Rivière-du-Loup dans la bergerie?

image EN DIRECT DU PARLEMENT : Première période de question de 2010 plutôt ennuyeuse. À part peut-être une envolée d'Agnès Maltais (voir plus bas) et un quasi-lapsus du chef de l'ADQ, Gérard Deltell, qui rappelle une lessarderie passée : «Nous estimons que le gouvernement doit procéder de façon rapide, efficace et constructive à une révision générale des politiques publiques. Ça fait déjà un bon moment que le député de Bona... le député de Shefford, pardon, le réclame.» Éclat de rire. C'était «Bona...» comme dans Bonnardel (député de Shefford) ou comme dans Bonaventure (autrement dit, Nathalie Normandeau)? Deltell tentant de se dépêtrer : «Eu égard à l'extraordinaire performance du député de Shefford, je suis sûr que les générations futures vont nommer un comté en son honneur.» Jean Charest, lui, a compris vite et comme toujours, a voulu s'amuser de la situation : «La première chose que j'aimerais noter au passage, c'est le très haut niveau de concertation entre certains députés de l'ADQ avec notre gouvernement sur les questions budgétaires entre autres.» //// Agnès Maltais s'est indigné que le gouvernement s'apprête à déposer «une motion suggérant que le député de Rivière-du-Loup [Jean D'Amour] soit membre de la Commission d'administration publique. La commission qui voit tous les appels d'offre, qui voit tous les contrats du gouvernement, la commission qui exige non seulement de l'intégrité, mais la confiance de ses pairs. Est-ce qu'on va mettre le loup dans la bergerie?» Le Rivière-du-Loup dans la bergerie?