vend cette destination en direct.

Mais loin de moi l'idée de suggérer aux lecteurs de ne pas passer par les agents de voyages qui travaillent avec des grossistes traditionnels, comme certains ont pu l'interpréter. Je voulais simplement noter qu'il y a ce joueur sur la destination. Je vous conseille même de visiter et de vous asseoir avec votre agent de voyages pour obtenir les précisions et les détails qui vous manquent sur le Pérou ou ailleurs. Enfin, la question qui m'était posée portait exclusivement sur ce voyagiste.

Barcelone en appartement

«Mon frère et moi serons à Barcelone du 5 au 20 mai. Nous sommes deux personnes dans la jeune (!) cinquantaine, à revenu modeste, qui travaillons dans le milieu de la culture. Nous cherchons activement un endroit pour dormir et se faire à manger à un prix plus que raisonnable, avec un budget d'environ 400 euros par semaine (et pour nous deux!).

«Nous visitons quantité de sites pour les appartements et consultons aussi craiglist.com. Nous ne voulons pas de pensions à plusieurs personnes, avec un partage des commodités. Si vous aviez de bons "tuyaux" à nous transmettre, nous vous en serions très reconnaissants.»

Marie-Suzanne Gay, Montréal

En ce qui concerne les appartements à Barcelone, les solutions sont minces pour des dépenses minimales. Il y a des hôtels qui pratiquent des prix raisonnables dans le Vieux-Barcelone. Dans la partie nouvelle, celle de Gaudi, les prix sont souvent plus élevés.

Voici quelques adresses d'hôtels et de loueurs d'appartements pour observer la Movida...

- Hôtel Jardi sur la place Saint-Joseph: de 70 à 90 euros la chambre double. www.hoteljardibarcelona.com.

- Pension canadiense: une pension de famille dans le Vieux-Barcelone, de 50 à 70 euros la nuit en occupation double. 93 301 7461.

- Pensio 2000: petite pension de famille super sympa au métro Urquinaona, pour environ 60 euros la nuit, en double. www.pensio2000.com.

- Hôtel Banys Orientals: le genre hôtel-boutique dans le Vieux-Barcelone, pour environ 100 euros la chambre double. www.hotelbanysorientals.

- On peut aussi voir du côté des appartements à louer à la semaine: www.apartmentsramblas.com, www.rentaflatinbarcelona.com. Cela va de 80 à 110 euros la nuit.

Les Pyrénées comme témoin

«Je suis à la recherche d'information sur les Pyrénées, plus précisément sur le GR 10. Je serais en France pour la première fois cet été dans le cadre d'un stage qui se déroule à Montpellier. Je désire par la suite faire du trekking pendant 10 à 14 jours. Les Pyrénées orientales m'ont semblé être un bon choix puisqu'elles sont situées dans la province voisine.

«Enfin, je cherche des renseignements sur la manière de rendre cette idée possible; comment m'y rendre? Comment me loger? Comment trouver le bon parcours? Est-ce facile de voyager seule ou existe-t-il des groupes auxquels je pourrais me joindre? J'ai beaucoup de difficulté à trouver des réponses à toutes ces questions; le site du parc national des Pyrénées me semble assez peu complet.»

G. Trépanier, Sherbrooke

Quand vous serez à Montpellier, pour rejoindre les Pyrénées orientales, vous n'aurez qu'à prendre l'autocar jusqu'à Perpignan. C'est de là (avec les cars catalans)que vous pourrez rejoindre le GR 10 ainsi que d'autres chemins de randonnée que compte le département. Le GR 10, dans les Pyrénées orientales, passe par le Massif des Albères, le Passage à Arles sur Tech, le Balcon du Canigou (montagne sacrées des Catalans), la Carança, les Bouillouses et Porteilla.

Il y a également le GR 36 qui va de Saint-Paul de Fenouillet à Bourg Madame, ainsi que les GR 7 et 107 en Cerdagne. Vous aurez tous les renseignements possibles sur les chemins de randonnée cités en consultant le http://www.cg66.fr/decouverte/rando/information/chemin_gr.html#gr36, avec également des informations sur les solutions d'hébergement en haute montagne (gîtes d'étape).

Pour le parc national des Pyrénées, vous pouvez dialoguer avec des guides au http://www.parc-pyrenees.com qui pourront vous aider si vous recherchez un groupe à rejoindre ou un chemin à prendre. Vous pourrez également avoir des renseignements complémentaires dans les villages d'Olette, de Prades ou de Bourg Madame en consultant les offices de tourisme ou les syndicats d'initiative.

Vous trouverez également de bons renseignements en matière d'hébergement et de découverte des villages dans le Guide du routard consacré au Languedoc-Roussillon. À ce chapitre, si on peut noter quelques faiblesses sur des titres internationaux comme Bolivie-Chili, on doit souligner la force du Routard consacré aux provinces françaises (Côte d'Azur, Provence), ainsi que ceux sur les hôtels et restos et sur les chambres d'hôtes en France. Il reste toujours un petit agacement quant à la dénomination plus chic qui veut surtout dire plus cher, mais les adresses sont précieuses et bien senties.

