L'érable comme parfum de promotion

Photo: Source Galimard

La Commission canadienne de tourisme (CCT) essaie depuis des années de trouver des idées de promotion pour inscrire le Canada parmi les attractions mondiales de notre planète touristique. Dernière idée: le parfum d’érable….

Le parfum Attire-Moi, de la maison du parfumeur Galimard, en France, est le dernier outil de promotion de la CCT. Un parfum d’érable.

Une idée surgie de la tête de Chantale Roux, codirectrice du parfumeur, après une visite, l’année dernière, à la cabane à sucre Sucrerie de Rigaud, propriété de Pierre Faucher, véritable marathonien du sirop à travers le monde. C’est certainement l’homme que j’ai vu le plus souvent dans les avions, avec l’ancien maire de Montréal, Pierre Bourque. Des Jeux olympiques de Lillehammer aux salons de tourisme, l’homme nappe de son sirop ses crêpes, la ceinture fléchée et le look coureur des bois.

La Sucrerie de Rigaud, selon la CCT, est une cabane à sucre canadienne authentique, située en plein cœur d’une érablière d’une cinquantaine d’hectares, à l’ouest de Montréal. La seule authenticité que je lui reconnais est de recevoir tous les illustres mandatés par les officines de tourisme. On note aussi que la sucrerie est membre de la Collection d’expériences distinctives au Canada. En se penchant sur la liste des membres, on note que 74 attractions se trouvent dans l’Ouest, 27 en Ontario, et 19 au Québec. On voit la tendance géographique distincte.

Pour expliquer l’idée de ce parfum Attire-Moi, Chantale Roux affirmait, au sujet de sa visite à Rigaud, que cette dernière a ravivé ses souvenirs d’enfance et sa représentation d’antan de ce qu’était le Canada avec ses érablières et l’odeur de l’érable. Manquaient plus que les caribous sur la 40 et on avait le droit à deux parfums…

Sous le titre «le Canada enivre la France» lors de la présence du CCT au dernier TOP Résa de Paris, avec parfum d’érable du Québec à l’appui, on sent qu’on a du flair.

Le must pour un touriste serait de se parfumer à l’érable en allant aux sucres, tout en évitant les mouffettes authentiques qui ont horreur des orgies buccales.


À voir en vidéo