Fonds d'investissement - Le portefeuille de fonds RBC

Avec près de 70 milliards de dollars d'actif dans ses fonds, la Banque Royale s'impose comme la plus importante famille de fonds au Canada, mais elle est deuxième si nous considérons qu'IGM Financial est propriétaire des familles de fonds Investors et Mackenzie. Demeurons dans le palmarès: la gamme de fonds de la Banque TD, avec 50 milliards de dollars d'actif sous gestion, arrive en troisième position.

La famille RBC compte de très gros fonds, trois ayant chacun un actif sous gestion de plus de huit milliards: le RBC équilibré, le RBC revenu mensuel et le RBC canadien de dividendes. La plupart des fonds qui composent la famille RBC relèvent d'une équipe de gestion interne. Cette équipe se distingue dans plusieurs catégories. L'une des particularités de la famille de fonds RBC est l'étendue de son réseau de distribution de ses produits financiers, que l'on trouve autant dans ses succursales que chez tous les courtiers indépendants au Canada.

Exactement 99 fonds ou portefeuilles composent la famille de fonds RBC en date du 30 novembre dernier. Trois des fonds de la famille ont été créés en 1966. Plus de 43 fonds ont plus de cinq ans d'existence; de ce nombre, 32 sont de premier ou de deuxième quartile et seulement 11, de troisième ou de quatrième quartile. On dénombre 65 fonds ayant plus de trois ans d'existence. De ce nombre, 45 sont de premier ou deuxième quartile et seulement 20 de troisième ou de quatrième quartile. Il est bon de mentionner que la grande majorité des fonds de RBC ont des frais de gestion associés plus bas que la moyenne respective de chacune des catégories. Ces caractéristiques en font une excellente famille de fonds au Canada.

Comme on l'a déjà souligné, la grande majorité des fonds offerts par la famille de fonds RBC est gérée à l'interne. Cependant, il y a des exceptions, et elles valent le détour. En effet, parmi ceux gérés à l'externe, les fonds d'appellation O'Shaughnessy, sous la gouverne de James O'Shaughnessy, de la firme Bear Stearns, méritent une attention particulière. James O'Shaughnessy est un analyste quantitatif américain de renom qui affiche d'excellents rendements à long terme. Au cours du recul boursier de 2001 et 2002, il a manoeuvré de main de maître.

Tous les fonds RBC sont disponibles avec un investissement initial de 1000 $.

Des stéroïdes pour votre REER?

Pour les investisseurs intéressés par l'approche du gestionnaire James O'Shaughnessy, sachez que ce dernier gère le RBC O'Shaughnessy croissance américaine, un fonds qui surpasse le rendement du S&P 500 depuis sa création en 1997 mais qui n'accepte plus de nouvelles contributions. Le fonds a obtenu un rendement annualisé sur cinq ans de 13,7 %; il se classe dans le premier quartile, pour une médiane dans sa catégorie de 1,2 %. Quant aux frais de gestion, ils ne sont que de 1,55 %. L'investisseur peut toujours se procurer, par contre, le fonds RBC O'Shaughnessy valeur américaine, aussi de premier quartile, avec un rendement annualisé de 10,1 % sur cinq ans pour une médiane de -1,7 % dans sa catégorie et des frais de gestion associés de seulement 1,57 %, alors que la moyenne de la catégorie est de 2,34 %. Et en moins volatil que son fonds croissance. Beau, bon, pas cher...

RBC, qui a une entente d'exclusivité avec M. O'Shaughnessy pour le Canada, offre aussi le fonds RBC O'Shaughnessy actions internationales, dont la création remonte seulement à janvier 2005. Son rendement a été de 22,1 % sur un an et de 14,8 % depuis janvier 2005. Par contre, contrairement aux habitudes d'O'Shaughnessy, les frais associés y sont plus élevés, à 2,32 %. Il ne faudrait pas négliger le fonds RBC O'Shaughnessy actions canadiennes, avec des frais de gestion de seulement 1,50 %; sa création remonte à novembre 1997. Son rendement annualisé sur cinq ans a été de 15 % pour une médiane dans sa catégorie de seulement 9,5 %. De premier quartile... évidemment.

Le RBC revenu mensuel est l'option toute désignée pour ceux qui désirent se limiter à un seul fonds. Depuis sa venue en février 2000, le gestionnaire John Varao a fait ce qu'on attend d'un gestionnaire de fonds: en donner plus que les indices. C'est ainsi qu'il a pu connaître des rendements positifs pendant que la Bourse piquait du nez en 2001 et en 2002. Mieux encore, ses frais de gestion, à 1,15 %, sont parmi les plus bas. C'est un très gros fonds, avec plus de 8,5 milliards de dollars d'actif sous gestion. Son rendement annualisé a été de 10,8 % sur cinq ans, avec une médiane de seulement 7,6 % dans sa catégorie.

Également sous la supervision de John Varao, le fonds RBC canadien de dividendes est un produit très intéressant. Il contient malheureusement peu d'actions privilégiées, mais c'est un très gros fonds, avec plus de 8,1 milliards de dollars d'actif sous gestion. Les frais sont de 1,72 %, pour une moyenne dans sa catégorie de 2,14 %. Sur 10 ans, le rendement annualisé a été de 13,5 % pour une médiane dans sa catégorie de 10 %. De premier quartile, évidemment.

Il est difficile de passer sous silence le fonds RBC équilibré. C'est le plus gros fonds chez RBC avec plus de 8,7 milliards de dollars d'actif sous gestion et le deuxième au Canada. Ce n'est pas le meilleur fonds chez RBC, mais il affiche des résultats fort honnêtes.

Les amateurs de sensations fortes ont de quoi se mettre sous la dent chez RBC, qui propose deux fonds sectoriels de premier plan: le RBC énergétique et le RBC métaux précieux. Le rendement annualisé sur cinq ans dépasse 25 % pour le RBC énergétique et 48,8 % pour le fonds mondial métaux précieux. Comme le veut le dicton, le passé n'est pas garant de l'avenir. C'est encore plus vrai en investissement. À ceux qui voudraient accélérer la croissance de leur REER avec ces produits, nous conseillons d'y aller avec modération.

La famille de fonds RBC n'est peut-être pas la meilleure au Canada. Comme toutes les familles de fonds, elle a aussi ses faiblesses, mais nous pouvons avancer que c'est une excellente institution, qui peut répondre à tous les goûts et besoins des investisseurs. C'est une famille de fonds qui se démarque!

question@avantages.com

L'auteur est conseiller en placement et président d'Avantages Services financiers, une société indépendante spécialisée dans le courtage de fonds communs de placement et dans la gestion privée.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.