Théâtre - Suivez mon regard...

Oui, bien sûr, il vient tout juste d'y avoir les Masques à la télé et même qu'il y a Noël dans moins d'une petite semaine exactement. Mais ce n'est pas de cela que nous allons parler aujourd'hui. Pas de Noël, parce que tout le monde ne parle que de cela. Et pas des Masques non plus, parce que tout le monde sait que j'ai sur la cérémonie des idées disons «arrêtées» — un des célébrés du week-end dernier m'a d'ailleurs déjà traité de «matante» là-dessus — que j'ai déjà eu l'occasion d'exprimer à plusieurs reprises. Menfin, nous n'y reviendrons plus sauf pour, bien sûr, féliciter les gagnants et autres candidats en lice: bravo. Merci...

Nous allons plutôt effectuer une petite plongée dans le futur en nous télétransportant jusqu'à l'automne prochain, plus précisément du 17 au 20 octobre, alors que se tiendront les deuxièmes États généraux du théâtre au Québec. Scotty...

Pourquoi parler des États généraux presque un an à l'avance? Parce que c'est pour le «beau milieu» une chance unique de se redéfinir et de se positionner en plein coeur de la réalité culturelle du XXIe siècle. Parce qu'il y a toutes les chances pour que l'événement définisse le cadre de la pratique théâtrale des prochaines décennies et que l'occasion ne se représentera pas de sitôt; comme cela ne se fait pas en claquant du doigt, il faut déjà commencer à s'y préparer pour que l'exercice débouche sur des choses palpables. On a pu le constater l'an dernier lors d'une série de quatre chroniques que nous avons consacrées au sujet: autant du côté de l'Union des artistes (UDA) que des directeurs de théâtre, des observateurs intéressés et des praticiens du milieu, il faudra tout faire pour dépasser l'étalage de beaux principes et proposer des solutions concrètes aux divers problèmes et inégalités du milieu. Aussi bien commencer tout de suite à se faire à l'idée.

C'est dans ce but d'ailleurs que le Conseil québécois du théâtre (CQT) vient de mettre en ligne un nouvel outil: c'est une sorte de cyberbulletin qui porte le titre de Regards et se définit comme une «lettre d'information sur les travaux préparatoires des États généraux du théâtre». On trouvera ce tout nouvel instrument dans une section du site du CQT consacrée aux États généraux de l'automne prochain (http://www.cqt.ca/Congres/Defaut.asp). Vous le constaterez rapidement: c'est une adresse incontournable pour tous ceux qui s'intéressent le moindrement à ce qui se passe sur les scènes de théâtre d'ici, grandes, petites ou même moyennes.

On trouvera sur le site la liste et la description des champs explorés dans chacun des chantiers de réflexion mis sur pied pour cerner le plus globalement possible la réalité bien concrète de tout le secteur théâtral: il y en a pour tout le monde et pour tous les publics. Comme le précise un petit texte d'introduction, le dossier mis sur pied par le CQT est «le reflet de la diversité et de la multiplicité des enjeux qui animent actuellement les professionnels du théâtre québécois». Tous les membres du Conseil ont pris part à la rédaction du document qui aborde plus d'une douzaine de grands secteurs, des conditions de la création et de la production jusqu'au financement et la diffusion en passant par les politiques culturelles, le rôle des festivals et même le patrimoine immobilier des compagnies de théâtre. Il y a là des coffres pleins de questions brûlantes et des urgences de redéfinitions qui semblent ne souhaiter qu'éclore. Il faut s'y plonger. Il y a aussi des questions trop larges, pas encore suffisamment affûtées. Mais partout, on le verra, on parle concrètement en évitant d'aligner les grands principes comme des perles sur des cordes à linge. La chose apparaît d'autant plus sérieuse que le dernier volet de la liste concerne l'existence même du CQT qui, même conscient de son apport au cours des dix dernières années, est quand même prêt à remettre en question son rôle et sa composition.

Tout cela est fort stimulant et ne serait-ce que pour vous muscler les neurones en prévision des discussions à venir cet automne, on vous recommande d'aller y faire un petit tour. Scotty...

En vrac

- On vous signale comme ça une parution récente qui risque d'intéresser tous les mordus; ça porte le titre de Rappels 05-06 et, en principe, la chose devrait revenir chaque année — et même prendre de l'expansion sous la forme d'un site ouèbe — si l'on trouve une façon d'assurer son financement. Avec ses 564 pages bien tassées, c'est un gros livre, oui, mais on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse du cadeau de Noël idéal, sauf pour un chercheur sérieux. Il faut avouer aussi que son titre n'est pas très sexy, mais dans le genre «outil de travail» pour le commun des mortels intéressé par ce qui se passe sur nos scènes, Rappels 05-06 arrive à point nommé. C'est en fait un répertoire de la saison théâtrale 2005-06 au Québec; on y trouvera une chronologie de tous les spectacles joués ici de même qu'une foule d'outils d'analyse. L'une des sections de l'ouvrage vous permettra, par exemple, de revivre, au jour le jour, l'actualité du milieu et une autre de suivre à la fois les tournées des compagnies d'ici et les productions étrangères des textes d'auteurs québécois un peu partout sur la planète. Vous pourrez même revivre l'année théâtrale en lisant les critiques consacrées aux spectacles les plus importants. Pour une bête question pratique, je ne peux malheureusement pas vous donner de coordonnées plus précises sur l'objet, mais nous y reviendrons de l'autre côté du temps des Fêtes.

- Il ne reste plus, vous le savez, que moins d'une semaine avant Noël et si jamais vous ne savez toujours pas quoi offrir à quelqu'un que vous aimez, voici une suggestion qui devrait séduire au moins les ados qui vous entourent. Sachez donc que la Ligue nationale d'improvisation (LNI) offre un forfait du temps des Fêtes; pour la somme de 45 $ (avant taxes et frais), vous avez droit à des billets pour quatre matchs de la prochaine saison (qui débute le 12 février, à 19h, au Medley), et un t-shirt. L'offre est valable jusqu'au 1er janvier. La 29e saison de la LNI comptera 19 matchs au cours desquels on pourra voir une toute nouvelle équipe, la sixième, celle des Blancs... On se renseigne au % 514 528-5430 ou encore sur le site www.lni.ca

- Un peu plus tôt cet automne, on vous a parlé ici d'un site Internet consacré à l'année Lagarce (www.lagarce.net) qui vise à mieux faire connaître le dramaturge et metteur en scène français qui aurait eu 50 ans en 2007. Plusieurs événements (expositions, conférences) sont prévus jusqu'à la fin de 2007, mais l'on peut déjà lire les textes ou entendre sur le site les retransmissions d'un colloque tenu en octobre à Strasbourg autour des problématiques soulevées par l'oeuvre de Lagarce. Pour les images, il faudra attendre puisque quelqu'un a eu la bonne idée de voler les enregistrements vidéo!

- Là-dessus, bon tout ce que vous voudrez et ne vous gênez surtout pas pour en profiter dans les limites de la bienséance. On se retrouve le 9 janvier.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.