Les ministres libéraux muets

image EN DIRECT DU PARLEMENT—Ils ne se sont pas réunis en conseil des ministres depuis deux semaines. Dans les officines, on raconte que la réunion, qui a commencé à 11h30, sera longue et ardue. «Ça va finir tard», a-t-on entendu. 17h00... voire 17h30. Et aucune autre réunion du conseil des ministres prévue dans les deux semaines à venir. Un collègue journaliste, vétéran, me dit qu'il n'a jamais vu ça. Le Québec est dans le rouge. Son administration publique n'offre aucun accommodement à un laïque. Le premier ministre Charest, à Copenhague, a changé de ton après avoir eu la dent dure à l'égard du fédéral, après avoir parlé des «deux Canada». Tant de questions, tant de pourquoi. Et pas de réponse. Y a-t-il une consigne de rester muet? La seule réponse que les journalistes ont obtenue ce matin, à l'entrée du conseil des ministres : «Je n'ai vraiment pas le goût de répondre à vos questions ce matin.» Morceau de franchise lancé par «mon trésor», la présidente du Conseil du Trésor, Monique Gagnon-Tremblay. Ah oui, il y a aussi eu la ministre de l'Immigration Yolande James, qui a donné signe de vie. À la question «Le Québec ne devrait-il pas se doter d'une charte de la laïcité?», elle a réagi en ces termes : «Joyeux Noël M. Robitaille.» Au moins, elle n'a pas dit «Joyeux décembre». (Photo : Jacques Nadeau)

À voir en vidéo