L'aigle et l'enfant: un «faux» conçu à Montréal qui mystifie des millions d'internautes

Placée sur YouTube par un certain MrNuclearCat, la séquence vidéo a été vue à ce jour par 2,7 millions de personnes. Elle montre un petit homme pris pour une proie par un aigle royal qui plonge alors sur lui, l'attrape avant de le relâcher quelques mètres plus loin, le tout sous le regard horrifié du caméraman.



Bonbon pour âme sensible, la vidéo avait un destin tout tracé dans les univers numériques où elle s'échange, depuis son apparition, de manière frénétique avec les mêmes commentaires d'horreur, mais également plusieurs doutes sur l'authenticité de cette scène.

Sur sa page Facebook, le Black Swamp Bird Observatory, expert en observation de volatiles, démonte d'ailleurs rapidement l'affaire en affirmant sans l'ombre d'un doute que la chose n'est que mystification. «L'aigle royal est un visiteur rare à Montréal», écrit le groupe tout en ajoutant que celui qui est présenté dans la vidéo n'en est finalement pas un et surtout ne ressemble en rien à une espèce de rapaces existant dans l'environnement en Amérique du Nord. «Il s'agit clairement d'une mise en scène qui utilise les images d'un faucon d'élevage» et qui exploite surtout une nouvelle fois l'ignorance des masses face à la nature pour se propager. En gros.

Bref, si aucun aigle n'a attrapé d'enfant sur le Mont-Royal à Montréal, il est toutefois impossible d'en dire autant des millions d'internautes face à ce énième canular en format 2.0.

Par ailleurs, la supercherie a été démasquée, tout comme les auteurs de la chose en début d'après-midi mercredi: Normand Archambault, Loïc Mireault, Antoine Seigle et Félix Marquis-Poulin, étudiants au Centre NAD de Montréal. La vidéo s'inscrit dans un cours de «simulation de production» du baccalauréat en animation 3D et design numérique. Cours qu'ils devraient facilement réussir...


À voir en vidéo