«Au niveau des niveaux», disent-ils

Un des pires virus linguistiques au Québec est sans doute l'usage débridé, maladif, fourre-tout, du fameux «au niveau». Dans tous les partis, il y a des gens qui en sont atteints. À Mots et maux™, nous avons commencé à cerner ce mal ici. Si tout le monde dit «au niveau» à tous les niveaux, on a imaginé