Gauche «efficace» et capitalisme «sauvage»

Ils se battent pour obtenir la paternité de l'expression. Laquelle? «Gauche efficace.» Qui «ils»? L'ex-conseiller péquiste Jean-François Lisée et l'ex-ministre péquiste François Legault. Ce dernier, au téléphone récemment, se désolait qu'on l'associe au centre-droit; et encore pire, à la «droite» du type Réseau-Liberté-Québec. «Moi, c'est la "gauche efficace". C'est moi qui a inventé l'expression; elle m'a été piquée par Jean-François Lisée.» L'ex-conseiller et blogueur efficace a en effet repris le terme pour baptiser un de ses opus

L'expression a pourtant quelque chose de risible, car elle contient une sorte d'aveu involontaire : la gauche, jusqu'à maintenant, aurait été inefficace. D'ailleurs, à la suite de la réponse publique de François Legault hier, les gens de RLQ s'en amusaient sur Twitter : «La "gauche efficace", c'est un synonyme de "gaspillage méticuleux" ca?» Tout cela fait penser à un autre aveu involontaire, celui du «socialisme à visage humain». Tout le monde a compris alors qu'avant Alexandre Dubček, le visage du communisme était inhumain. Au moins, le capitalisme ne se cache pas, lui. Depuis le début, on sait qu'il est sauvage!

À voir en vidéo