Thaïlande: vas-y, vas-y pas

Depuis quelques semaines, si ce n'est quelques mois, la Thaïlande vit de vilains soubresauts. Plus la situation s'aggrave et plus les officines touristiques disent qu'il n'y a aucun problème.

Le gouvernement du Canada affirme qu'aucun avertissement est en vigueur pour l'ensemble du pays. Il convient toutefois de faire preuve d'une grande prudence en raison des tensions politiques et des manifestations sporadiques à Bangkok et ailleurs dans le pays. Un coup d'État militaire a été mené le 22 mai 2014 et la loi martiale est en vigueur. 

Il y a un risque de troubles civils, d'affrontements violents et d'attentats dans l'ensemble du pays. Des inondations se produisent régulièrement sur de vastes étendues, risquant ainsi de laisser les voyageurs bloqués sur place pendant de longues périodes.

On recommande aussi d'éviter tout voyage dans la région frontalière des provinces de Surin et Sisaket, près de la frontière avec le Cambodge. Cette région comprend la zone du temple de Preah Vihear (temple Phra Viharn en thaïlandais) entre la province thaïlandaise de Sisaket et la province cambodgienne de Preah Vihear.

Et d'éviter tout voyage dans les provinces les plus au sud et d'éviter de transiter par celles ci : Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla (y compris la ville de Hat Yai). Ces provinces sont en proie à des incidents violents de nature criminelle ou politique (source gouvernement du Canada).

Entre Bangkok qui vit chaque jour son couvre-feu et des endroits comme Pattaya et Phuket qui ne sont pas visés, la Thaïlande est aux mains des militaires. 

Entre un pays en guerre et un pays sous pression militaire, vaut mieux peut-être se reposer ailleurs.

Et il est amusant de voir que ce pays dit qu'il n'y a aucun problème pour les visiteurs.
Il faut quoi pour déserter un pays?

 
3 commentaires
  • Michel De Stephano - Inscrit 19 juin 2014 23 h 52

    Decevant comme sujet de blogue.

    Etant Quebecois vivant en Thailande,je peux affirmer qu'il n'y a aucun probleme de venir en vacances en Thailande mise a part:"Et d'éviter tout voyage dans les provinces les plus au sud et d'éviter de transiter par celles ci : Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla (y compris la ville de Hat Yai). " La seule pression militaire ici elle repose sur les corrompus,les criminels de tous genres.Il n'y a aucune contrainte nul part et le monde ne se sent pas entoure de militaires et quand tu en vois ils vont te saluer.Il n'y a plus de couvre-feu partout Thailande. M.Kiefer,avant de faire des recommandations comme ca,prenez au moins le temps de vous informer proprement.La vie est belle en Thailande en ce moment et surement plus securitaire depuis que l'armee a pris le pays en charge.Personne ne met le feu devant l'hotel de ville...

  • Patrick Boucher - Abonné 20 juin 2014 00 h 44

    Le couvre-feu a été levé

    Ce texte contient des informations erronées. Le couvre-feu en Thaïlande a été levé il y a une semaine. Vrai que la loi martiale est en vigueur, mais pour le commun des mortel, ça ne change pas grand chose. (triste à dire, mais c'est pourtant la réalité). La vie suit son cours ici en Thaïlande. Les militaires sont invisibles. La plupart des résidents de Bangkok appuient le coup d'État (étonnant, mais vrai!). La censure a été levée à 90%. Il n'y a pas davantage d'obstacle au tourisme qu'il y en avait avant le coup d'État.

    Loin de moi l'idée de défendre le coup d'État, tout à fait condamnable. Mais les conséquences réelles sont très loin de celles que l'on pourrait imaginer vu de l'étranger. Le touriste, ici, continue d'être roi et maître.