Nudité sur Facebook: une jeune britannique met fin à ses jours

image Le fait divers est en prise totale sur son temps. Emma Jones, une jeune enseignante britannique de 24 ans aurait mis fin à ses jours en raison d'une sombre histoire de photos la montrant nue et diffusées sans son consentement sur le réseau de socialisation Facebook par son ex-ami de coeur. C'est le Telegraph de Londres qui rapporte la triste nouvelle. La jeune fille enseignait à l'école internationale de Choueifat, à Khalifa (Abou Dabi). Les photos d'elle placées sur Facebook étaient accompagnées d'un commentaire précisant qu'un homme travaillant à son école l'accusait de prostitution. La peur du jugement de ses collègues serait à l'origine du geste fatal qu'elle a posé. Cette tragédie vient une fois de plus mettre en lumière les effets pervers liés à la diffusion d'informations trop personnelles sur les sites de socialisation, informations diffusées avec consentement ou pas. Elle pose aussi la délicate question de la mémoire numérique qui, comme l'on mis en lumière plusieurs reportages dans les dernières semaines, semble pris à la légère par la e-génération qui n'hésite pas à se dévoiler (au sens propre et figuré) sur la Toile sans réfléchir aux conséquences.