Palmarès des vins

La question la plus embêtante et la plus fréquemment posée est celle-ci: «Quel est le meilleur vin?» Ma réponse demeure la même depuis des années mais ne semble pas satisfaire pleinement l'amateur de vin: «Le meilleur vin, c'est celui qu'on préfère, indépendamment de la réputation du vin, de son prix, de son potentiel de garde et des jugements dont il est affligé.» Au-delà de ces éléments, la période de l'année, le moment de la journée et la compagnie sont autant de facteurs qui favorisent certains vins plus que d'autres. Mais le goût de chacun demeure l'élément clef de cette question. Évidemment, la question qui suit n'est nulle autre que celle-ci: «Si vous aviez à choisir un vin dans telle ou telle catégorie, lequel choisiriez-vous?» Voilà donc la vraie question. Celle qui tue.

Pour y répondre, il faut, autant que faire se peut, comparer et mettre en ligne des vins d'une même famille. Il faut établir un ordre de préférence et faire le choix de cette préférence qui dépasse la note, l'évaluation la plus objective et toutes les autres excuses qui permettent au goûteur de se défiler devant une telle question. J'ai donc décidé de plonger et de prendre une catégorie de vin connue, assez bien garnie et disponible partout: les vins italiens.

Installé devant tous les produits disponibles de cette catégorie, je les ai regroupés de façon à former des familles de vins assez semblables (question de mettre le plus possible les tomates avec les tomates et les oranges avec les oranges). Dans une autre pièce, les verres de vin sont versés, sans ordre précis, dans des verres numérotés par un ami (c'est toujours mieux d'avoir recours aux services d'un bon ami dans de telles circonstances car la patience, le silence monacal et la rigueur peuvent en effrayer plusieurs). Tous à la même température, je les ai brièvement dégustés et analysés. Cette première vague de dégustation m'a permis de les noter et de les décrire. Les fiches de dégustation à l'écart, je me suis alors retrouvé avec ces verres numérotés alignés devant moi. Le jeu de chaises musicales pouvait commencer. Tour à tour, les verres ont changé de place, avançant et reculant de la deuxième à la cinquième place pour revenir à la première. Une fois terminée la bousculade pour les trois premières et les trois dernières places, j'ai aligné les fiches de dégustation et les bouteilles devant les bons verres pour constater et comparer mon choix à mes notes et aux commentaires.

Ainsi, devant les tablettes des vins italiens disponibles en produits dits prioritaires ou réguliers, voici donc les vins que j'achèterais et ceux que j'éviterais.

Famille des blancs italiens

- Serego Alighieri 2005, blanc, Italie, no 409862, 14,35 $, R. Consistant, satiné, long (1) 4-4-5.

- Modello delle Venezie 2005, blanc, Italie, no 564674, 12,50 $, R. Frais, correct, agréable (2) 3-3-4.

- Melini Orvieto Classico 2005, blanc, Italie, no 24844, 11,40 $. Suave, frais, sympathique (3) 3-4-3.

- Primula 2005, blanc, Italie, no 606350, 10,10 $. Original, épicé, bien (4) 4-2-3.

- Lamberti Santepietre 2005, blanc, Italie, no 560524, 13,45 $. Gras, alcooleux, mat (5) 3-3-1.

- Bolla Soave 2005, blanc, Italie, no 17640, 12,85 $, R. Vif, arrondi, court (6) 2-2-1.

- San Vincenzo 2005, blanc, Italie, no 585422, 15,90 $, R. Piquant, simplet, pointu (7) 1-1-1.

Famille des rouges italiens - 1

- Costasera 2001, rouge, Italie, no 317057, 38,50 $, R. Charnu, enveloppant, long (1) 5-6-5.

- Secco Bertani 2003, rouge, Italie, no 12443, 16,35 $, R. Savoureux, charpenté, persistant (2) 5-5-7.

- Campofiorin 2003, rouge, Italie, no 155051, 18,80 $. Savoureux, capiteux, sérieux (3) 3-5-6.

- Piave Ponte 2003, rouge, Italie, no 69831, 9,90 $. Jeune, franc, plein (4) 4-4-5.

- Montresor 2003, rouge, Italie, no 240416, 26,75 $, R. Doucereux, généreux, friand(5) 4-4-4.

- Costalunga 2005, rouge, Italie, no 506824, 14,75 $. Velouté, puissant, typé (associé à cette famille par défaut) (6) 4-5-4.

Famille des rouges italiens - 2

- Serogo Alighieri 2004, rouge, Italie, no 202095, 16,85 $, R. Riche, corsé, ténébreux (1) 5-6-6.

- Tommasi 2004, rouge, Italie, no 560797, 14,25 $. Gourmand, vif, tendre (2) 3-5-5.

- Masi - Valpolicella 2004, rouge, Italie, no 285585, 16,30 $, R. Parfumé, friand, texturé (3) 2-4-4.

