Pas «grand bâtisseur», «grand ambassadeur»?

image Jean Charest a multiplié les interviews aujourd'hui, en direct de Copenhague. Manifestement, il adore la scène internationale. Je me suis penché sur cette passion en août 2008, quelques mois après l'avoir interviewé sur une éventuelle entente entre le Canada et l'Union européenne... rencontre où j'avais constaté, là aussi, qu'il était particulièrement animé lorsqu'il parlait de ces questions. Tout ça pour vous rappeler, comme je le faisais en fin de semaine dans le journal : l'ancien conseiller péquiste Jean-François Lisée affirme sur son blogue qu'une fois qu'il franchit la frontière, «Jean-Charest-le-partisan devient Jean-Charest-le-grand-ambassadeur» En somme, pas «grand bâtisseur», «grand ambassadeur». Ma question : qu'en pensez-vous? Croyez-vous que cela présage la prochaine carrière de Jean Charest?

À voir en vidéo