C'est la vie! - Ces manières qui ne trompent pas

Jonathan Rhys-Meyer et Scarlett Johansson dans le film Match Point de Woody Allen. L’étiquette anglaise stipule qu’il lui offre une tasse de thé mais la logique veut qu’il tente de la réchauffer par tous les moyens.
Source: TFM distribution
Photo: Jonathan Rhys-Meyer et Scarlett Johansson dans le film Match Point de Woody Allen. L’étiquette anglaise stipule qu’il lui offre une tasse de thé mais la logique veut qu’il tente de la réchauffer par tous les moyens. Source: TFM distribution

Je me demande régulièrement si le couple peut survivre au relâchement des moeurs qui a cours en ce début de siècle. Faire pipi la porte ouverte en discutant avec son conjoint, s'épiler les jambes devant lui ou lui ronfler dans la trompe d'Eustache finirait-il par user une matière infiniment friable et réputée capricieuse? Cultiver un jardin secret et un langage châtié devrait-il faire partie de l'hygiène du couple postmoderne?

À lire les judicieux conseils de l'arrière-petit-fils d'Emily Post, on comprend que l'étiquette trouve sa place dès lors que deux personnes sont mises en présence l'une de l'autre, à plus forte raison lorsqu'elles sont bousculées et exténuées. «Le succès d'un couple est directement proportionnel à la considération, au respect et à l'honnêteté qu'on y met», prône Peter Post, auteur de Essential Manners For Couples, paru à la fin de l'année dernière.

À l'heure où la plupart des couples se «jettent» mutuellement lorsque l'aventure ne fait que commencer, un soupçon de doigté et un rien de retenue pourraient sauver les meubles. La plupart des livres qui traitent du couple s'adressent à l'entité en crise et expliquent comment recoller les morceaux. Celui de Peter Post s'inscrit plutôt dans la prévention. Marié depuis 32 ans et porte-parole de l'Institut Emily Post, l'auteur est tout à fait crédible en matière de lubrifiant marital. Et pour quiconque n'a pas en sa possession un curriculum vitae de diplomate au Proche-Orient ou d'ambassadeur du Danemark au Liban, le livre de Peter Post peut certainement aider à prévenir les situations délicates, voire à les désamorcer.

«Au lieu de régler les problèmes APRÈS leur apparition, les couples peuvent utiliser l'étiquette pour les prévenir en premier lieu», stipule ce gentleman qui sera apprécié pour son approche terre-à-terre, sans maniérisme exagéré malgré l'art et la manière.

On se garde une petite gêne?

Il vous est déjà arrivé de ne pas remplacer le rouleau de papier de toilette, de lire au lit la nuit avec un projecteur de cinéma ou de tirer les couvertures de votre côté? Faux pas, comme disent les Anglais qui ont tout inventé dans l'art de dissimuler ce qui rend l'homme semblable à la bête. Si Peter Post conseille des comptes bancaires séparés, un lit king et des écouteurs sans fil pour regarder la télé, il adopte également une règle d'or: ne jamais tenir l'autre pour acquis. Dire «Je t'aime» chaque jour est déjà une bonne façon de prendre la chose. Ne pas s'imaginer que cet autre nous devine, aussi. Mieux vaut souligner au marqueur que de laisser l'imagination tout bousiller et ajouter au non-dit.

Quant aux inévitables disputes, le bon sens voudrait qu'on les garde en privé. Rien de plus désolant que ces couples qui se crêpent le chignon sur la scène d'un cabaret de mauvais goût. Rester calme, parler au «je» et ne pas élargir la discussion à d'autres conflits explosifs, cela permet également de diminuer l'ampleur de la crise. Mais Post demeure formel: une bonne colère est préférable à l'apathie pure et simple.

Pour le reste, se laisser des petits mots d'amour, se les envoyer par la poste, se prendre les mains en public, se faire des surprises, envoyer des fleurs pour rien, s'embrasser sur le front le matin, ne jamais oublier la Saint-Valentin, tout cela contribue à huiler la mécanique parfois irritante du quotidien.

