Après l'informatique, Bill Gates veut révolutionner le monde... des toilettes

Le nouveau combat du génie du logiciel est détaillé dans les pages numériques du Los Angeles Times.

Par l'entremise de la Bill & Melinda Gates Foundation, l'homme a demandé l'an dernier à huit universités à travers le monde de se pencher sérieusement sur le problème afin de mettre au monde cette toilette de demain, peu coûteuse, facile d'installation, à très faible consommation d'énergie et d'eau et surtout qui pourrait offrir la possibilité de valoriser les déchets naturels qu'elle reçoit. En plus d'être hygiénique et sécuritaire. En gros.

La semaine dernière, l'équipe de la California Institute of Technology — CalTech pour les intimes — a reçu les honneurs de la Fondation, ainsi qu'un prix de 100 000 $ pour faire passer cette révolution à l'étape suivante en façonnant une toilette capable de réutiliser l'eau nécessaire à son bon fonctionnement, mais également de transformer l'urine et les matières fécales en hydrogène et du coup en source d'énergie d'urgence, comme présenté sur papier jusqu'à maintenant.

L'idée de la toilette, rappelle le grand manitou de l'informatique dans une vidéo, a vu le jour en 1775 et n'a jamais été vraiment et radicalement transformé depuis. Le nouveau combat de Gates en faveur d'une nouvelle toilette s'inscrit dans ses projets d'amélioration de la condition humaine particulièrement dans les pays en voie de développement.

Actuellement, les deux tiers de la population mondiale n'ont pas accès à des toilettes dignes de ce nom. Pis, 1,5 million d'enfants de moins de 5 ans perdent la vie chaque année en raison de problèmes d'hygiène liés au manque d'installations sanitaires, souligne la Fondation.



À voir en vidéo