La loi 115, un «linguicide», clame Maka Kotto

Maka Kotto
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Maka Kotto

C'est un des seuls bonbons des longs débats nocturnes du bâillon que j'ai pu capter avant de m'endormir. 

Vers 21h05, le député péquiste de Bourget Maka Kotto, adoptant un ton d'enterrement, a lancé : «Ce que nous faisons ici, aujourd'hui, nous, c'est de dénoncer une contribution consciente ou inconsciente à un linguicide.» Et qu'est-ce qu'un linguicide? Ni le Trésor, ni le GDT, ni le Termium n'offrent une définition. Wikipedia propose ce qui suit: «Le linguicide est l'acte de tuer une langue. Le terme est utilisé entre autres par Claude Hagège dans son ouvrage Halte à la mort des langues (2001). C'est une forme particulière d'ethnocide.» Aïe! (Photo Jacques Nadeau)