Perles extraordinaires d'une séance extraordinaire

Le ministre de l'Agriculture François Gendron
Photo: - Le Devoir Le ministre de l'Agriculture François Gendron

Le ministre de l'Agriculture François Gendron a produit beaucoup de matériel pour Mots et maux™ ce lundi, alors que l'Assemblée nationale siégeait en séance extraordinaire pour adopter la loi 70 sur les mines.

Le ministre Gendron a d'abord justifié le bâillon en soutenant que c'était là «un sujet qui a été largement, très largement débattu, dans toutes ses coutures, toutes ses boutures, dans tous ses horizons depuis au-delà de quatre ans».

Le bâillon est «odieux», ont dit les libéraux. Gendron réplique que ces derniers au pouvoir l'ont utilisé cinq fois dans les dernières années. «Ce geste-là, il est prévu dans nos règlements. Bon, je ne veux pas être réglementaire aujourd'hui, mais c'est écrit, là, qu'en vue de compléter l'étude du projet de loi, ta, ta, ta

M. Gendron soutient que les libéraux, si on ne les bâillonnait pas, feraient traîner les choses éternellement:«Je vois mon collègue [libéral], il dit : "Non, il manque deux, trois virgules." Oui, mais on va être en 2040, puis les mêmes virgules vont y manquer encore, je suis sûr de ce que je dis. Je suis sûr, sûr, sûr. L'infini, je sais ce que c'est, là, comme professeur de maths, là. C'est une notion vers laquelle on tend, mais sans toutefois pouvoir l'atteindre. Bien, on n'atteindra jamais l'infini. Puis, parfois, avec des gens, c'est l'infini.»

Continuant à dénoncer les libéraux, M. Gendron, qui est le doyen de la chambre, a fait un formidable perronisme: «Le nombre d'injures et d'insultes qui ont été profanées par le leader de l'opposition officielle… Je n'ai jamais vu ça, aussi gratuitement, aussi mal placé, aussi de bas niveau. Je n'ai jamais vu ça, en 37 ans, là.»

Vous avez bien lu: des injures et des insultes «profanées». Non, mais c'est pas extraordinaire?

Le libéral Jean D'Amour, lui, a voulu se moquer de la Coalition avenir Québec, laquelle se disait fière d'avoir réussi à faire débloquer le dossier de la loi sur les mines. Son expression? «La CAQ donne l'impression d'avoir inventé les springs après les sauterelles aujourd'hui».

Gardez un oeil sur Mots et Maux™ pour d'autres rebondissements langagiers.

À voir en vidéo