Long courrier

Croisière en Australie

«J'apprécie beaucoup vos articles et, plus récemment, ceux sur les beaux livres publiés dans le temps des Fêtes. Quant à cette chronique, quelle bonne idée! Vous allez peut-être pouvoir m'aider à retrouver une croisière dont je rêve depuis des années. Vous me semblez être un fin limier.

«Il y a sans doute dix ans déjà (mes souvenirs sont imprécis), j'ai lu dans le Globe and Mail (l'édition du samedi, d'après moi) une chronique "Voyages" qui portait sur ce qui semblait être une des plus longues croisières en mer. Partant de Los Angeles, le bateau se rendait jusqu'en Australie. Je ne me souviens pas du port d'arrivée "down under". Pour agrémenter la longue traversée, la croisière était réputée pour les repas de haute gastronomie servis à bord.

«J'ai tenté à quelques reprises de retrouver cet article, mais sans succès. J'en ai parlé à quelques agentes de voyage mais, là encore, en vain. Je serais ravie si vous pouviez m'aider. Ce voyage, j'y pense souvent depuis des années. Il me plairait vraiment de m'embarquer. Je soupçonne cependant qu'il va me falloir beaucoup économiser pour l'entreprendre dans quelques années. Je vous remercie chaleureusement de votre attention.»

Agnès Billa, Montréal

Il est difficile de retrouver une croisière de plus ou moins dix ans de carrière car les itinéraires et les prestations fluctuent dans le monde des croisières au rythme de la demande et du taux d'occupation de certaines routes maritimes. En ce qui concerne la route Californie-Australie, il y a du grand luxe en cabine et en bouche du côté du Queen Elizabeth, qui fait le trajet Los Angeles-Sydney sur une période de 30 jours en janvier 2007. Comptez entre 8000 et 10 000 $, selon la cabine. Arrêts dans les îles hawaïennes, polynésiennes françaises, Fidji, Tonga et Nouvelle-Zélande. http://www.cruisesphere.com/croisieres/f1358-secteur_tour_du_monde_queen_elizabeth_2_los_angeles_sydney.html.

Vous pouvez également faire un périple en cargo avec la compagnie P&O Neddloyd Limited sur un itinéraire qui fait Sydney-Brisbane-Port Chalmers-Wellington-Auckland-canal de Panama-Kingston-Philadelphie-Norfolk-Savannah-Houston-Manzanillo-canal de Panama-Auckand-Melbourne. La durée du voyage est de 70 jours. www.ponl.com. D'autres longues croisières peuvent être réservées sur www.marine-marchande.com.

Rome au couvent

«Drôle de coïncidence... Alors que j'étais à la recherche, ces dernières semaines, des adresses de couvents ou de monastères à Rome, une collègue de travail m'a apporté votre chronique qui donne ces adresses, mais à Venise. Il est très difficile de trouver ces renseignements ici.

«Les agences de voyages n'offrent pas cette possibilité et n'ont aucun contact avec ces endroits. Je voyage seule avec deux enfants, alors je trouvais cette solution plutôt rassurante et économique. Si vous aviez une liste de ces hébergements à Rome, elle me serait vraiment utile.»

Élise Ghiro, Montréal

Voici l'adresse d'un couvent à Rome: Institut du Sacré Coeur Villa Lente, au 18, Via San Francesco di Salis.

Il y a aussi des sites où vous trouverez de nombreuses adresses portant sur ce type d'hébergement: http://www.realrome.com/accommconvents.html, http://www.sixtina.com/clasfr.htm, http://www.toursjulesverne.com/fr-CA/index.aspx?CatID=34 pour le couvent Istituto San Tommaso. Vous pouvez aussi consulter le Guide Horay des monastères en Europe.

Turquie or not Turquie

«Je compte passer deux semaines en Turquie en juin prochain, un voyage dont je rêve depuis de nombreuses années. Quelques jours à Istanbul, quatre sur la mer de Marmara et deux ou trois jours en Cappadoce. Avec les récentes nouvelles au sujet de la grippe aviaire et les commentaires négatifs de mes proches sur la destination, je me pose de sérieuses questions à propos de ce voyage rêvé.

«De plus, l'agent avec qui j'organise mes voyages depuis longtemps n'est pas d'un grand secours, n'ayant pas de contact direct avec la destination, manquant de détails sanitaires sur celle-ci et me déconseillant même de m'y rendre cette année. Avez-vous plus d'information sur la Turquie en ce moment? Que me conseillez-vous?»

