La Norvège numérise l'ensemble de son patrimoine littéraire national

Rayonnage de livres de la Bibliothèque nationale de Norvège en 1914
Photo: Nasjonalbiblioteket Rayonnage de livres de la Bibliothèque nationale de Norvège en 1914

En Norvège, on ne rigole pas avec la conservation du patrimoine. Et comment!
Le pays qui a fait naitre la Réserve mondiale de semences du Svalbard — une chambre forte souterraine pour protéger jusqu'à la nuit des temps, ou presque, les semences du monde entier — se lance désormais dans une opération similaire pour son patrimoine littéraire national: une loi vient en effet d'être adoptée pour encadrer la numérisation de l'ensemble des livres en norvégien composant la collection de la Bibliothèque nationale de Norvège. Le tout pour une dématérialisation totale de millions de bouquins, datant du Moyen Âge à aujourd'hui, prévue pour le milieu de 2020.

D'ici 6 ans donc, la Norvège souhaite que sa littérature nationale soit accessible numériquement sur n'importe quel outil de lecture et soit également préservée, en format binaire, dans le nuage informatique, tel qu'il existera à ce moment dans l'histoire de l'humanité.

Dans les pages du magazine The Atlantic Alexis C. Madrigal s'amuse d'ailleurs de la chose en soulignant qu'avec cette mesure, la Norvège vient une fois de plus confirmer son avant-garde en matière de protection du patrimoine pour les générations futures. Il imagine d'ailleurs des archéologues, dans un avenir très très lointain, tombant, sur une chambre forte et un serveur informatique contenant les oeuvres complètes de la littérature norvégienne qui du coup pourraient devenir au 27e siècle — ou après —, pour les humains de ce temps ce que la littérature grecque a été pour l'humanité à la Renaissance.

Une bonne chose pour Sigrid Undset, Grete Kleppen, Kjartan Flogstad et Knut Odegard et un peu moins pour les États tout autour sur la planète qui n'auront pas décidé d'en faire autant...