Le corbeau qui fait trembler l'élite lettone

image On peut le qualifier de corbeau — celui qui dénonce anonymement —, de Robin des Bois du web 2.0 ou encore de grain de sable dans l'appareil démocratique. Lui, préfère se présenter sous le nom de Néo, en référence au personnage de la trilogie culte The Matrix. Ce pirate informatique fait trembler l'élite de Lettonie depuis quelques jours en divulguant sur sa page Twitter des informations hautement confidentielles sur le train de vie et les salaires des hauts dirigeants du pays. Et ce, dans un pays touché durement par la crise économique. Comme on dit: ça fait tache. L'empêcheur de se graisser la patte en rond a d'ailleurs annoncé dans les derniers jours qu’il allait rendre public aujourd'hui le détail des salaires des cadres de la Commission lettonne des marchés financiers qui eux, aimeraient bien s'en passer. La population branchée du pays, elle, n'en dit pas autant puisque le crime de Néo est largement perçu comme un «service public», résume la BBC, service qui permet finalement de rendre «tout le système économique letton un peu moins opaque». Néo a pour le moment 3200 abonnés.