Analyse technique - Forte poursuite baissière

Et voilà, c'est reparti de plus belle. Il semble que rien ne puisse stopper ce marché baissier. Après une accalmie, tous les secteurs ont rechuté. La pression de vente est évidente. Les titres qui allaient bien ont résisté à la rechute des marchés en général, mais la grande majorité des titres qui s'étaient calmés à la baisse ont presque tous replongé de nouveau.

Les indices directeurs sont éloquents. Les TSX 60, 40 et 20, en l'occurrence les grandes, moyennes et petites entreprises, ont tous été abandonnés aux meilleurs preneurs. Les trois indices ont tous percé leur creux des deux dernières semaines, ainsi que leur creux du mois de juillet. En fait, presque tous les indices de secteur accusent encore de nouveaux bas. Nous allons devoir attendre encore pour trouver le creux de cette dépression interminable.

Parmi les plus vendus, on retrouve les services financiers, notamment toutes les banques et tous les produits d'assurance, comme l'exemple de Manulife (TSE MCF). Pour le reste, je ne peux pas montrer tous les titres. Il y en a des centaines qui chutent, comme Celestica (TSE CLS). Il faut garder le moral et se dire que plus le marché va descendre, plus il y aura d'argent à gagner, à la condition toutefois que l'on n'ait pas tout gardé.

Bien sûr, quelques titres ont monté, par exemple les biotechnologies, les aurifères et autres, mais je doute qu'ils aillent bien loin dans un tel marché négatif. Mieux vaut attendre la fin réelle de la dépression et continuer de vendre les titres qui font dégringoler nos avoirs si on ne l'a pas déjà fait.

Avec la guerre à nos portes et la menace d'augmentation des taux d'intérêt, ça revient à jouer à pile ou face. Rappelez-vous que lors de la guerre du Golfe, tout le monde pensait que la Bourse allait dégringoler. Mais le contraire s'est produit. En attendant, cherchez les titres qui résistent le mieux aux marchés baissiers. Ils seront les plus performants lorsque la dépression cessera.