La pertinence selon l'impertinent

image EN DIRECT DU PARLEMENT : Le député péquiste François Rebello peste ce matin à l'étude des crédits du ministère du Travail. Il a interrompu plusieurs fois le ministre David Whissell qui se lançait dans de longues tirades à mille lieux des questions du député de Laprairie. «Est-ce qu'on peut avoir des réponses à notre question?», a-t-il dit à multiples reprises, indisposant le ministre Whissell, qui le trouvait pas mal impertinent. M. Rebello demandait ce qui expliquait la baisse radicale du nombre d'inspections de la part de la Régie du bâtiment depuis 2005. Le ministre n'avait pas la réponse, mais a promis d'en fournir une chiffrée incessamment. Plus tard, le député libéral Claude Bachand, d'Arthabaska, a gaspillé du temps (comme le font toujours les élus d'arrière-banc du parti gouvernemental en pareilles circonstances) pour louer les gestes du gouvernement dans son comté. À un moment donné, M. Rebello, encore impertinent, a demandé au président si c'était normal que son vis-à-vis soit totalement «hors sujet». Le président de la Commission a répondu qu'il n'était pas là pour juger de la pertinence des propos.

À voir en vidéo