Quels «ajustements»?

image Questionné ce matin au sujet de l'enquête sur le blanchiment d'argent dans le domaine de la construction, Jean Charest a usé d'une langue de bois remarquable: «On est conscient du fait que au niveau de la construction, il y a beaucoup d'activités [criminelles?]. C'est une préoccupation pour nous de faire en sorte que les choses se passent correctement et on fera les ajustements au besoin.» (photo de J. Charest avec des travailleurs de la ville de Lévis, www.premier-ministre.gouv.qc.ca)

À voir en vidéo