Lexique «bastarachien» 3 : «ARGENT LIQUIDE»

Il y a des tabous à la Commission Bastarache. L'expression «argent liquide», par exemple.

imageQuand elle est prononcée, les objections fusent. Et le commissaire Bastarache tranche, comme la semaine dernière : «Il ne faut pas que les questions portent sur le financement du Parti libéral. Que ce soit des gens, des solliciteurs du Parti libéral qui exercent une influence, ça c’est une question qui est parfaitement admissible. Mais d’où vient l’argent des gens du Parti libéral, je crois que ça n’a pas d’importance. Alors, on ne veut pas... on ne veut pas en discuter...» «On», ici, semble exclure bien des gens qui écoutent. (Merci au collègue Michel Pepin qui a mis cette phrase en relief dans Twitter) On verra aujourd'hui, avec le témoignage de l'argentier Franco Fava (photo) si l'adjectif «liquide» sera admis dans la salle d'audience.