Air France passe en mode séduction

Photo: Le Devoir
Las de se faire grappiller des parts de marchés en Europe par des compagnies à rabais que sont Easy Jet et Ryanair, la compagnie hexagonale ouvre la boîte à outils de séduction, avec des prix cassés et des options payantes.
 
C’est avec un tarif de 49 euros (63 $CAN) l’aller qu’Air France attaque. Soit 20 euros de moins que l’Offre classique sur des vols de court et de moyen-courrier. Cinquante-huit destinations en France, en Europe et en Afrique du Nord à partir de Paris (Orly), Nice, Marseille et Toulouse. Cela s’appelle l’offre «Mini».
 
Les billets ne seront pas modifiables, le bagage en soute sera payant (15 euros sur Internet, 30 euros à l’aéroport) et le passager ne pourra pas gagner des miles du programme de fidélisation « Flying blue ». Pour plus de souplesse, un voyageur pourra combiner un aller avec l’offre « mini » et un retour avec l’offre classique.
 
Et on ne pourra pas réserver son siège en ligne.
 
«Mini» pour le prix, mais pour se démarquer des compagnies à bas coûts, Air France continuera de proposer gratuitement une collation à bord et des journaux.
 
Nouveau pôle

Pour consolider l’offre, Air France présentera fin janvier son nouveau pôle régional français issu de la fusion des compagnies Britair, Régional et Airlinair.
 
Cette offre se situe dans le contexte de la restructuration du Groupe Air France-KLM, dont les pertes concernent les vols court et moyen courriers.
 
Seul hic pour les voyageurs qui arrivent à Roissy et qui veulent se munir d’une Mini, c’est le transfert jusqu’à Orly.
 
Concrètement, cela donne des billets à partir de 49 euros, taxes incluses, en direction de Berlin, Prague ou Montpellier. Quelques dessertes extracommunautaires aussi bénéficieront de ces tarifs « Mini », comme un Marseille-Marrakech à partir de 79 euros ou des vols pour Moscou et Tel-Aviv à partir de 139 euros. Depardieu et Bardot vont être ravis.
 
Contrepartie de ces ristournes sur 10 % des sièges d’un même vol, certains tarifs éco Classic seront plus chers que le traditionnel tarif Economy.
 
Entre Classic et Mini… mais on mangera ! À partir du 6 février.
 
Les réactions d’Easy Jet et Ryanair ? « Low cost as usual. »
 

À voir en vidéo