«Ne pas se laisser aller dans le quotidien est également une marque de respect», pense Danièle Parent, mentor de l'étiquette pour l'agence de rencontre Spoon et auteure du livre Pour bien vivre... il faut du savoir-vivre!. «On est moins courtois avec sa blonde et son chum qu'avec des étrangers, et c'est malheureux. Il faut faire une nuance entre se mettre à l'aise — le soir, le week-end — et le relâchement total auquel on assiste en ce moment. Des gars qui ne se rasent pas de la fin de semaine et des filles qu'on confond avec la femme de ménage, ce n'est pas très mystérieux. L'amour, c'est de l'ouvrage!»

Danièle Parent pense que l'amour repose sur trois piliers, le PAD: «Projet, admiration et désir.» L'étiquette vient saupoudrer cette troïka de poussières d'étoiles.

Toi d'abord

Il est loin, le temps où vous lui seriniez avec délicatesse et élégance: «Chérie, trempe ton ennui dans l'eau de mon plaisir, tu seras humectée de joie et de désir.» Mais si vous saviez qu'un partenaire qui s'investit dans les tâches ménagères et fait la vaisselle est perçu comme plus désirable, il y a fort à parier que vous enfileriez le tablier plus souvent. «Le partage des tâches rend les relations plus solides», stipule le spécialiste des relations durables.

Toute une section du manuel de bienséance de Peter Post est consacrée à l'étiquette du sexe et vous indique comment dire non à l'autre lorsque vous n'avez pas le coeur aux ébats. Et le gros bon sens vous guidera pour répondre à la question: «Les Red Sox jouent contre les Yankees ce soir à la télé. Combien de temps dois-je attendre APRÈS pour regarder la télé?»

Mister Post insiste sur l'importance des préliminaires et de la sortie, une sorte d'apothéose de la galanterie en matière de sexualité. Rien de plus séduisant, en somme, qu'un homme qui vous préfère aux finales de curling des Jeux olympiques d'hiver.

cherejoblo@ledevoir.com

***

Ceci n'est pas

un blogue

Thérapie pour Valentin

Allo Joblo!

Je suis présentement en «thérapie pour dent sucrée» et la seule lecture de ton texte de vendredi dernier a suffi à me faire tomber en rechute! Brownies au fromage... HUMMM! Ça me rappelle un trip en Angleterre où un de mes amis me fit découvrir un délice digne des plus grands munchies de ce monde: une baguette de pain barbouillée de Nutella et de fromage Boursin... Dégueu?! Détrompe-toi! C'est pas plus méchant qu'un sandwich au Cheez Whiz et aux cretons...

- Pat l'ébéniste

Salut Pat,

Voici une recette que je modifie depuis 25 ans et qui vous changera du Nutella-Boursin. Je ne connais pas de succédané plus efficace à l'amour.

Brownies au fromage

6 onces de beurre, 6 onces de chocolat mi-sucré coupé en morceaux (type Calhebaut), 1 t. de sucre, 2 c. à table de cacao Valrhona (ou de bonne qualité), 4 oeufs, 1 c. à thé de vanille mexicaine, quelques gouttes d'essence d'amandes, 1 t. de farine, 1/2 c. thé de sel, 1 t. de noix hachées. Pour la variante au fromage: 4 onces de fromage à la crème, 1 once de beurre, 1 oeuf, 4 c. à table de sucre, 1 c. à table de farine, quelques gouttes de vanille.

Préchauffez le four à 350 F. Beurrez un moule de 9 pouces. Dans une casserole, faites fondre le beurre à moitié avant d'ajouter le chocolat en morceaux. Retirez du feu et ajoutez le sucre. Brassez avec une cuillère de bois. Ajoutez un oeuf à la fois et brassez entre chaque addition jusqu'à l'obtention d'une texture brillante. Ajoutez vanille et essence d'amandes, farine, cacao, sel et noix. Si désiré, ajoutez le mélange au fromage dont vous marbrerez la surface. Laissez au four 30 minutes au maximum, et même moins si vous préférez vos brownies très humides. Se mange sans faim...

