Technologie - Des carnets sur la toile: Québec urbain en ligne

Mieux que bien des médias traditionnels, et mieux que bien des experts en la matière, le carnet Web de Francis Vachon, sur l'urbanisme et la ville de Québec, vaut entièrement le détour et mérite qu'on s'y attarde longuement. Un incontournable de la toile.

Citoyens de la grande ville de Montréal, amants et amantes de votre ville, voyez ce que pourrait être un portrait de votre cité, un instantané sur les rues et les projets d'urbanisme, si Francis Vachon avait le bonheur d'habiter à Montréal. Malheureusement pour vous, et heureusement pour la belle capitale où il a la chance de résider, Francis nous convie chaque jour à visiter son carnet pour nous exposer ses découvertes sur sa ville.

Saviez-vous que la Commission de la Capitale nationale examine la possibilité de construire un tramway sur les rives du fleuve? Francis Vachon veille au grain et fait des parallèles avec un projet similaire en train de se réaliser dans la ville de Bordeaux, jumelée à Québec. Un ancien édifice se paie une cure de jeunesse et se prépare à accueillir de nouveaux commerces? On l'apprend rapidement dans le carnet de Francis. Le siège social de la Télé-Université risque de déménager de Québec à Montréal? Francis et ses lecteurs commentent la possible décision avec beaucoup de vigueur et de passion.

Plus les semaines passent, et plus le carnet Web Québec Urbain de Francis réussi à acquérir une crédibilité, en plus d'attirer un public de plus en plus nombreux et connaisseur, qui lui sert souvent de sources d'information pour commenter ou faire découvrir un autre projet en développement. Même des dirigeants d'autres municipalités commencent à lorgner avec envie le projet de Francis. Par exemple, un adepte du Québec Urbain est Lawrence Cannon, ex-ministre des Communications du gouvernement du Québec, et aujourd'hui conseiller municipal de la ville fusionnée de Gatineau.

Permettez que je me mette à rêver d'une chaîne de projets identiques, comme un Montréal Urbain, un Gatineau urbain, un Sherbrooke urbain, qui, sur un modèle semblable à celui de Francis, seraient reliés ensemble et partageaient leurs ressources. Le coût de tout cela? À peine quelques dizaines de dollars pour les logiciels et l'hébergement, un peu d'huile de bras et beaucoup de passion. Que les amants et amantes de leur ville se le tiennent pour dit, le carnet Web Québec Urbain est le parfait exemple de ce qu'un simple citoyen passionné de sa ville peut offrir à ses concitoyens. Et si l'exemple de Francis vous donne le goût de faire de même pour votre municipalité, n'hésitez pas à lui écrire. À mon avis, il n'attend que ça.