La transparence selon Google

image On le savait. On en a maintenant la preuve: chaque année, plusieurs États demandent à la multinationale de la recherche numérique, Google, de retirer de son moteur de recherche mais aussi du site de partage vidéo Youtube des contenus qui les dérangent. Ce n'est pas de la censure, mais presque. Qui le fait? Avec quelle vigueur? Pour répondre à ces questions, Google a décidé de produire une carte dynamique des demandes de retraits des contenus qui lui ont été adressées. Et ce, entre le 1er juillet et le 31 décembre 2009. On y découvre que le Brésil, l'Allemagne, l'Inde et les États-Unis sont de grands demandeurs. Le Canada, lui, l'est beaucoup moins.