Sur Twitter, l'information se partage souvent les yeux fermés

C'est peut être la vraie nature de l'hystérique du re-tweet qui vient d'être finalement révélée. Sur le réseau de microclavardage Twitter, un grand nombre de personnes ferait circuler de l'information sans trop savoir ce qu'elles sont réellement en train de partager avec leurs abonnés. C'est en tout cas ce que vient de mettre en lumière une étude américaine, mathématiquement.

La découverte vient d'être faite par le spécialiste des réseaux sociaux et du marketing numérique Dan Zarrella. La publication en ligne The Wall résume l'affaire.

En gros, l'homme a analysé 2,7 millions de tweets qui contenaient des liens sur lesquels les gens étaient invités à cliquer pour acquérir du contenu (article de journal, vidéo, photo, alouette). Vu de près, il s'est rendu compte qu'une bonne proportion de ces messages étaient re-tweetés, c'est à dire retransmis à d'autres cercles d'abonnés, sans que la personne ait pris la peine de cliquer sur le lien pour voir où celui-ci conduisait. Et donc sans prendre connaissance du contenu qu'elle avait pourtant décidé de partager avec ses abonnés. Troublant.

Au total, plus de 16% des «retweet» passés au crible entraient dans cette catégorie: ils étaient accompagné d'aucun clic de souris sur le lien qu'ils contenaient. Le pourcentage d'abonnés responsable de cette pratique n'a toutefois pas été précisé par cette étude.

Pour Zarrella, cette démonstration vient établir par le chiffre que la valeur d'un retweet  — que plusieurs abonnés surveillent avec excitation considérant la chose comme un geste donnant de l'envergure à leur communication — est finalement bien relative puisque souvent les abonnés ne prêtent même pas attention à ce qu'ils sont en train de mettre en circulation sur le célèbre réseau de microclavardage.

C'est ce qu'on appelle parler dans le vide, en 140 caractères, quoi.
1 commentaire
  • Stéphanye Carrier - Inscrite 26 novembre 2012 20 h 15

    Non Vraiment?

    Non vraiment? Je me serais jaaaamais attendu à ce que la majorité des gens soient des idiots qui croient que quelque chose est bon ou valide seulement parce que plusieurs le pensent!