Dormir dans un phare

East Brother Light
Photo: Taïna Kiefer East Brother Light

À quelque 30 minutes de San Francisco, au Nord, il y a un phare qui s’est retransformé en B& B, sur une île, avec cinq chambres à coucher. Comme voisins, le vent, les cormorans, les mouettes, les otaries et les tenanciers de East Brother Light.

Taïna:

On est parti de l’hôtel à SF pour aller chercher notre voiture, une Ford Mustang blanche décapotable.

Ensuite, on a été vers le Golden Gate Bridge et on a roulé dessus. Je me demande bien comment ça tient et j’ai demandé à papa de rouler plus vite.

On s’est arrêté dans un petit village, juste après le pont ; Sausalito…

C’est au bord de la mer, et il y a de nombreux magasins. Celui que je préfère c’est Sausalito

Des milliers de petits gadgets complètement fous, comme des chewing-gum saucisses ou avec des poils de chat, des canards en plastique les plus petits au monde ou des accroches I phone en forme d’ange. C’est complètement fou… !!

Ensuite, on s’est dirigé vers un port minuscule où des chiens et une dame super cool nous a dit que le bateau n’arrivait qu’à 4h. Elle nous a accompagnés jusqu’au village de Point Richmond. On a mangé au resto allemand Baltic

Mais quel bateau ? C’était un secret.

On est revenu au petit port et un monsieur est venu nous dire bonjour, avec deux autres personnes. Et on est monté avec nos valises dans un petit bateau en fer.

Après 10 minutes, on est arrivé devant une toute petite île. Il y avait plusieurs maisons, dont une très grande. C’est un phare… On allait dormir deux nuits dans un phare !!

Notre chambre est très jolie… Richard, le gardien du phare, nous a fait visiter tous les endroits… Ça prend 10 minutes… Et cinq pour faire le tour de l’île.

Et on a mangé dans une grande salle à manger. Il faudrait qu’ils ouvrent les portes pour pouvoir voir la mer. C’est Jude, la femme de Richard qui fait la cuisine. Papa dit que c’est très bon… Moi je n’ai pas tout aimé. Il y avait les deux personnes du port qui mangeaient avec nous. Le monsieur était militaire et papa parlait plus fort que d’habitude.

Puis on a pêché, joué du piano, et s’amuser à dire bonjour aux bébés mouettes et aux otaries… J’ai adoré !!!



Le tourisme en Californie Le site de la compagnie aérienne canadienne Voyages Gendron Image Map


Lio:

Sausalito est une belle opportunité pour celles et ceux qui veulent du San Francisco à visiter selon leurs besoins. Juste après le Golden Bridge avec un transbordeur, qui quotidiennement dessert SF plusieurs fois par jour.

Sausalito a quelques restos de bonne tenue et quelques hôtels de taille humaine.

Quant au East Brother Light, c’est un peu surréaliste de loger en pleine baie dans une maison victorienne qui a été un phare. Gérés par Richard et Jude, c’est un relais de silence (sauf les mouettes et les phoques) et les petits transbordeurs qui passent quelquefois dans la journée au large. On aperçoit SF par beau temps avec une enfilade de deux ponts.

Les chambres sont très british. La meilleure est à mon sens la chambre nommée Two Brothers qui partage sa salle de bains avec Two Sixters.

Richard est marin de profession et connaît tout de la mer. En nous faisant le coup de la corne de brume, comme avant.

Jude a été actrice, publiciste et connaît tout de la vie et fait une excellente cuisine.
Avec quelques chambres à coucher sur une île, on ne choisit pas ses voisins.

Et c’est vrai que pour une soirée, nous avons partagé le repas avec un militaire et son épouse. Le commandant X de l’intelligent service me vendait l’idée d’être militaire comme lui, assez abritée, faisant des études et de pouvoir autant voyager à l’étranger et de déménager autant aux États-Unis tous les trois ans et surtout d’avoir des réductions sur tout et une retraite assurée… Son épouse opinait du képi…

Le ton a monté quand j’ai essayé de traduire la phrase du regretté Coluche qui disait : « les gardiens de la paix, au lieu de nous la garder et devrait nous la foutre… »

On s’est quitté sans esquiver un sourire, à la militaire.

C’est le moment qu’on a choisi pour aller dire bye bye aux mouettes et aux phoques.
Demain. On va chez Clint Eatswood !