Irène Cyr, Québec

Le 15 janvier dernier, l'Office turc du tourisme et de la culture à New York émettait un avis sur la grippe aviaire dans lequel il est stipulé que le gouvernement turc et l'Organisation mondiale de la santé ont pris toutes les mesures de contrôle dans les zones infectées et qu'il n'y avait aucun cas de grippe aviaire transmise d'humain à humain.

La plupart des cas de virus ont été découverts dans les régions rurales de Corum, Kastamonu, Samsun et Van. Le transport de volailles et d'animaux en captivité est interdit sur tout le territoire. Toutes les routes des régions affectées sont strictement contrôlées et les véhicules sont désinfectés. La chasse est également interdite partout et aucun cas de grippe aviaire n'a été rapporté dans les industries commerciales en ce qui concerne les volailles. Dans des cas suspects, des mesures de mise en quarantaine ont été immédiatement appliquées.

Je pense sincèrement qu'il n'y a aucun danger en ce qui concerne Istanbul et la mer de Marmara. Je vous conseille également de faire un régime de calamars, de poisson et de crevettes pendant votre séjour, avec une brochette de mouton de temps en temps. Pour avoir des renseignements sérieux au Québec sur un séjour en Turquie, je vous réfère à Grasya, une spécialiste de la Turquie à Montréal: dunevie@qc.aira.com. Et consultez régulièrement le site de l'Organisation mondiale de la santé: www.who.int.

Bonnes adresses

Si un jour vous avez oublié un objet en avion et ne l'avez jamais retrouvé, il est fort possible qu'il se retrouve dans une boutique nichée à Scottsboro, au pied des Appalaches, en Alabama. Unclaimed Baggage Center est la Mecque des objets perdus et non réclamés à bord des avions et dans les aéroports du monde. Cela donne un choix impressionnant d'articles, allant d'un appareil photo à une lithographie originale de Dalí en passant par un masque égyptien.

Casquettes ou peluches, livres et CD: tout est vendu à des prix défiant toute concurrence. Un million d'articles par an circulent dans ce centre et sont achetés à des prix très bas aux compagnies aériennes et aux aéroports qui n'ont jamais réussi à en retrouver les propriétaires. On peut même acheter par Internet: www.unclaimedbaggage.com.

À suivre...

Les indices cinéma de la Caroline du Nord, troisième destination cinématographique aux États-Unis en matière de revenus, derrière la Californie et New York. Un moyen, donc, d'être sur les traces de Forrest Gump et Snake Eyes à travers des maisons appelées mansions et qui sont autant de lieux de tournage, de savoir ce que pense Sandra Bullock ou de jouer à la carte nostalgie avec Ava Gardner, qui a son musée à Smithfield.

Un excellent livre, Film Junkie's Guide to North Carolina, publié aux éditions Blair, peut servir de guide de voyage en cinémascope. Pour les passionnés de documentaires, c'est à Durham que ça se passe avec le festival annuel, en avril: www.fullframefest.org. En juin, on peut faire un saut à l'Annual American Dance Festival: www.americandansefestival.org. La visite du Musée de la vie et des sciences est même à conseiller pour y prendre l'air. Et, toute l'année, on peut être transcendé par les phares et les grandes étendues de sable de la côte, là où les huîtres ont bonne réputation, par la réserve Cherokee à Oconaluftee, par les sentiers pédestres du parc national de Great Smoky Mountains et par une activité qui se veut familiale, celle d'appeler les loups, de jour mais surtout la nuit.

Seule ombre au tableau: la passion que suscite toujours, à Charlotte, l'évangéliste local Billy Graham. Air Canada dessert chaque jour la destination au départ de... Toronto.

Renseignements sur la Caroline du Nord, uniquement en anglais: % 1 800 VISITNC, www.visitnc.com.

À lire, voir, écouter

- Guide du routard Angleterre-Pays de Galles, version 2006. Avant de se le procurer, vous remarquerez qu'apparaît sur la couverture, au coin gauche, une petite bordure rouge estampillée «Sans Londres». La capitale anglaise est traitée dans un guide tiré à part de cette année. Un guide toujours intéressant pour ceux qui veulent sortir des circuits courus.

On y trouve de bonnes adresses dans le Yorkshire et dans le Northumberland ainsi que dans le Wiltshire et en Cornouailles, sans oublier les minuscules ports de pêche qui vont de Portsmouth à Weymouth. Par contre, on aurait aimé que le Pays de Galles ait plus de place (seulement 70 pages sur 540).

Envoyez vos questions et bonnes adresses à lkiefer@ledevoir.com.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.