Humour involontaire de communiqué

Photo: Le Devoir

Ce paragraphe d'un communiqué de janvier est vraiment —involontairement— très drôle.

«Le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, a annoncé aujourd'hui la création d'un comité de suivi sur la mise en œuvre des 63 recommandations du rapport du Groupe de travail sur la simplification réglementaire et administrative. Cette annonce s'inscrit dans le cadre de la Semaine de sensibilisation à la paperasserie, organisée par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante.»

J'espère —comme vous sans doute— que le Comité de suivi nous livrera dans les délais impartis un rapport qui nous permettra de prendre en compte les faits saillants des actions proposées, car ceci permettra éventuellement à un Comité conseil —ad hoc ou à nomination ministérielle— responsable devant une commission parlementaire, de produire avec célérité un rapport contenant des recommandations ciblées. Ce processus conduira à la mise sur pied d'un Groupe de travail qui aura pour mission de dépasser les faits saillants du comité de suivi et d'aller au fond des choses afin de permettre l'ouverture d'un chantier d'où émanera un mémoire appelé à être déposé devant la commission parlementaire qui sera chargée par le gouvernement d'étudier des pistes d'action concrètes qui seront présentées dans le cadre d'un vaste projet de simplification réglementaire et administrative. En attendant le Sommet et les États généraux qui viendront sans doute avant 2020.

En tout cas, ça tombe sous le sens. Qu'en pensez-vous?
8 commentaires
  • Jean-Jacques Stréliski - Abonné 25 mars 2013 17 h 23

    Humour et technocratie.

    Coluche disait : Tu poses une question à un technocrate... et bien quand il a fini d'y répondre, tu te souviens même plus de ta question! ;-)

  • Loyola Leroux - Abonné 25 mars 2013 18 h 45

    D'autres suggestions pour la bureaucratie

    - Réunions internationales pour développer une vision stratégique de dirigeants de haut niveau (et voyager à l’étranger).
    - Rencontres pour définir l’application de la parité et de l’équité salariale (et
    obtenir le vote des femmes).
    - Réunions pour rechercher l’harmonie et mettre de l’avant les préoccupations humanistes (pour ne pas faire peur aux incompétents tablettés) en utilisant la Programmation Neuro Linguistique.
    - Rencontres d’initiation à la NGP : nouvelle gestion publique (augmenter la performance, revoir le processus d’organisation des services).
    - Table ronde pour appliquer la «méthode d’appréciation par simulation» destinée à former les cadres et à identifier les employés aptes à le devenir (pour choisir les moins susceptibles de contester l’ordre établi).
    - Colloques globaux pour apprendre à mieux évaluer la performance des collègues et les motiver (pour aider les représentants des minorités sexuelles).
    - Cours sur les programmes de perfectionnement de cadres (pour ceux qui n’ont pas eu la chance de fréquenter l’université).
    - Programme pour aider les cadres à résoudre leurs problèmes familiaux (pour ceux qui vivent avec une ou qui sont ménopausées).
    - Mise sur pied d’un groupe de recherche sur le savoir être (pour ceux qui n’ont pas participé à un colloque depuis plusieurs années).
    - Symposium sur la prise de décision par consensus (pour se rapprocher des jeunes femmes cadres, lors des 5à7).
    - Cocktails d'échange pour maitriser ses compétences sociales et comportementales pour une meilleure efficience professionnelle (pour dénoncer le manque de cadre).
    - Séminaires de formation sur le leadership au féminin.
    - Sessions de brainstorming sur les allergies alimentaires.
    - Initiation au briefing et au débriefing sur l’approche globale au leadership participatif.
    - Congrès sur la gestion participative par objectifs (pour définir les compétences) et le Visionary Leadership.
    - Meetings sur les stratégies efficaces (pour créer des nouveaux

  • Guy Beaubien - Inscrit 26 mars 2013 06 h 31

    les mots

    Merci Monsieur Robitaille pour l'avis de nos amis les mots. Eh ! La vie de nos amis les maux ? Arranger ça comme vous le sentez. Une histoire de classification de paperasse.

  • Guy Beaubien - Inscrit 26 mars 2013 06 h 36

    Monsieur LEROUX

    Vous devriez vous faire élire aux prochaines élections. Je vous vois bien comme ministre des "fonfons". Je m'inscris tout de suite pour le symposium sur la prise de décision par consensus. Rapprochement oblige surtout lors des 5 à 7. Et si j'étais une femme ?

  • Yves Perron - Inscrit 26 mars 2013 07 h 55

    Faire semblant

    Comme partout depuis une quarantaine d'années, on gère sa job en s'efforçant de compliquer les choses simples afin de ne rien faire tout en ayant l'air intelligent et indispensables...

    '' Pourquoi faire ça simple quand ça peut être compliqué''
    Dire que ces gens sortent des Universités...