Le PQ comme un essuie-glace

image EN DIRECT DU COLLOQUE DU PQ À DRUMMONDVILLE — Marc Laviolette, président à vie du SPQ-Libre, craint que le PQ vire à droite. C'est la raison pour laquelle il continue d'y militer, a-t-il expliqué ce matin, à l'entrée du colloque du PQ. Il souligne par exemple que le parti «cherche un peu à gommer le mot syndicat dans tous les écrits, c'est fatigant, mais on est là pareil et on le dit». Il soupçonne le PQ de donner «un petit coup à gauche, un petit coup à droite». Ce qui ressemble au comportement d'un «wiper», a-t-il noté, «quand tu fermes le moteur, ça tombe à droite. Nous autres, on dit qu'on n'est pas tellement de cette école-là. Alors on va participer au débat.» M. Laviolette est indéniablement un militant de la gauche. Mais pour le français... «Essuie-glace», c'est pourtant pas compliqué à dire!