Science astronomique: l'apprentissage facilité par le iPad

Matthew H. Schneps, l'homme qui a piloté cette recherche, estime que la manipulation d'objets sur un écran tactile stimule l'assimilation de concepts scientifiques en les rendant palpables, ce qu'un cours magistral n'arrive pas forcément à faire.

Pour en arriver là, Schneps et son équipe ont parlé de l'univers et de son échelle à deux groupes de jeunes, l'un qui suivait l'exposé par l'entremise d'une tablette tactile, l'autre par celui d'un cours classique.

Résultat des courses: lors d'un examen portant sur les frontières abstraites de l'univers — sans doute infini, soit dit en passant —, les élèves qui avaient eu la chance de «manipuler» la matière enseignée, qui se résumait à quelques modélisations en 3D, ont témoigné de progrès d'apprentissage supérieurs aux autres, indique l'étude. Les élèves provenaient de l'école Bedford High School, dans la ville du même nom au Massachusetts, où le iPad a été introduit dans le cheminent scolaire depuis le début de l'année.

Les chercheurs soulignent que les questions d'échelles en science se retrouvent également dans le champ de la chimie, de la biologie, de la physique ou de la géologie où, là aussi, la tablette pourrait avantageusement être mise à contribution pour stimuler l'apprentissage.

L'étude risque de nourrir le débat dans une mutation en cours dans le monde de l'éducation, aux États-Unis comme ailleurs dans le monde, mutation qui pour le moment, en faisant entrer timidement quelques iPad dans les écoles, s'accompagne souvent de beaucoup de questions et d'un peu moins de réponses.

À voir en vidéo