Pair: un réseau social... pour deux

Un couple, oeuvre de Botero
Photo: Un couple, oeuvre de Botero
L'enflure amicale de Facebook, l'obsession du suiveux induit par Twitter, l'angoisse du cercle de Google +, Pair n'en veut pas. Lancé à la fin du mois dernier, ce nouveau réseau social, qui pour le moment n'existe que par l'entremise d'une application pour iPhone, propose en effet de renouer avec l'intimité que les autres malmènent souvent. Comment? En permettant les échanges numériques à l'intérieur du couple, un peu à la manière des communications privées autorisées par les autres types de réseaux. Avec quelques petits plus...

C'est que Pair, dont l'idée a germé un jour dans un groupe à l'Université de Waterloo, propose également une série de fonctions interactives, dont le Thumbkiss, qui permet d'envoyer des bisous virtuels à sa moitié en faisant vibrer simultanément les téléphones dits intelligents impliqués dans la relation. Oui, le progrès ne s'arrête pas, et bien sûr, il continue à faire sourire.

Quatre jours après son apparition sur un bout de Toile près de chez vous, Pair se vantait déjà d'avoir mis du peps numérique dans la vie de 25 000 couples, soit pour les perdus de la mathématique 50 000 personnes qui en choeur s'étaient déjà envoyées plus d'un million de messages, rapporte dans ses pages en format binaire le Technology Review.

«C'est très romantique, résume d'ailleurs un utilisateur consulté par la revue. Il y a quelque chose de particulier lorsque sur l'écran il n'y a qu'elle et moi. On est concentré sur la conversation». «S'envoyer des textes, des photos, des vidéos, je crois que ce sont des choses que font les couples de toute façon, ajoute Catalina Toma, professeur à la University of Wisconsin-Madinson et spécialiste des relations interpersonnelles au temps du 2.0. En rassemblant tout ça dans une même application, cela donne de l'importance à ce comportement». Sans doute.




À voir en vidéo