- Sartori - Valpolicella 2002, rouge, Italie, no 26021, 12,05 $, R. Convivial, souple (4) 3-3-2.

- Modello delle Venezie 2004, rouge, Italie, no 533026, 13,35 $, R. Droit, plein, simple (5) 3-3-3.

- Vivolo di Sasso 2005, rouge, Italie, no 485565, 10,90 $, R. Ordinaire, vif, pichet (6) 2-2-3.

- Folonari - Valpolicella 2004, rouge, Italie, no 10270442, 14,15 $, R. Frais, filant, commun (7) 2-2-1.

Famille des rouges italiens - 3

- Corvo 2004, rouge, Italie, no 34439, 13,45 $, R. Complet, fondu, long (1) 3-4-4.

- I Monili 2004, rouge, Italie, no 577684, 9,90 $, R. Juste, agréable, capiteux (2) 3-4-4.

- Velletri 2001, rouge, Italie, no 175141, 14,85 $,R. Chaleureux, vieux, rêche (3) 4-4-3.

- Medero 2004, rouge, Italie, no 565283, 10,95 $, R. Net, corsé, simple (4) 3-3-3.

- Lapaccio 2004, rouge, Italie, no 610204, 13,85 $, R. Corsé, simple, bon (5) 3-4-3.

- Trevini 2004, rouge, Italie, no 643106, 13,85 $, R. Imposant, râpeux, concentré (6) 4-4-2.

- Primula 2004, rouge, Italie, no 606368, 10,10 $, R. Filant, vif, simplet (7) 2-2-1.

- Borgo di Sena 2005, rouge, Italie, no 526822, 11,35 $. Fluide, léger, amer (8) 2-2-1.

Ce palmarès n'a rien de scientifique, mais le résultat est tout à fait intéressant. Il permet de comparer le résultat de l'analyse objective et le goût personnel. J'encourage les amateurs de vins à tenter l'expérience et à débattre pour les meilleurs vins d'un tel palmarès personnel. La plus belle surprise se retrouve dans les vins peu chers qui se classent bien. Elles sont là, les bonnes affaires!

De plus, encore cette année, en plein coeur du Festival international de jazz de Montréal, le bistro à vin permet d'avoir le plaisir de prendre un verre de vin, à la bonne température et dans un verre à dégustation, avec fromages, charcuteries et de superbes magrettines de canard à la gelée de cidre de glace. À ne pas manquer.

***

Les vins de la semaine - Échelle de notation

0 défectueux - vide

1 très inférieur - médiocre

2 commun - passable

3 convenable - moyen

4 agréable - bon

5 supérieur - très bon

6 très supérieur - rare

7 excellent - très rare

8 parfait - unique

9 absolu - achevé

R produit régulier

SP produit de spécialité

SI boutique Signature

***

Frais, complet, typé

Domaine de l'Île Margaux 2003, rouge, France, bordeaux supérieur, no 43125, 22,60 $, SP

Connu au Québec depuis des lustres, ce vin offre encore une qualité et une droiture exemplaires. Tout ce qu'il y a de plus bordelais: les deux cabernets, le merlot, le malbec et le petit verdot. La bouche est fraîche et bien équilibrée. À boire maintenant pour ceux qui aiment le bon bordeaux convivial. 4-5-5

***

Généreux, complet

Guigal 2003, rouge, Côtes-du-Rhône, Gigondas, No 334615, 28,90 $, SP

Le nez est assez discret aux premiers abords. La puissance domine toute la bouche. Les tanins sont présents et bien placés. La longueur est bonne et le plaisir est au rendez-vous. La profondeur et le fruit dominent sans aucune agressivité. Vivement ce vieux grenache qui compose principalement cet assemblage. 3-6-6

***

Vif, soutenu, animal

Oratorio 2001, rouge, Côtes-du-Rhône, Gigondas, No 871269, 31 $, SP

Vinifié à la Cave des papes, en plein coeur de Châteauneuf-du-Pape, cette cuvée propose des parfums de vanille, de bois, de cuir et de fruits noirs fort agréables. La bouche est généreuse et vive. Les tanins couvrent bien l'ensemble. Pas très complexe mais facile pour une appellation qui offre souvent des vins costauds. 3-5-5

***

Franc, épicé, facile

Laurus 2001, rouge, Côtes-du-Rhône, Gigondas, No 722454, 31,50 $, SP

Il présente un joli nez de fruits bien mûrs, de bois fin, de grillé et surtout d'épices. L'attaque est franche et fraîche alors que le volume s'accroche longuement. Les 14 mois d'élevage, dont un tiers en barrique neuve, ont eu raison des tanins. La finale fumée domine. Ce vin, qui ne présente aucun caractère austère, est presque trop facile. 4-6-4

Collaborateur du Devoir

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.