Lise Thériault sans X

Après avoir défendu ses propos controversés lors d'un point de presse la semaine dernière en offrant des excuses ambiguës — «s'il y a des députés qui ont mal interprété ou mal compris mes paroles et qui ont été blessés par ces paroles-là, évidemment je m'en excuse»—, la ministre par laquelle le scandale est arrivé, Lise Thériault, a finalement fait amende honorable de façon claire et franche ce matin.

Le problème, c'est que Mme Thériault a tendance à escamoter les X. Résultat : «Je tenais à prendre la parole [...] afin d'offrir mes plus sincères eScuZes concernant les propos que j'ai eus en Chambre [...] Je souhaite ardemment, par respect pour cette Assemblée mais surtout par respect pour la population que nous représentons, que mes collègues acceptent mes eScuZes.»

Tout le monde semble heureux que la ministre se soit enfin «eSpliquée». La période de questions et de réponses de ce matin a d'ailleurs presque été empreinte de civilité. «Continuez comme ça, c'est bien parti», a lancé le nouveau président Jacques Chagnon, au terme de l'eSercice. On ne peut toutefois eSclure d'autres éventuels débordements.
3 commentaires
  • Pierre Cossette - Inscrit 7 avril 2011 08 h 52

    Ce dont on parle ...

    c'est sûrement de quoi il est question lorsqu'on cherche des candidats de qualité pour briguer les suffrages aux élections. On voit aussi à quel point les députés de tout partis se servent de la qualité des compétences de leurs fonctionnaires qui, les premiers mois de leur accession à leurs fonctions devraient leur donner des cours de français.

  • Maxime Gagné - Inscrit 8 avril 2011 08 h 14

    Le X: dangereux, de toute façon

    À une époque où des gens perdent leur emploi à cause du X (http://bit.ly/g4EjlW, sur le site du Soleil), cette façon de parler m'apparaît tout à fait politiquement correcte.

  • Gabriel Martin - Inscrit 9 avril 2011 15 h 04

    D'un point de vue phonétique

    Si on s'intéresse au défaut de prononciation de Mme Thériault d'un point du vue phonétique, on verra qu'elle a plus précisément tendance à transformer les [ks] en [s].

    Quoiqu'il en soit, vous savez être amusant M. Robitaille!