En ce qui concerne la difficulté de voyager seule dans les Pyrénées, il n'y a pas de danger spécial... à part un chamois belliqueux ou un mouflon maléfique. Vous pourrez trouver dans les offices de tourisme de la région des cartes bien détaillées des chemins de randonnée, niveaux de difficulté à la clé.

Rome en solo

«Je séjournerai à Rome pour une semaine, fin octobre 2007. Je serai seule et je suis à la recherche d'un endroit où loger. Me conseilleriez-vous un appartement ou un petit hôtel sympa à proximité des transports en commun?»

Louise Lauzier, Montréal

Les hôtels à Rome ne sont pas donnés dans les zones dites touristiques. Même chose pour les appartements. Vous pouvez séjourner dans le quartier San Lorenzo, qui est un peu branché et plutôt estudiantin, à l'Albergo Felice, qui a le mérite d'être sympa et près des transports en commun pour rejoindre les Trastevere, Place Navonna et Spagnia (445 33 47, http://81780.roma.icta.com/hotel-felice). Évitez les hôtels du quartier de la Gare Termini: c'est lugubre et plutôt difficile la nuit.

Pas très loin du Vatican , la pensione Ottaviano est également une adresse peu connue (http://www.pensioneottaviano.com/main_ita.htm).

Vous avez, au Québec, le voyagiste Tours Jules Verne qui propose des hébergements en monastère et en appartement en Italie, à différents tarifs. www.toursjulesverne.com

Et enfin, un site où vous pouvez trouver des idées d'appartements et de B&B à Rome (http://www.b-b.rm.it/location/index.php, ainsi qu'un site clin d'oeil sur Rome (http://www.vanupied.com/rome).

- La Mansión Xanadú, un des seuls endroits à Varadero où on est sûr de ne pas se retrouver à 325 devant le buffet du petit-déjeuner et à être obligé de se lever de très bonne heure pour s'assurer d'avoir une place sous un palapa qui ne soit pas déjà squatté par Jean-Jacques de Trois-Rivières ou par Günter de Stuttgart. Ici, ce sont six chambres (dont Marco Polo et Califa) art déco de luxe qui se trouvent au deuxième étage d'une grande maison. Balcons avec vue sur la mer.

Au premier, c'est le resto Los Americas de très bonne tenue. Au troisième, c'est le bar Mirador Casa Blanca, où on sait se tenir. Au sous-sol, c'est le cellier où on tient des bouteilles de plus de 20 pays. Accès illimité à la plage et au golf. Pour les familles ou les amis sincères, deux chambres communicantes par le balcon. À partir de 150 $ par nuit en occupation double. Pour couples, familles, voyages de noces. www.varaderogolfclub.com.

À suivre

- Les nouvelles compagnies aériennes mexicaines que sont Volaris et Aladia. La première dessert des destinations comme Cancun, Guadalajara, Hermosillo, Leon, Los Cabos, Monterrey, Tijuana et Merida, au départ de l'aéroport de Toluca qui se trouve à quelque 30 minutes de la ville de Mexico. Cette compagnie offre une seule classe de service et des tarifs qu'on veut à rabais. La seconde va venir au Canada. www.volaris.com.mx.

À voir, lire, écouter

- Un nouveau venu francophone dans les guides de voyages, la collection Départ immédiat publiée aux Éditions Convergences Tourisme. On trouve actuellement des titres sur New York, Londres, Rome Paris, Barcelone, Florence et Toscane, Provence-Côte d'Azur et Espagne.

Il s'agit de l'adaptation en français des Keys Guides de l'Automobile Association (AA). Un phrasé très français avec des idées britanniques, le tout ponctué de nombreuses images: c'est assez facile à consulter avec des conseils pour la route dans et en dehors des villes, le moyen d'attraper un médecin d'urgence, de trouver des magasins branchés ou un spa à portée de bourse.

Les adresses d'hébergement sont à plusieurs échelles de prix et plutôt fiables, si on se fie au guide Toscane et Florence. De plus, on y trouve des sites à ne pas manquer, des lieux pour les enfants, des visites qui ne figurent pas dans tous les guides et beaucoup de photos. Un guide qui se veut branché et qui gagne à être connu. www.guides-départimmediat.com.

La cuvée 2007 de Où partir-Saisons et Climat aux Éditions Hachette. Avec les changements climatiques et les incertitudes météorologiques partout dans le monde, ce guide a su se mettre au diapason des ouragans, des écarts climatiques et du réchauffement de la planète. Et il y a toujours des réponses santé en ce qui concerne les vaccinations ou les bestioles à éviter. On retrouve à la fin du volume un chapitre intitulé «Comment préparer son voyage» et une autre partie qui traite de l'indice du coût de la vie dans de très nombreux pays.

Envoyez vos questions et bonnes adresses à lkiefer@ledevoir.com.

À voir en vidéo