Faire vivre son avortement en direct sur Twitter

image Ça se passe aux États-Unis et nul part ailleurs. Cette semaine, une jeune Floridienne a fait trembler la «netosphère» en décidant de raconter en direct son avortement par l'entremise du réseau de microclavardage Twitter. Le Huffington Post relate l'étonnante exercice ici. Effectuée à l'aide de la pilule du lendemain, la RU-486 comme on l'appelle dans les milieux médicaux, l'avortement a donc été au centre d'une série d'échanges motivés, a-t-elle résumé, par l'envie de démystifier l'interruption volontaire de grossesse. Mais aussi d'en faire profiter la planète entière. Et bien sûr, tout ça vient confirmer que dans la panoplie des possibles auxquels fait face l'humain aujourd'hui, certains peuvent laisser un peu perplexe que d'autres.