Ne lancez pas la pierre à Dominique Vien

Un espion à l'ironie grinçante m'écrit ce qui suit : Je viens d'entendre une déclaration percutante de la ministre Dominique Vien au sujet des mesures pour améliorer le sort des vieux dans les CHSLD: «C'est une pierre supplémentaire dans un processus d'amélioration continue».

L'espion en question conclut que tout doit maintenant être considéré comme réglé et qu'il ne faut surtout pas lancer la «pierre» à Mme Vien.

11 commentaires
  • Oreille tendue - Inscrit 12 mars 2012 14 h 56

    Intertexte biblique

    Et si la ministre Vien avait eu à l’esprit tel passage de la Bible : «Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église» (Matthieu 16:18) ? La langue de bois — la langue de pierre — nous entraîne parfois sur des chemins bien étonnants, jusqu’aux «Portes de l’Hadès», comme dans «un processus d’amélioration continue».

    • Robert - Inscrit 20 mars 2012 17 h 25

      Elle n'a pas complètement tort; c'est une pierre de plus dans l'engrenage du processus d'amélioration continnue...

  • Louis16 - Inscrit 13 mars 2012 09 h 15

    Inquiétant

    Lors du passage de Dominique à Mongrain, j'ai été vraiment étonné de sa méconnaissante de ce dossier. La suite........

  • kfs78 - Inscrite 13 mars 2012 13 h 59

    Ah, la pierre...

    Peut-être que Mme Vien s'adressait aux partis de l'opposition en pensant à la phrase de Jésus qui dit:

    Jn 8:7- Comme ils persistaient à l'interroger, il se redressa et leur dit : " Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette le premier une pierre !

    Jn 8:20- Il prononça ces paroles au Trésor, alors qu'il enseignait dans le Temple…

    Hum...

  • d.lauzon - Inscrite 13 mars 2012 15 h 03

    Quand l'incompétence s'exprime

    Quand Dominique Vien, la ministre déléguée aux Services Sociaux prend la parole pour tenter de justifier les actions ou inactions de son ministère, ses paroles sont toujours vides de sens. Elle répète sans cesse que son ministère a fait beaucoup ces dernières années pour les personnes âgées mais on sait très bien que dans les faits trop d'aînés continuent de souffrir du manque de soins adéquats.

    Dominique Vien et Marguerite Blais sont chanceuses de travailler pour le Gouvernement car dans le privé, elles se seraient vu montrer la porte depuis longtemps. Leur manque de compétence est flagrant.

    Ça prendrait une Lise Thériault (ministre du travail) pour remplacer Dominisque Vien, Marguerite Blais, Yves Bolduc et même Jean Charest mais comme elle ne peut pas se multiplier, on va devoir prendre notre mal en patience et attendre les prochaines élections.

    P.S. Une enquête sur les prix exorbitants que chargent les CHSLD s'impose.

  • Gilles Théberge - Abonné 14 mars 2012 00 h 35

    Parlant de pierre

    Quant à Brassens, il écrivait et chantait de son côté :
    «Ne jetez pas la pierre
    à la femme adultère
    je suis derrière»

    Lalala lonlaire! : http://www.youtube.com/watch?v=7QCrekun5so