***

Adoré: le film Match Point de Woody Allen, une leçon de vie sur le pouvoir de la chance. La gentry anglaise et insouciante, raffinée et éduquée, friquée et griffée, goûte aux tourments de l'amour. «Le sexe apaise les tensions, l'amour les provoque», a déjà dit ce cinéaste prolifique. À méditer en admirant l'anatomie sexy de Scarlett Johansson.

Loué: le film Mariages de Valérie Guignabodet. Un regard lucide et quelque peu décapant posé sur une institution qui prend l'eau une fois sur deux, voilà le défi que s'est lancé la réalisatrice divorcée. Une comédie en état de crise, ce film frise constamment le désespoir et nous balance des énormités dans le collimateur romantique. Les dialogues font réfléchir. Le mariage est comme une ville assiégée: ceux qui sont à l'extérieur veulent y entrer, ceux qui sont à l'intérieur veulent en sortir.

Lu: Couple: la formule du succès du Dr Phil (Marabout). J'aime beaucoup l'approche thérapie de choc du Dr Phil. Pour le docteur des coeurs brisés, on éprouve un intense sentiment de libération en traitant sa relation comme une chose précieuse et sacrée. Mieux vaut décider d'être heureux que d'avoir raison. Les dix valeurs énumérées dans ce self-help book sont tout à fait pertinentes et ressemblent à une profession de foi. Ne reste plus qu'à prier!

Souri: en lisant les deux histoires (réunies sous une même couverture) de Julie & Roméo et de Roméo & Julie (Milan jeunesse), le récit d'un petit sanglier et d'une petite cochonne qui font bien des efforts pour se plaire mais qui s'aiment au naturel.

Participé: au coffret Mille mots d'amour, au profit de l'organisme Les Impatients qui aide les personnes souffrant de problèmes de santé mentale dans la diffusion de leurs réalisations. Le joli coffret réunit 72 lettres d'amour d'écrivains et d'artistes, 23 lettres d'Impatients et 15 lettres du public. Des mots de Clémence, de Raôul Duguay, de Jacques Godbout, de Raymond Lévesque, de Rita Lafontaine et de Marie-Claire Blais traitent de l'amour sous toutes ses formes. La lettre de l'anthropologue Bernard Arcand fesse dans le mille: «Nous sommes tous victimes du simple fait d'être nés dans une société tombée follement en amour avec l'amour», écrit-il. En vente au coût de 39,95 $ dans tous les Renaud-Bray.

Acheté: la dernière édition de Psychology Today (février 2006): comment rester entichés l'un de l'autre sexuellement? Un sexologue nous explique que le «bon» sexe naît de la véritable intimité et que celle-ci n'apparaît qu'après avoir traversé certaines étapes cruciales de la vie de couple, y compris retrouver sa propre autonomie et ne plus attendre de l'autre qu'il soit notre «douce moitié». Quand les deux partenaires se dévoilent dans l'honnêteté et le respect mutuel, l'ouverture sexuelle vient aisément et les mots pour le dire avec. On se retrouve dans une zone qui consiste à se montrer à l'autre plutôt qu'à être validé par l'autre. Excellent sujet qui déconstruit quelques clichés sur le sexe, cet ultime langage qui nous fragilise et nous unit. Tous sur le divan! Premier exercice: on fait l'amour en se regardant les yeux dans les yeux... Vous m'en donnerez des nouvelles.

Admiré: la fabuleuse Helen Hunt dans le film A Good Woman tiré d'une pièce d'Oscar Wilde. Pour les répliques délicieuses de ce dandy farouchement opposé au mariage, pour les costumes, les manières ultra brits en cours durant les années 30, le film vaut le détour. Mais Scarlett Johansson (encore!) n'a pas la palette d'émotions nécessaire pour nous faire croire à son rôle de jeune épouse amoureuse et cocue. Un bon film à louer à la Saint-Valentin l'an prochain.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.